Panorama démographique aquitain

De
Publié par

En Aquitaine, le rythme de croissance de la population est supérieur à celui de la France métropolitaine. Cette augmentation est principalement le résultat des mouvements migratoires. La population aquitaine est en moyenne plus âgée qu'en France métropolitaine. La natalité est plus faible et la mortalité plus forte qu'au niveau national. L'espérance de vie à la naissance des Aquitains progresse. Les échanges migratoires, arrivées comme départs, sont importants avec l'Ile de France et les régions voisines. Les arrivants sont plus âgés que les partants. Le nombre de mariages et celui des divorces baissent sensiblement ; le PACS s'installe mais sans réelle concurrence pour le mariage. Quelles que soient les hypothèses vraisemblables de fécondité, de mortalité ou de migrations, la population aquitaine devrait augmenter et vieillir au cours des prochaines décennies. En 2030, elle pourrait compter 3 300 000 habitants.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 15
Nombre de pages : 39
Voir plus Voir moins

LE DOSSIER
INSEE AQUITAINE
PANORAMA DÉMOGRAPHIQUE
AQUITAIN
INSEE
AQUITAINE
INSTITUT NATIONAL
DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES
ÉCONOMIQUES
N°47
NOVEMBRE 2003Ce document a été réalisé par Jean-Pierre Duban
avec la contribution de Claudie Goubé (extractions informatiques).
INSEE AQUITAINE
Couverture : Joël LacostePanorama démographique aquitain
I - Les Aquitains . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
Une croissance démographique supérieure à celle de la France métropolitaine
Le tropisme du littoral
Une région plus âgée que la France
Une croissance expliquée surtout par le solde migratoire
Les centenaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
II - La situation démographique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
Une natalité plus élevée en 2000 et 2001
Une naissance sur deux hors mariage
Une fécondité en hausse depuis 1995
La mortalité stabilisée à un peu plus de 10 décès pour 1000 habitants
L’espérance de vie à la naissance croît plus vite pour les hommes
Les causes de décès en Aquitaine (en 1999) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
III – Les migrations. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
Un solde migratoire numériquement très positif
Les arrivants, en majorité des personnes de plus de 40 ans en âge d’activité
IV - Deux mariages, un divorce et quelques Pacs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
Une baisse sensible de la nuptialité en un quart de siècle
Des mariés plus âgés d’un an et demi que la moyenne nationale
Moins de divorces en 2001
1370 pacs conclus en 2002, et 220 dissous
V - Les projections de population - Les Aquitains en 2030. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
La région pourrait compter un peu plus de 3 300 000 aquitains en 2030
Les arrivées de migrants âgés compenseraient le déficit naturel
L’espérance de vie à la naissance gagnerait 5 ans en trente ans
VI - ANNEXES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
Bibliographie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41
PANORAMA DÉMOGRAPHIQUE AQUITAIN 3 INSEE AQUITAINEwww.insee.fr
Le site portail de l’Insee
www.insee.fr/aquitaine
les pages régionales sur internetLes Aquitains
En Aquitaine, la population augmente d’année en année Le tropisme du littoral
et son rythme de croissance dépasse celui observé au ni-
veau France métropolitaine, particulièrement depuis
Répartition de la population en 2002
1997. Cette augmentation de population est principale-
Lot-et-Garonne
ment le résultat des mouvements migratoires. Les dépar- 10 %
tements côtiers sont les plus dynamiques. Le tropisme du
Landes
littoral semble jouer en plus de l’héliotropisme déjà 11 %
connu.
Gironde
La population aquitaine est en moyenne plus âgée qu’en 45 %
France métropolitaine. Pratiquement un aquitain sur
Dordognecinq est âgé d’au moins 65 ans en 2002.
