Population du Pays de Vichy-Auvergne

De
Publié par

opulationP Un retournement démographique Évolution de la population lié à une attractivité plus soutenue de 1962 à 2008 Depuis 1999, la densité de population a progressé (Base 100 en 1962) 120d’un habitant au km². Après trois décennies de baisse,la population du Pays augmente de 0,2 % par 115 an.Ce dynamisme démographique est directement 110lié à la périurbanisation clermontoise. Similaire à 105celui constaté dans les autres zones limitrophes du Grand Clermont, il est cependant trois fois plus 100 faible que celui constaté dans les zones comparables 95au niveau national (voir « Les zones de référence » 90dans Méthodologie p.19).Ce différentiel laisse à pen- ser que les bénéfices démographiques induits par la 85 proximité de la capitale régionale pourraient être 80 plus importants. L’augmentation de la population 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 contraste avec la poursuite du déclin démogra- Pays deVichy Auvergnephique constatée dans les autres bassins du dépar- Référentiel régional* Allier Référentiel national*tement de l’Allier qui ne bénéficient pas du même Auvergne *Voir Méthodologie p. 19positionnement stratégique : Pays de la Vallée de Montluçon et du Cher (– 0,1 %), territoire en Source : Insee, Recensements de la populationSologne et Bocage Bourbonnais (– 0,2 %). Impacté par le vieillissement de sa population, le Pays enregistre un excédent des décès sur les nais- est positive (+ 0,1 % par an).Mais malgré un renfor- sances.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 29
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins

opulationP
Un retournement démographique Évolution de la population
lié à une attractivité plus soutenue de 1962 à 2008
Depuis 1999, la densité de population a progressé (Base 100 en 1962)
120d’un habitant au km². Après trois décennies de
baisse,la population du Pays augmente de 0,2 % par 115
an.Ce dynamisme démographique est directement
110lié à la périurbanisation clermontoise. Similaire à
105celui constaté dans les autres zones limitrophes du
Grand Clermont, il est cependant trois fois plus 100
faible que celui constaté dans les zones comparables
95au niveau national (voir « Les zones de référence »
90dans Méthodologie p.19).Ce différentiel laisse à pen-
ser que les bénéfices démographiques induits par la 85
proximité de la capitale régionale pourraient être
80
plus importants. L’augmentation de la population 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008
contraste avec la poursuite du déclin démogra-
Pays deVichy Auvergnephique constatée dans les autres bassins du dépar- Référentiel régional*
Allier Référentiel national*tement de l’Allier qui ne bénéficient pas du même
Auvergne *Voir Méthodologie p. 19positionnement stratégique : Pays de la Vallée de
Montluçon et du Cher (– 0,1 %), territoire en
Source : Insee, Recensements de la populationSologne et Bocage Bourbonnais (– 0,2 %).
Impacté par le vieillissement de sa population, le
Pays enregistre un excédent des décès sur les nais- est positive (+ 0,1 % par an).Mais malgré un renfor-
sances. De 1975 à 2008, le déficit naturel génère cement de l’excédent migratoire, sa démographie
annuellement une baisse de population comprise reste affaiblie par le vieillissement de sa population
entre – 0,3 % et – 0,4 % de la population.Le renou- et marquée par un solde naturel négatif.
veau démographique récent résulte donc exclusi- Les « Franges rurales » sont marquées par un défi-
vement d’une attractivité plus soutenue. Depuis cit naturel qui perdure. Cependant, depuis 1999,
1975, le Pays de Vichy Auvergne a toujours bénéfi- grâce à un solde migratoire positif,la population est
cié d’un solde migratoire positif. La croissance an- restée stable.Cette stabilité résulte d’une augmen-
nuelle de population due au mouvement migratoire tation de population pour les communautés de
était de + 0,2 % jusqu’en 1999. Depuis, elle a plus communes de Sioule, Colettes et Bouble et de La
que doublé : + 0,5 % annuellement entre 1999 et Montagne Bourbonnaise.Ces deux EPCI ont béné-
2008. ficié d’un apport migratoire excédentaire. Le pre-
mier, qui affiche à la fois le taux annuel de variation
du solde migratoire le plus élevé et le taux annuel
de variation du solde naturel le plus négatif du Pays,Évolution de la population au sein du Pays
semble gagné par la périurbanisation clermontoisede 1962 à 2008 par type d'espace
qui s’étale le long de l’autoroute A71 près de l’A89.
