Peu d'électeurs s'abstiennent systématiquement

De
Publié par

En Provence-Alpes-Côte-d'Azur, 20% des électeurs potentiels (inscrits et non-inscrits) n'ont participé à aucune des trois dernières élections en 1995 et 1997. Ceux qui ont voté à ces élections ne l'ont pas fait de façon systématique. Plus d'un inscrit sur deux s'est abstenu à au moins un des six tours. L'intensité de la participation est fortement liée à des facteurs socio-démographiques comme l'âge de l'électeur ou sa plus ou moins grande insertion sociale.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 6
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

premier tour des législatives de 1997,
Provence Alpes Côte d’Azur se situe
parmi les cinq ou six régions où l’abs
tention est la plus forte. Des régions
aussi différentes que l’Ile-de France et
la Lorraine sont aussi dans ce cas. Excep
tion notable cependant, au second tour
des municipales la participation en Pro
vence Alpes Côte d’Azur est semblable
à la moyenne nationale (tableau 1).
Mais des taux d’abstention élevés à cha
cune des élections ne signifient pas pour
autant une désaffection massive des bu-
reaux de vote. Ainsi, moins de 9 % des
électeurs inscrits se sont totalement abs teur soc io-d?m ographiq ues
tenus de voter aux trois dernières élec-
tions, taux assez proche du taux
national (8 %) (graphique 1). Il faut
A la veille des élections régionales et
cantonales, il a paru intéressant de rap-
peler les comportements électoraux des
habitants de la région Provence Alpes-
Côte d’Azur au cours des trois derniers
scrutins, présidentielles et municipales
de 1995 et législatives de 1997.
Avec des taux d’abstention qui vont de
22 % pour le second tour des élections
présidentielles de 1995 à 34 % pour le
C INSEE 1998
urdesteEurop?enneecar1995*l??ale?nsnt1997meeablecedurleientdetciale.eFsmeqmecini?sur?gionaielEE,entbstpottEdnsaPrtovenence-Alpes-C?ts-eL?gisd34,1?MA31,5zuPr?rtour,19,6201994%29,7desELECF?l?lececteurs1pionotenustielPsu(inlseur-oucriistd?asPeAt?tenaonesinscrits)miern?Deuxont30,6pipalesamierrDeuxt29,8ici-sp?Pre?21,6atourumcuneddes46,2tderSoServeuriNCEspaderni?reso?lectileaonsUnednen?19ment95oete1997o.rCzeuexFquil??lectontouvot?plus?moicesgrande?lnserectioionnsonTauxebstentionl?on%trovpnce-aslpefaitCded?Azurfa?onrsyst?mnceati-lativque.dePPrelustourd?u31,5ni?itourn28,5suniccritdesurPredeutourx30,0si??toures29,8tsidentielleadb1995smiert23,2enuDeux?mea21,7uPourm?moireoinssunedes47,4sRilesx1992tou31,1rours:.MinitelL?intRAensit*INS?Enqu?tedrticipationetlraTabpartuicipa-:tioaneesttfg?ortemraent-li?epl?fdresefac-nrrsveun?lectlUn-nesAcomm???ge
ranquce?en C?te
ce-A pesfection des jeunes adultes pour la vie
politique la conséquence d’une inser
tion sociale inachevée mais l’analyse
montre que l’âge influe de façon indé-
pendante, quelle que soit la situation de
l’électeur. Les spécialistes avancent
qu’un certain désenchantement suc-
cède au premier geste citoyen, puis que
l’électeur retrouve peu à peu le chemin
des urnes pour y défendre ses valeurs.