13 %
Une croissance démographique
supérieure à celle de la France Pyrénées-Atlantiques
21 %
er Source : Insee - ELPAu 1 janvier 2002, la population aquitaine compte (cf. mé-
thodologie page 10) 2 966 600 habitants, soit 21 500 habi-
tants de plus que l’année passée. Cette progression annuelle
La répartition de la population au sein des départements varie
de 0,73 % est supérieure à celle de la France métropolitaine
peu. L’ordre reste inchangé, les deux plus gros départements,
(0,51 %). De janvier 1990 à janvier 2002, la population de
Gironde et Pyrénées-Atlantiques, concentrent les deux tiers de
l’Aquitaine s’est accrue de 170 900 personnes, soit une
la population régionale, le tiers restant se répartissant entre les
hausse moyenne annuelle de 0,50 %. A ce rythme actuel de
trois autres départements. Depuis 1990, la Gironde confirme sa
progression, notre région franchirait le cap des 3 millions
prépondérance démographique : 43,4 % en 1990 et 44,5 % en
d’habitants dès 2004.
2002.
Depuis 1975, la population aquitaine augmente plus
Deux départements dépassent l’accroissement moyen annuel
vite que celle de la France métropolitaine, avec un écart
régional observé depuis 1990 : la Gironde avec 0,70 %, et les
d’environ 0,1 % (respectivement 0,56 et 0,45 en
Landes avec 0,66 %. A l’est, la Dordogne et le Lot-et-Garonne
moyenne annuelle). Depuis janvier 1997, le rythme
affichent des taux d’accroissement faibles. Cette évolution
d’accroissement est plus élevé, et l’écart est de 0,2 %
cache des situations contrastées. Ces deux départements ont
(0,62 contre 0,42).
perdu de la population au début des années quatre-vingt-dix. La
Dordogne et le Lot-et-Garonne retrouvent un accroissement po-
sitif depuis 1996 après avoir connu une stabilité entre 90 et 96
Une augmentation plus marquée depuis 1997 pour la Dordogne et une baisse de population en Lot-et-Ga-
Indice (base 100 en 1990) ronne.110
109 Dordogne Depuis 1996, l’accroissement de population s’est généralisé et
108 Gironde
accéléré dans tous les départements.Landes107
Lot-et-Garonne
106 Le département des Pyrénées-Atlantiques a fortement progresséPyrénées-Atlantiques
105 Aquitaine entre les deux périodes 1990-1996 et 1996-2002, puisque son
104 France
taux d’accroissement a doublé. La côte basque, en particulier,
103
est une zone d’habitat très fortement recherchée.102
101
100
L'accroissement de la population plus rapide99
les 6 dernières années98
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
Évolution annuelle moyenne (en %)
Évolution de la population depuis 1990 en Aquitaine et en France
2002/1990 2002/1996 1996/1990Source : Insee - ELP
Dordogne . . . . . . . . . . . . . . . . . 0,11 0,21 0,01
Gironde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 0,70 0,72 0,68
L’Aquitaine connaît aujourd’hui une croissance relative- Landes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 0,66 0,80 0,52
ment élevée de sa population avec une démographie vieil- Lot et Garonne. . . . . . . . . . . . . . 0,07 0,24 -0,10
er
Pyrénées-Atlantiques . . . . . . . . . 0,45 0,59 0,30lissante propre aux régions méridionales. Au 1 janvier
Aquitaine . . . . . . . . . . . . . . . . . 0,50 0,59 0,412003, les habitants de la région sont estimés provisoire-
dont départements côtiers . . . . 0,63 0,70 0,55ment à 2 983 000. Cette croissance de 0,55 % par rapport à
2002 reste encore supérieure à celle de la France métropo- Évolution moyenne annuelle de la population de 1990 à 2002
litaine (0,48 %). Source : Insee - ELP
PANORAMA DÉMOGRAPHIQUE AQUITAIN 5 INSEE AQUITAINE
Les Aquitains
Les trois départements de la façade atlantique dynamisent Part des 65 ans ou plus dans la population
er
des régions au 1 janvier 2002la région, le taux d’accroissement y est toujours plus im-
portant que dans l’ensemble de l’Aquitaine. En plus de
l’héliotropisme déjà connu, le tropisme du littoral semble En %
jouer.