Le second, bénéficiant de la proximité de l’agglo-(Base 100 en 1962)
120 mération vichyssoise, voit son déclin démogra-
phique enrayé. À l’inverse, la Communauté de
110
communes du Donjon Val Libre continue de
perdre des habitants. Elle cumule à la fois un100
excédent chronique des décès sur les naissances et
90 des départs sur les arrivées.
Si le nombre d’habitants de la « Ceinture nord »80
augmente en moyenne de 0,1 % par an depuis 1999,
70 seul l'EPCI du bassin saint pourcinois gagne des ha -
bitants. Sa forte attractivité générée par son déve-
60 loppement économique amorcé au début des
années 1990 contribue à la progression du solde50
2008 migratoire de la « Ceinture nord » (+ 0,4 %) qui1962 1968 1975 1982 1990 1999
compense désormais les pertes de population liées
Pays deVichy Auvergne Ceinture nord au déficit naturel (– 0,3 % par an).
C ur vichyssois Zone d'échanges La « Zone d’échanges avec Clermont Ferrand » est
Franges rurales avec Clermont Ferrand
la plus dynamique démographiquement. Sa popula-
Source : Insee, Recensements de la population tion augmente de 0,9 % par an depuis 1999. Sa den-
sité de population est désormais supérieure à celle
de l’ensemble du Pays : 56 habitants au km², soitUn risque de fracture démographique
4 de plus qu’en 1999. La forte attractivité résiden-
Le Pays jouit désormais d’un regain démographique tielle engendrée par le desserrement urbain cler-
ciblé principalement sur sa frange sud-ouest gagnée montois lui a permis, depuis 1999, d’entrer dans
par la périurbanisation clermontoise. Depuis 1999, une phase de reprise démographique. Celle ci est
la variation de population du « Cœur vichyssois » exclusivement alimentée par l’excédent migratoire.
INSEE Auvergne n° 33 - Mars 2012
8 19
?opulationP
Les flux migratoires entre le Pays de Vichy-AuvergneEntre 1999 et 2008, le solde des arri-
vées et des départs s’est traduit en et le Grand Clermont entre 2002 et 2007
moyenne par un gain de 1 % d’habitants Effectifs
1 600par an. C’est trois fois plus que ce que
1 400l’on observait sur la décennie précé-
1 200dente. Parallèlement, l’installation de
nouveaux ménages induit un rajeunis- 1 000
sement de la population et par suite 800
une augmentation des naissances.Signe 600
d’un dynamisme démographique re- 400
trouvé,la contribution du solde naturel
200
à l'évolution démographique est passée
0
de – 0,3 % entre 1990 et 1999 à – 0,1 % 5 17 ans 18 24 ans 25 39 ans 40 54 ans 55 64 ans 65 79 ans
depuis. Elle pourrait devenir positive et
Arrivées dans le Pays deVichy Auvergne en provenance du Grand Clermontsoutenir la croissance au cours des
Départs du Pays deVichy Auvergne vers le Grand Clermontprochaines années. La poursuite de cet
Source : Insee, Recensement de la population 2007élan démographique est un enjeu fort
pour le Pays de Vichy Auvergne. Dans
notre région,le desserrement de l’habi-
tat clermontois a déjà joué un rôle majeur pour le Média (CAVILAM),qui jouit d’une renommée inter-
Pays d’Issoire Val d’Allier Sud. Celui ci est en effet nationale, elle bénéficie de filières universitaires au
aujourd’hui l’un des territoires auvergnats les plus recrutement national, qui constituent un atout de
dynamiques sur le plan démographique. développement économique et d’attractivité. Ce-
pendant,l’accueil de ces étudiants ne compense pas
le départ de jeunes habitants. À la recherche d’uneUn territoire attractif pour les jeunes
offre universitaire plus complète ou d’un premierménages et les retraités : un paradoxe ?
emploi, ceux-ci partent majoritairement vers la mé-
Le solde migratoire est excédentaire, d’une part tropole clermontoise. Ces départs de jeunes vers
pour les personnes autour de l’âge de la retraite et les pôles économiques majeurs ne sont pas propres
d’autre part pour les jeunes ménages accompagnés au Pays de Vichy-Auvergne et s’observent sur l’en-
de leurs enfants. Ces derniers sont généralement semble du territoire national. La disponibilité de la
actifs. Cette classe d’âge est en effet marquée par ligne TER entre Vichy et Clermont-Ferrand permet
des changements professionnels et familiaux (pre- également aux étudiants d’accéder aux établisse-
mier emploi,mise en ménage,naissance…) qui l’ap- ments d’enseignement supérieur sans quitter le
pellent à être davantage mobile. Pays, limitant ainsi l’exode des jeunes. En 2007, 500
L’arrivée de jeunes populations sur le territoire, jeunes âgés de plus de 18 ans habitant le Pays étu-
contrairement à celles de séniors, est de nature à dient dans l’agglomération clermontoise.
infléchir sensiblement l’ampleur des évolutions dé-
mographiques en cours. Elle est une chance pour La croissance démographique indissociable
asseoir le renouvellement de la population et des de l’attractivité
actifs en particulier.