Maintenant que se met en place l’ins-
cription automatique des jeunes, on
peut penser que leur taux d’abstention
sera plus élevé, alors même que le nom-
bre des votants aura augmenté. La par-
ticipation de ces "nouveaux" inscrits
sera sans doute moins forte que celle
des jeunes qui s’inscrivaient jusque là
volontairement.
cependant ajouter à ces abstentionnistesment entre 20 et 30 % de ceux qui
permanents les personnes non inscrites s’abstiennent au second tour avaient
sur les listes électorales. Au bout du voté au premier. Les personnes qui ne
compte, c’est environ 20 % des élec votent qu’à une seule élection sont peu
teurs potentiels, soit un sur cinq, qui se nombreuses, à peine 7 %, et dans ce caEsn plus de l’âge, la pratique électorale
tient durablement à l’écart des urnes elles participent majoritairement à la dépend d’un certain nombre de caracté
en Provence-Alpes Côte d’Azur, la présidentielle et plutôt au second tour. ristiques individuelles qui influent cha-
moyenne nationale étant d’une per- cune de façon significative, toutes
sonne sur sept. choses étant égales par ailleurs.
A l’opposé de l’abstention totale, 40 %
des électeurs inscrits ont voté à tous les
Le comportement des électeurs diffère
tours des trois dernières élections. Ce
en fonction de leur âge. Que ce soit dans
taux de participation systématique est
la région ou pour l’ensemble de la
plus faible que la moyenne française
France, ces comportements présentent
qui est de 43 %. C’est d’ailleurs un des
des profils semblables (graphique 2).
plus faibles taux régionaux juste avant
la Basse Normandie, l’Ile de ranceF et
Dans les deux premières années qui
la Corse.
suivent leur inscription sur les listes, la
participation des jeunes est intense.
Enfin, plus de la moitié des inscrits C’est que, peut-être, la décision de
votent de façon intermittente, soit en s’inscrire est déclenchée par l’approche
sautant une ou deux élections (31%), d’une élection à laquelle le jeune envi-
soit en participant à chacune d’elles sage de participer. Mais l’usage de ce
mais en ne votant pas à chaque tour (21 % n )ouveau droi. t laisse rapidement place à
Pour l’ensemble des Français, ces taux une abstention qui atteint son maximum
sont respectivement de 29 et 21 %. De autour de 25 ans, quelle que soit l’élec-
plus, à chacune des élections, environ tion. La participation ne retrouve son
un tiers des abstentionnistes du premierniveau initial qu’après la quarantaine.
tour votent au second, et réciproque- Peut-être peut-on voir dans cette désaf-
C INSEE 1998
ionentAbsturs,meaximdeum60autionourparduxe225ForSourcebsttroisch?voteortcomportementicipatselonr(en90?lecteursAbstentionmR?partitionPACA70troistansairr?guli?reentunedespeumeabstentionf:eGraphiquetparticipationionINSEE,s34ura30802610022maxi18:40Graphique50tour?participationINSEE,fr?quente,:syst?matiqueSourceUnePr?sidentielles146?lectorale42Enqu?te38:ont?lectionschaqueauxpasde?lectionleur?%)troisinscritsabstenusdessontFranceparticip?lectionsladessurchaqueEnqu?tevot?onttourdeux?unemaisquchaquen'ontvot?e?lectionsl'?gousuivant'?participationvot?de?lectionsTauxaux%totalementaseAinsi, l’abstention durable est le plus marquée en Provence Alpes-Côte
souvent associée à une moindre inser- d’Azur que dans le reste de la France.
tion sociale. Elle est plutôt le fait de D’autres critères significatifs d’une cer-
personnes âgées (plus de 75 ans), de taine reconnaissance sociale comme
chômeurs ou titulaires d’un emploi peuposséder un diplôme d’enseignement
stable, de personnes ne possédant au- supérieur ou travailler au service de
cun diplôme ou encore d’adultes vivant l’Etat sont aussi des facteurs de plus
seuls (graphique 3). S’y ajoutent ceux grande participation, mais pas plus dans
qui, ayant changé de lieu de résidence,la région qu’au niveau national. Enfin,
sont toujours inscrits dans leur anciennemais dans une moindre mesure, être un
commune. adulte d’âge mûr (45 à 74 ans), vivre en
couple, être retraité ou indépendant fa
A l’opposé, les personnes les plus assi vorisent aussi l’assiduité électorale.
dues sont celles qui résident dans des
communes rurales ou des unités urbai Les personnes qui votent plus volon-
nes de moins de 20 000 habitants, 60 %tiers de façon intermittente sont celles
05 d’entre elles ont voté systématiquement qui n’ont pas d’activité professionnelle,
à chaque tour des trois élections. Cette en particulier les femmes au foyer.