12 à 15
15 à 17
17 à 19
L’Aquitaine, une région plus âgée 19 à 21
21à 24que la France métropolitaine
Début 2002, la part des personnes âgées de 65 ans ou plus en
e France métro. : 16,2 %Aquitaine atteint 19,2 %, ce qui classe la région à la 6 place
er © INSEE-IGN 2003Population au 1 janvier 2002
100 Source : Insee - ELP
95
90 France métro.
85
80 Aquitaine
75
70
65
60
55
50
45
Hommes 40 Femmes
35
30
erPart des 65 ans ou plus au 1 janvier 200225
20
15
10
5 Dordogne 24,0
0
7.00 5.25 3.50 1.75 0.00 0.00 1.75 3.50 5.25 7.00
22,2Lot-et-GaronneUnité : poids de chaque génération dans la population totale
Source : Insee - ELP
21,2Landes
des 22 régions métropolitaines, devancée de peu par
19,9Pyrénées-AtlantiquesMidi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon (19,3 % chacune).
Auvergne (19,7 %), Poitou-Charentes (20,1 %) et surtout Li-
16,3Girondemousin (23,1 %) sont en tête du peloton des régions les plus
%“âgées”.
0 5 10 15 20 25
Source : Insee - ELPA l’instar des régions du grand Sud-Ouest, la structure
par âge de la population aquitaine révèle un vieillisse-
ment général de ses habitants. Seul point commun avec
Proportion des 65 ans ou plus
1990 1995 2000 2001 2002 Taux moyen
annuel
nombre % nombre % nombre % nombre % nombre % 1990-2002
(%)
Dordogne . . . . . . . . . . . . 79 904 20,7 87 051 22,5 92 671 23,8 93 273 23,9 93 998 24,0 1,36
Gironde. . . . . . . . . . . . . . 178 165 14,7 195 995 15,6 210 869 16,3 212 875 16,3 214 874 16,3 1,57
Landes. . . . . . . . . . . . . . . 56 591 18,2 63 091 19,7 69 134 20,9 70 268 21,1 71 419 21,2 1,96
Lot-et-Garonne . . . . . . . . 57 316 18,7 62 477 20,5 66 881 21,8 67 642 22,0 68 337 22,2 1,48
Pyrénées-Atlantiques . . . . 100 046 17,3 109 217 18,6 118 777 19,7 120 316 19,8 121 707 19,9 1,65
Aquitaine . . . . . . . . . . . . 472 022 16,9 517 831 18,1 558 332 19,1 564 374 19,2 570 335 19,2 1,59
France métropolitaine. . . 7 871 514 13,9 8 686 496 15,0 9 414 103 16,0 9 521 860 16,1 9 631 197 16,2 1,70
Source : Insee - ELP
la métropole, la proportion des Aquitains de 40 à 44 ans Pour les âges inférieurs à 40 ans, elle est plus faible de 4 points et
est identique à celle des Français appartenant à la même pour les âges au delà de 45 ans, elle est plus élevée du même
tranche d’âge. nombre de points.