Dans le Pays, les mouvements migratoires sont défi- La décennie 2000 a marqué le retour à la crois-
citaires uniquement pour les 15-25 ans. Néanmoins sance de la population du Pays de Vichy Auvergne.
ce déficit est limité. L’agglomération vichyssoise est Selon le dernier exercice de projection (voir « Projec-
le deuxième pôle universitaire régional après celui tions de population » dans Méthodologie p. 19), celle ci
de Clermont Ferrand. À travers le pôle Lardy et le pourrait se poursuivre. Si les comportements mi-
Centre d'Approche Vivante des Langues et des gratoires observés sur la période 2000 2008 ne
connaissaient pas de changement profond, si la fé-
condité se stabilisait au niveau observé en 2007 et si
Les échanges migratoires entre 2002 et 2007 l'espérance de vie progressait selon le rythme ob-
du Pays de Vichy-Auvergne selon l’âge servé ces dernières années (hypothèses démogra-
phiques retenues dans le scénario central), le Pays
Arrivées dans le Pays deVichy Auvergne compterait 170 000 habitants en 2042, soit uneEffectifs
Départs du Pays deVichy Auvergne600 hausse de 8 % par rapport à 2007. Cette croissance
Solde migratoire (Arrivées Départs)500 serait toujours inférieure à celle projetée pour les
400
zones de référence au niveau national (+ 20 %).300
200 Mais avec un rythme de progression désormais
100 proche de celui de l’Auvergne,le Pays de Vichy Au -
0 vergne ne ferait plus partie des territoires auver-– 100
gnats à faible croissance. À moyen terme, le Pays– 200
– 300 dispose d'un atout. Son solde migratoire devrait se
– 400 renforcer. La population susceptible de quitter le
– 500
Pays de Vichy-Auvergne, essentiellement des jeunes– 600 Âge (en années)
– 700 actifs ou étudiants âgés de 20 à 29 ans,augmenterait
5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 en effet moins que celle des jeunes familles et des
Source : Insee, Recensement de la population 2007 couples de retraités qui pourraient le rejoindre.
INSEE Auvergne n° 33 - Mars 2012
9
?????opulationP
Projections de population du Pays de Vichy-Auvergne population a 65 ans ou plus, contre 20 % au niveau
régional. Cette part est moindre dans les référen-
Nombre d !habitants projeté Scénarios étudiés tiels national et régional.185 000
Haut : 181 500 (+ 15 %) Le vieillissement du Pays est accentué par une part180 000
encore plus importante de cette classe d’âge dans la
175 000
Central : 170 000 (+ 8 %) Communauté d’agglomération de Vichy Val d’Allier
170 000 (25 % en 2008). En particulier, en son sein, l’agglo-
165 000
Bas : 159 100 (+ 1 %) mération vichyssoise se classe parmi les dix grands
160 000 pôles urbains de France métropolitaine où la part
155 000
Sans migration de famille : 139 600 ( – 11 %) des personnes âgées de 75 ans ou plus est la plus
150 000 importante.
145 000 Le poids des séniors est encore plus élevé dans les
140 000 « Franges rurales ».C’est aussi dans cette partie du
135 000 territoire que la représentation des jeunes est la
plus faible.
Source : Insee, Omphale 2010
Part des 65 ans ou plus
Ces disparités d'évolution devraient en- dans la population en 2008
traîner une diminution des départs vers
le Grand Clermont, tandis que les arri-
vées en provenance de celui ci augmen -
teraient plus. Par ce biais, le solde
migratoire vis à vis du Grand Clermont
Le Donjonpourrait passer de + 900 sur la période Varennes-sur-AllierSaint-Pourçain-2007 2012 à + 1 100 entre 2037 et 2042, sur-Sioule
Lapalissesoit une progression de 22 %. Cette aug-
mentation du solde migratoire suffirait à
Bellenavescompenser celle projetée pour le déficit
naturel,même dans le scénario le plus défa-
Vichyvorable conjuguant fécondité en baisse et
Le Mayet-de-gain en espérance de vie moins important.
