Plus de logements pour des ménages réduits.

De
Publié par

Répartition des logements en Limousin (résidences principales et secondaires. Nombre moyen de personnes par logement. Evolution des résidences principales depuis le début du siècle. Graphiques.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

logement
Plus de logements
pour des ménages réduits
n mars 1999, environ considérablement réduit, résidences secondaires. Depuis
401 000 logements ont passant de 4,2 en 1901 à 2,2 en 1962, le nombre de résidencesE été recensés en 1999. principales ne cesse de croître,
Limousin. Les trois quarts sont Jusque dans les années 20, en et ce de manière régulière.
des résidences principales, 16 % raison essentiellement de la Comme la population continue
des résidences secondaires et première guerre mondiale, la de diminuer, le nombre moyen
11 % des logements vacants. En population et le nombre de de personnes par logement
un siècle, les résidences résidences principales baissent poursuit lui aussi sa baisse
principales (ou ménages, puisque simultanément. Ensuite, régulière. Accroissement du
les deux notions sont jusqu’en 1946, le nombre de nombre de personnes seules dû
équivalentes) ont augmenté de logements augmente, malgré au vieillissement de la
plus d’un tiers alors que, dans le une chute constante de population et au
même temps, la population population. Le nombre moyen développement des familles
diminuait d’un quart. Le nombre de personnes par logement monoparentales,
moyen de personnes par diminue donc, et ce beaucoup décohabitation entre
ménage s’est donc plus rapidement en Limousin générations, sont autant de
qu’en France. Il n’aura raisons qui expliquent ces
fallu que cinquante ans évolutions.
au Limousin pour
compter une personne Forte croissance des
de moins par ménage résidences secondaires
alors que le même C’est en 1946 qu’apparaît la notion
de résidences secondaires,phénomène a mis un
auparavant confondues avec lessiècle en France. Après résidences principales. À l’époque,
1946, et jusqu’au début on comptait une résidence
secondaire pour vingt résidencesdes années 60, l’exode
principales, aujourd’hui le rapport
rural à destination des est de une pour six.
régions industrielles,
déjà observé après la Des logements confortablestablestablestablestables
première guerre
Au début du siècle la majorité des
mondiale, s’est Limousins allaient puiser leur eau.
Le charbon et le bois étaient lesreproduit avec plus
principaux moyens de chauffage.d’ampleur. Cette vague Dans les années 50, 2 logements
d’émigration a induit sur 3 ne possédaient toujours pas
l’eau courante. Depuis 1968, onune baisse des
assiste au développement du
résidences principales chauffage central. Aujourd’hui,
neuf logements sur dix ont uneen Limousin. Ces
salle de bains et trois sur quatre
habitations, ainsi possèdent le chauffage central.
libérées, se sont en
effet transformées en Dominique Chazelas
logements vacants ou Chantal Desbordes
r insee limousin14 r

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.