INSEE AQUITAINE 6 PANORAMA DÉMOGRAPHIQUE AQUITAIN
Les Aquitains
La structure de la population girondine se rapproche le plus de celle de la France
Aquitaine Dordogne
95 ou plus 95 ou plus
90-94 90-94
85-89 85-89
80-84 80-84
75-79 75-79
70-74 70-74
65-69 65-69
60-64 60-64
55-59 55-59
50-54 50-54
45-49 45-49
40-44 40-44
35-39 35-39
30-34 30-34
25-29 25-29
20-24 20-24
15-19 15-19
10-14 10-14
5-9 5-9
0-4 0-4% %
-2,2 -1,9 -1,6 -1,3 -1,0 -0,7 -0,4 -0,1 0,2 0,5 0,8 1,1 1,4 1,7 2,0 -2,2 -1,9 -1,6 -1,3 -1,0 -0,7 -0,4 -0,1 0,2 0,5 0,8 1,1 1,4 1,7 2,0
LandesGironde
95 ou plus 95 ou plus
90-94 90-94
85-89 85-89
80-84 80-84
75-79 75-79
70-74 70-74
65-69 65-69
60-64 60-64
55-59 55-59
50-54 50-54
45-49 45-49
40-44 40-44
35-39 35-39
30-34 30-34
25-29 25-29
20-24 20-24
15-19 15-19
10-14 10-14
5-9 5-9
0-4 0-4
% %
-2,2 -1,9 -1,6 -1,3 -1,0 -0,7 -0,4 -0,1 0,2 0,5 0,8 1,1 1,4 1,7 2,0 -2,2 -1,9 -1,6 -1,3 -1,0 -0,7 -0,4 -0,1 0,2 0,5 0,8 1,1 1,4 1,7 2,0
Lot-et-Garonne Pyrénées-Atlantiques
95 ou plus 95 ou plus
90-94 90-94
85-89 85-89
80-84 80-84
75-79 75-79
70-74 70-74
65-69 65-69
60-64 60-64
55-59 55-59
50-54 50-54
45-49 45-49
40-44 40-44
35-3935-39
30-3430-34
25-29 25-29
20-2420-24
15-19 15-19
10-14 10-14
5-9 5-9
0-4 0-4
% %
-2,2 -1,9 -1,6 -1,3 -1,0 -0,7 -0,4 -0,1 0,2 0,5 0,8 1,1 1,4 1,7 2,0-2,2 -1,9 -1,6 -1,3 -1,0 -0,7 -0,4 -0,1 0,2 0,5 0,8 1,1 1,4 1,7 2,0
er
Différences de structure de la population par rapport à la France, par groupe d’âge quinquennal d’âge au 1 janvier 2002
Source : Insee - ELP
Note de lecture : En Dordogne, la part des personnes âgées de 70 à 74 ans est supérieure de 2 % à celle des français métropolitains des mêmes âges.
La part des Landais de 20 à 24 ans est inférieure d’environ 2 % à celle des Français métropolitains des mêmes âges.
PANORAMA DÉMOGRAPHIQUE AQUITAIN 7 INSEE AQUITAINELes Aquitains
erLa part des jeunes, tant au niveau régional (22,9 %) que national Part des moins de 20 ans au1janvier 2002
(25,3 %), ne cesse de diminuer depuis 1990. Les jeunes de
24,1Girondemoins de 20 ans sont proportionnellement plus nombreux dans
le nord du pays. Le Nord - Pas-de-Calais reste de loin la région
où cette part est la plus élevée (28,9 %). Pyrénées-Atlantiques 22,7
22,5Part des moins de 20 ans dans la population des régions Lot-et-Garonne
er
au 1 janvier 2002
22,1Landes
En %
20,7Dordogne
20 à 23
%
23 à 25
0 5 10 15 20 25
25 à 27
Source : Insee - ELP
27 à 29
La population des jeunes de moins de 20 ans voit sa part relative
France métro. : 25,3 %
décroître peu à peu. On retrouve l’inverse du classement précé-
dent des départements aquitains, à savoir la part de jeunes de
© INSEE-IGN 2003
moins de 20 ans la plus élevée en Gironde (24 %) et la plus
Source : Insee - ELP
faible en Dordogne (21 %).