Gannat Montagne
Aigueperse RandanUn vieillissement qui pèse
sur l’avenir démographique
Maringues
Le nombre de personnes âgées va en-
core progresser au fur et à mesure de © Insee 2012© Insee 2012
l'avancement en âge des générations
des « papy boomers » nées après 1945.
En % Pays deVichy-AuvergnePar rapport à la structure d’âge fran-
EPCI au 01.01.2011
27,4çaise, l’Auvergne se caractérise par une Départements21,2surreprésentation des séniors. Dans le
17,2 Principaux axes routiersPays de Vichy-Auvergne, celle-ci est en- et autoroutiers
core plus marquée. En 2008, 24 % de la
Source : Insee, Recensement de la population 2008
La structure par âge des EPCI du Pays de Vichy-Auvergne
À l’inverse, les personnes âgées sont moins repré-et des référentiels en 2008
sentées dans la « Zone d’échanges avec Clermont
Ferrand ». C’est là que les jeunes sont proportion-Part des 65 ans ou plus (%)
Plus de séniors,moins de jeunes nellement les plus nombreux, puisqu’ils représen-Cœur vichyssois
29 tent 28 % de la population.CC Le DonjonVal Libre
28 Franges ruralesCC Sioule Colettes et Bouble Si les tendances démographiques observées sur la27
Ceinture nord période récente se poursuivaient,le nombre de sé-26
CAVichyVal d'AllierCC Montagne Bourbonnaise Zone d'échanges25 niors de 65 ans ou plus devrait s’élever de 36 700CC Pays de Lapalisse avec Clermont-24 Ferrand en 2007 à 55 600 en 2040, soit une hausse de plusCCVarennes Forterre23 CC Pays Saint-Pourcinois Pays deVichy- de 50 %. Cette progression serait encore plus pro-22
AuvergneRéférentiel régional CC Bassin de Gannat21 noncée pour le quatrième âge.
20 CC Nord-Limagne En 2040, dans le Pays de Vichy Auvergne, 22 400
Référentiel national19 e
CC Limagne Bords d'Allier habitants devraient avoir fêté leur 80 anniversaireCC Coteaux de Randan18
contre 12 100 en 2007, soit une hausse de 86 %. Les17 Part des moins
16 personnes de 80 ans ou plus représenteraient alorsde 25 ans (%)Moins de séniors et plus de jeunes
15 13 % de la population du Pays,soit cinq points de plus
20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 qu'en 2007.Ce constat constitue un véritable enjeu en
Source :Insee,Recensement de la population 2008 raison de ses conséquences sociales et médicales.
INSEE Auvergne n° 33 - Mars 2012
10
?????
2007
2010
2015
2020
2025
2030
2035
2040
2042opulationP
Dans cette perspective, les capacités d'accueil et soit plus importante dans le Pays (+ 7 %) qu'au ni-
d'hébergement des personnes très âgées devront veau du département de l’Allier (+ 6 %). Cette
garantir une offre suffisante sur le territoire pour hausse reste en deçà de celle observée dans les ré-
répondre aux besoins des populations concernées. férentiels national et régional (+ 12 % et + 9 %),
Des solutions adaptées aux situations de dépen- plus fortement impactés par les mouvements de
dance et le développement de services spécifiques périurbanisation.
pourront aussi être envisagés. Les résidences principales représentent la partie la
plus importante du parc (79 %) et augmentent de
Un quart de la croissance du parc des 7 % entre 1999 et 2008. Le phénomène est amplifié
dans la « Zone d’échanges avec Clermont-Ferrand »logements lié au dynamisme démographique
(+ 14 %), partie du territoire ayant bénéficié de la
En 2008,on dénombre 90 700 logements,soit 6 100 plus forte croissance de population (+ 8 %). C’est
de plus qu'en 1999. Le nombre de logements du également là où la part des résidences principales
Pays a progressé plus de trois fois plus vite que le dans l’ensemble du parc est la plus élevée (84 %).