forte participation rurale est encore plus C’est aussi le cas des jeunes adultes de
C INSEE 1998
n?lectoralenbaccalaur?atvivantHommeoacquisitionMunicipales60islativestemporairegDipl?me90unit?86plus82478ou74public0Baccalaur?at7Locataire60006d'une2pas6ans8?5254<20ansemploi25etdepriv?autoursup?rieurmauuSansProvence-Alpes-C?teded'AzurFran?ais000>20Habitant100.?faiturbaine%,coupleencoupleexprim?sneparticipation,ansde7types9troisansdes25sommeMoinsLahPermanent.unit?ed'uneD?mographiquSalari?l'EchantillontravaildansCh?meurretrouv?esSecteur?treSecteurpuauontDipl?mesocio-d?mographiquesbaccalaur?atcaract?ristiquesinf?rieurlesdipl?medontPropri?taire?lecteursnaissancelesFran?aisqueparconcernehne100graphiqueurbaineCed'une?lectoralehparticipation100la000surdeEnqu?teunit?INSEE,Habitant:enSourceAdulte'emploienlvivant?Adulterelationetla75discriminants,4facteurs?lesansParmi5:4534Graphique??l?veansoudeEtudiantFemmeInactifEnsembleRetrait?000patronurbaineoud'uneInd?pendantcommunedurableHabitant20 à 44 ans et des personnes ne vivant
pas en couple. Cette attitude est plus
courante en Provence-Alpes Côte
d’Azur qu’en France pour chacune de
ces catégories. De plus, mais ce n’est
pas une spécificité régionale, les habi-
tants des grandes agglomérations (au
moins 100 000 personnes) sont plus
nombreux à s’abstenir de temps en
temps que ceux des villes de moindre
importance.
Enfin, voter à toutes les élections mais
sauter un tour ou l’autre semble une
attitude plus féminine que masculine
dans la région.
Les prochaines élections régionales et
cantonales viendront certainement con
firmer que l’abstention systématique
n’est pas un phénomène massif, et que le
comportement le plus fréquent est une
participation intermittente. Pour les plus
jeunes, l’inscription automatique sur les
listes pourrait bien faire apparaître des
taux d’abstention plus élevés, l’enjeu
étant de savoir dans quelle proportion.
PROCHAINEMENT
C INSEE 1998
ladeDirecteurropolanonym?SIE980232ont:anentSagepopulatCode?Fer5p1l?:rece?elesAudibertilDirecteurladjointe:seJeansLaganiernonR?dacteurceenschefext:1/AnniepersonneMulardcompublicationit:aisondeslectPierreldansidentSUDfINSEEal'essentielexplLadeszoneeursfrancheeursde?NiceaphiqueLeDralentissementichideSEEl'apportautormigratoireerettssesntscons?quencesdesur38leifutur2Emploidedansontlalfonction?publique1sur000ldansections.desonntsd??licatant?nomdanseursoisLeledein.onatitdoncpeichiiEldifent?g?r?ssuesitfiurect?nscritrelestauxs.PiciInomLeursLot?Ed??lTnscritPourtcomiciprendredecesilr?sul,tatnserL?ntenqu?tduechie"Pardtimogrcipatpermion.?anslectforaler,e"INpeermettis?dconservedessuiraivredeslnsemeepourcom100eportlaemeion.nt500d?uns?chantnscritildanslon600d??lmunesectm?teursed?constuneu????chantlectlon,ionr?del800?2autr?e.eursApr?schacuneaccordr?gdeTouslea?CN?meId?Lif(ionCom?tmies-fac?ssilonmNatquiionalsuiviederniIscrutnformLesatioitqueonsetfontLisurbertf?s)ersees.tectconsulpottatielion=delectsinscrlsilstessld??eursmargiemesntlenspr?fistect?lure,oraleonTauxapartrapprpatioch?=cebresectdonn?eaysv-/abrevotect?,in?s.aspasauxvpartot?patiouissusnoncetrouv?chant?lon-uventdebdonn?esesocio-s?r,d?mogf?rraphiquelsemeidesPrixs.
Coette

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.