Proportion des moins de 20 ans
1990 1995 2000 2001 2002 Taux moyen
annuel
1990-2002nombre % nombre % nombre % nombre % nombre %
(%)
Dordogne . . . . . . . . . . . 89 277 23,1 82 838 21,4 81 182 20,9 81 224 20,8 80 870 20,7 -0,82
Gironde . . . . . . . . . . . . . 322 923 26,6 311 657 24,8 314 788 24,3 315 507 24,1 317 543 24,1 -0,14
Landes . . . . . . . . . . . . . . 76 092 24,4 72 467 22,7 73 476 22,2 74 063 22,2 74 341 22,1 -0,19
Lot-et-Garonne . . . . . . . 76 243 24,9 70 704 23,2 69 647 22,8 69 614 22,6 69 318 22,5 -0,79
Pyrénées-Atlantiques . . . 144 966 25,1 137 735 23,4 138 242 22,9 138 523 22,8 138 357 22,7 -0,39
Aquitaine. . . . . . . . . . . . 709 501 25,4 675 401 23,7 677 335 23,2 678 931 23,1 680 429 22,9 -0,35
. .France métropolitaine 15 719 647 27,8 15 084 361 26,1 15 014 651 25,6 15 003 004 25,4 14 987 907 25,3 -0,40
Source : Insee - ELP
Au cours des vingt dernières années, la part des jeunes de moins D’année en année, la part des effectifs des populations jeunes
de 20 ans en Aquitaine s’est amoindrie beaucoup plus lente- diminue dans la population totale tandis que celle des popula-
ment que la part nationale des mêmes âges. Au recensement de tions âgées gonfle plus ou moins rapidement selon les départe-
1982, ils représentaient un peu plus du quart (27 %) de la popu- ments.
lation aquitaine et plus du tiers (36 %) de la population fran- Ainsi de 1990 à 2002, le nombre de jeunes de moins de 20
çaise. En 2002, ils ne forment plus respectivement que 23 % et ans a chuté de -0,8 % par an en Dordogne et Lot-et-Ga-
25 %. Pendant que l’Aquitaine perdait quatre points, la France ronne pendant qu’il diminuait annuellement de -0,4 %
métropolitaine en perdait onze, signe d’un vieillissement de la dans les Pyrénées-Atlantiques, un peu moins dans les Lan-
population plus rapide dans bon nombre d’autres régions. des (-0,2 %) et seulement -0,1 % en Gironde. Les baisses
L’ensemble de la population girondine atténue légèrement le les plus sensibles des effectifs de jeunes dans les départe-
vieillissement de la population régionale. Par comparaison avec ments ruraux ne sont pas corrélées à des hausses massives
la structure de la métropolitaine, les jeunes âgés de de personnes âgées de 65 ans ou plus. En effet, si le
20 à 29 ans sont plus représentés en Gironde qu’au niveau natio- nombre de ces derniers a augmenté en Dordogne et en
nal, et la part des personnes âgées de 60 à 74 ans y est inférieure. Lot-et-Garonne (respectivement de 1,4 % et de 1,5 % par
Les quatre autres départements aquitains présentent une struc- an), il a crû encore plus fortement en Gironde (+1,6 %),
ture démographique plus âgée, notamment en Dordogne, où dans les Pyrénées-Atlantiques (+1,7 %) et surtout dans les
pratiquement un habitant sur quatre dépasse 64 ans. Landes (+2 %).
INSEE AQUITAINE 8 PANORAMA DÉMOGRAPHIQUE AQUITAINLes Aquitains
Ce remplacement des jeunes générations par les générations de sé- solde migratoire reste délicate du fait du manque de données
niors a entre autres pour conséquence l’augmentation progressive annuelles, notamment sur les sorties, des territoires régio-
de l’âge moyen des Aquitains. Il s’est élevé de quasiment 4 ans en naux ou départementaux. Par défaut, on mesure ce solde par
un quart de siècle, passant de 36,8 ans en 1975 à 40,7 ans en 2002. différence entre la variation de population entre deux dates
L’âge moyen des habitants de chaque département aquitain est su- et l’excédent naturel, d’où son nom de solde migratoire “ap-
périeur de plus de deux ans à celui de l’ensemble des français mé- parent”.