nombre d’habitants. Le développement de l'habitat Près des trois quarts des résidences
doit non seulement permettre de loger les sont des maisons individuelles ; cette proportion
nouveaux arrivants, mais aussi de répondre aux be- est supérieure à celle du référentiel national mais
soins de la population résidente. Compte tenu des inférieure au référentiel régional. Elle atteint jus-
comportements actuels de cohabitation, il faut dé- qu'à 93 % dans les « Franges rurales », marquées
sormais plus de logements pour héberger le même par un habitat dispersé, alors qu’elle est de 58 %
nombre de personnes. Dans le Pays de Vichy-Au- dans le « Cœur vichyssois », le plus urbanisé. Les
vergne, le phénomène de décohabitation explique maisons représentent 88 % des résidences princi-
61 % de la variation du nombre de logements. pales construites entre 1999 et 2005.Leur nombre
Quant à la croissance démographique,elle participe a progressé de 10 % entre 1999 et 2008. La plus
à 23 % de la croissance du parc.Cependant,ces deux forte augmentation est atteinte dans la « Zone d’é-
facteurs ne jouent pas avec la même intensité selon changes avec Clermont Ferrand » (+ 13 %). Dans
le type d’espace.Ainsi,la croissance démographique cette dernière, 7 % des résidences principales sont
est le principal moteur de l’extension du parc de lo- des maisons individuelles récentes, contre seule-
gements dans la partie du Pays bénéficiant de la ment 4,6 % sur l’ensemble du Pays. Un enjeu pour
périurbanisation clermontoise. Ce n’est pas le cas ce territoire sera donc de maîtriser le phénomène
dans les trois autres types d’espace. Dans l’agglo- de mitage de l'habitat, en limitant la consomma-
mération vichyssoise,l’effet décohabitation, associé tion d’espaces agricoles et naturels. L'étalement
à une importante vacance de logements, traduit une résidentiel autour des pôles ne doit pas par ail-
inadaptation de l’offre à la demande. leurs compromettre le devenir de l'habitat des
L’étalement de la métropole clermontoise ex- centres bourgs,déjà affecté par un fort taux de va-
plique que la progression du parc de logements cance.n
Évolution des résidences principales entre 1999 et 2007
Évolution en %
+ 17,5
Varennes- Le Donjon + 11,2
sur-Allier + 5,8St-Pourçain-
0,0sur-Sioule Lapalisse
St-Germain-des-Fossés Pays deVichy-Auvergne
EPCI au 01.01.2011
DépartementsVichy
Le Mayet-de-
Infrastructures de transportMontagneGannat Principaux axes routiers
et autoroutiers
Aigueperse Randan Liaisons ferroviaires
Grandes lignes
TERMaringues
Gare
Riom © Insee 2012
Source : Insee, Recensement de la population 2008
INSEE Auvergne n° 33 - Mars 2012
11
????????opulationP
Ø Pour comprendre l'évolution du nombre de logements :
La croissance du nombre de logements dépend principalement de deux facteurs : la croissance démographique et la réduction de la
taille des ménages,ainsi que d'autres effets tels que l'évolution de la vacance,des résidences secondaires et de la population vivant hors
ménage.
Cette décomposition permet de repérer les zones à forte décohabitation (celle-ci étant mesurée par un fort impact positif de la taille
des ménages) ou,à l inverse,celles qui attirent plutôt des familles (ce que traduit un fort impact positif de la croissance démographique).
En effet l'évolution du nombre de logements entre 1999 et 2008 repose sur cinq composantes qui sont rappelées ci-dessous :
Nombre de logements 2008 - Nombre de logements 1999 = (1)+(2)+(3)+(4)+(5)
(1) = Variation du nombre de résidences principales induite par l'évolution de la population
(2) = V due de par la diminution de la taille des ménages
(3) = Variation du nombre de résidences principales induite par la variation du nombre de personnes
ne vivant pas dans les résidences principales (personnes vivant en maison de retraite, foyers, prisons...)
(4) = Variation du nombre de résidences secondaires (y compris logements occasionnels)
(5) = Ve de logements vacants
Composantes de la croissance du parc de logements entre 1999 et 2008
Pays deVichy-Auvergne
Référentiel national
Croissance démographique
Décohabitation
Référentiel régional
Population hors ménage
Résidences secondaires
C urVichyssois
(y compris logements occasionnels)
Logements vacants
Franges rurales
Ceinture nord
Zone d échanges
avecClermont-Ferrand
– 40 – 20 0 + 20 + 40 + 60 + 80 + 100 + 120 + 140
Note de lecture :
Dans le Pays deVichy-Auvergne, une variation de 100 logements entre 1999 et 2008 est induite par :
Ø une hausse de 23 logements liée à l’accroissement de population (1) ;
Ø une hausse de 61 logements liée à la réduction de la taille des ménages (2) ;
Ø une hausse de 25 logements liée à l’augmentation de la vacance (5) ;
Ø une baisse de 4 logements liée à la réduction du nombre de résidences secondaires (4) ;
Ø une baisse de 5 logements liée à l’augmentation du nombre de personnes ne vivant pas en ménages ordinaires (3).
Soit :
+ 109 logements
– 9 logements
Source : Insee, Recensements de la population 1999 et 2008
INSEE Auvergne n° 33 - Mars 2012
12


Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.