tropolitains (38,5 ans). La Gironde, le plus jeune, Toujours pour la période 1990-2002, un solde positif d’en-
présente un âge moyen inférieur de cinq ans à celui de la Dor- trées-sorties de plus de 170 000 personnes, venant d’autres
dogne. Les Pyrénées-Atlantiques, les Landes et surtout le Lot-et-Ga- régions ou de l’étranger, permet à l’Aquitaine de se classer
ronne restent des départements à moyenne d’âge élevée. parmi les régions les plus attractives. L’Aquitaine a longtemps
reflété l’image d’une région plutôt agricole où la croissance
Une croissance expliquée démographique était limitée par la faible attraction de l’em-
surtout par le solde migratoire ploi dans un tissu industriel peu développé. Ce constat vérifié
jusque dans les années quatre-vingts s’est inversé. L’Aqui-
La croissance démographique est le résultat combiné des deux
taine est devenue une région plus attractive, par le développe-
phénomènes, le mouvement naturel et mouvement migratoire
ment à la fois des secteurs secondaire et tertiaire, notamment
(cf. définitions page 10).
du tourisme.
En Aquitaine, de janvier 1990 à janvier 2002, le solde naturel
Les évolutions des mouvements naturel et migratoire aquitains
n’entre que pour 5,4 % dans l’accroissement de la population
se déclinent différemment selon les départements .Tous, sauf la
aquitaine. Sur la même période, la croissance de la a
Gironde, enregistrent systématiquement un déficit naturel, ex-
atteint 6,1 %.
ception faite du millésime 2000 pour les Pyrénées-Atlantiques.
Le reste de l’apport de population relève d’un excédent des Depuis 12 ans, le département de la Dordogne accuse toujours
entrées sur les sorties du territoire régional. La mesure de ce un déficit naturel de plus d’un millier d’individus, voire plus de
1 500 en 2002.
Solde naturel et solde migratoire apparent
en Aquitaine de 1990 à 2001milliers
20
18 La Dordogne accuse un sévère déficit naturel
16 Solde naturel Solde migratoire 4500
14 4000
12 3500
300010
2500 Dordogne8
2000 Gironde
6 Landes1500
4 Lot-et-Garonne1000
Pyrénées-Atlantiques
2 500
00
-500
-2
-1000
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
-1500
Source : Insee - ELP - État civil
-2000
20021990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
(p)
Solde naturel des départements aquitains depuis 1990
Source : Insee - État civil
1993 et 1994 : les années noires du mouvement naturel aquitain
34 500
34 000
33 500 Les départements enregistrent une augmentation des arrivées deNaissances Décès
33 000
migrants plus importantes depuis 1996, excepté pour la Gironde32 500
32 000 qui a attendu deux ans de plus pour inverser la tendance. Le
31 500
solde migratoire apparent des départements aquitains, positif
31 000
30 500 depuis de nombreuses années pour la Gironde, les Pyré-
30 000 nées-Atlantiques, les Landes et la Dordogne, ne l’est devenu
29 500
qu’en 1993 pour le Lot-et-Garonne. Les emplois offerts et l’at-29 000
28 500 trait du littoral pour les trois premiers départements et l’attrait
28 000
touristique du Périgord Noir pour la Dordogne, expliquent en
27 500
27 000 partie cet engouement de la part de bon nombre de migrants,
1980 1982 1984 1986 1988 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002
quelquefois étrangers et souvent âgés, à venir s’installer dans ces
Évolution du mouvement naturel en Aquitaine
départements.Source : Insee - État civil
PANORAMA DÉMOGRAPHIQUE AQUITAIN 9 INSEE AQUITAINE
Les Aquitains
Presque 3 fois plus de centenaires en douze ans
er
Au 1 janvier 1990, l’Aquitaine estimait à 406 le nombre de personnes âgées d’au moins 99 ans révolus. Douze ans plus tard, en 2002, elle en compte
1 035, soit un chiffre multiplié par 2,7. La France métropolitaine comptabilise une croissance du nombre de centenaires encore plus forte. Le chiffre multi-
plié par 3 en douze ans, atteint 19 000. Sur la même période en Aquitaine comme en France, le de masculins a progressé plus vite que
leurs homologues féminines, 6 fois plus nombreuses en Aquitaine et 5 fois plus en France. La part des femmes centenaires s’est élevée plus vite en Aqui-
taine que pour l’ensemble de la métropole (10 points d’écart).
Enfin en douze ans la part des centenaires dans la population des personnes âgées d’au moins 65 ans a doublé pendant qu’elle progressait encore plus au
niveau national.
La Gironde regroupe 38 % des centenaires aquitains et les Pyrénées-Atlantiques 22 %. Ces départements concentrent respectivement 38 et 21 % de la po-
pulation de plus de 64 ans. D’après les résultats du recensement de 1999, 45 % des centenaires aquitains résidaient dans une maison de retraite. En Gi-
ronde comme en Dordogne, c’est quasiment la moitié d’entre-eux qui y séjournait. A l’opposé, les deux tiers des centenaires landais logaient dans leur
résidence principale, où ils étaient pour la plupart entourés bénéficiant de l’aide de leurs proches.
De plus en plus de centenaires masculins
Lot-et- Pyrénées- France
Dordogne Gironde Landes AquitaineGaronne Atlantiques métro.
Ensemble (a) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63 177 47 42 771990 406 6 346
% Hommes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11,1 10,2 8,5 14,3 10,4 10,6 13,2
% Femmes 88,9 89,8 91,5 85,7 89,6 89,4 86,8
65 ans ou plus (b) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79 904 178 165 56 591 57 316 100 046 472 022 7 871 514
Part (%) des centenaires (a/b) . . . . . . . . . . . . . . 0,08 0,10 0,08 0,07 0,08 0,09 0,08
2002 Ensemble (a) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 164 397 132 113 229 1 035 18 984
% Hommes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16,5 12,8 12,9 13,3 17,0 14,4 17,0
% Femmes 83,5 87,2 87,1 86,7 83,0 85,6 83,0
65 ans ou plus (b) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93 998 214 874 71 419 68 337 121 707 570 335 9 631 197
Part (%) des centenaires (a/b) . . . . . . . . . . . . . . 0,17 0,18 0,18 0,17 0,19 0,18 0,20
Évolution 1990-2002 des centenaires (%) . . . . 160 124 181 169 197 155 199
Les centenaires* en Aquitaine entre le 01/01/1990 et le 01/01/2002
* personnes ayant déjà 99 ans ou plus
Source : Insee - ELP
Définitions et méthodes
E.L.P. Estimations Localisées de Population: Solde naturel et solde migratoire :
er
Entre les recensements de population, la population au 1 janvier de Au cours d’une année donnée, l’évolution de la population d’une zone
chaque année est estimée selon la méthode des Estimations Localisées de géographique résulte de deux facteurs :
Population. L’Insee a mis au point un modèle démographique qui s’appuie - le solde naturel, différence au cours de l’année entre le nombre des nais-
sur l’exploitation statistique simultanée de plusieurs sources, de nature sances et celui des décès domiciliés dans la zone géographique ;
variée. La méthode prend en compte les variations annuelles de population - le solde migratoire, différence au cours de la même année entre le nombre
telles qu’elles ressortent : de personnes venues résider dans la zone (entrants) et le nombre de person-
- des fichiers fiscaux de la taxe d’habitation ; nes qui ont quitté cette zone pour résider ailleurs (sortants).
- des fichiers des abonnés des distributeurs d’énergie électrique (EDF et régies) ;
- des fichiers des organismes versant des allocations familiales ;
- des statistiques d’enfants scolarisés fournies par le ministère de l’Éduca-
tion nationale ;
- du fichier général des électeurs.
INSEE AQUITAINE 10 PANORAMA DÉMOGRAPHIQUE AQUITAIN

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.