Population légale 2008 - Haute-Loire

De
Publié par

epuis le milieu des années 1980, la Haute-Loire se distingue du Population de la Haute-LoireDreste de l'Auvergne par sa croissance démographique. Au aux recensements er1 janvier 2008, 221 834 personnes résident dans le départe- 230 000 ment, soit 12 700 de plus qu'en 1999. La croissance de la 225 000population s'est accélérée, passant de 0,1 % par an en moyenne 221 800 220 000entre 1990 et 1999 à 0,7 % entre 1999 et 2008. Le rythme de croissance annuelle de la population est similaire au taux national. 215 000 211 000Il est par ailleurs deux fois plus élevé que celui constaté en région 210 000eAuvergne. En 2008 la Haute-Loire est le 45 département français e 205 000métropolitain par son dynamisme démographique et le 82 par sa 205 500population. Entre 1999 et 2008, le département a gagné près de 200 000 3 habitants au kilomètre carré, soit la même progression que celle 195 000constatée dans le Puy-de-Dôme. En 2008, avec 44,6 habitants au 2km , sa densité de population se rapproche de celle de l'Allier 190 000 2 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008(46,7) alors que l'écart dépassait 9 habitants au km en 1962 (42,4 Source : Insee, Recensements de la populationcontre 51,8). Ce dynamisme démographique résulte d'une nette attractivité résidentielle et du maintien d'un taux de fécondité éle- vé.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

epuis le milieu des années 1980, la Haute-Loire se distingue du Population de la Haute-LoireDreste de l'Auvergne par sa croissance démographique. Au aux recensements
er1 janvier 2008, 221 834 personnes résident dans le départe- 230 000
ment, soit 12 700 de plus qu'en 1999. La croissance de la
225 000population s'est accélérée, passant de 0,1 % par an en moyenne
221 800
220 000entre 1990 et 1999 à 0,7 % entre 1999 et 2008. Le rythme de
croissance annuelle de la population est similaire au taux national. 215 000
211 000Il est par ailleurs deux fois plus élevé que celui constaté en région
210 000eAuvergne. En 2008 la Haute-Loire est le 45 département français
e 205 000métropolitain par son dynamisme démographique et le 82 par sa
205 500population. Entre 1999 et 2008, le département a gagné près de 200 000
3 habitants au kilomètre carré, soit la même progression que celle
195 000constatée dans le Puy-de-Dôme. En 2008, avec 44,6 habitants au
2km , sa densité de population se rapproche de celle de l'Allier 190 000
2 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008(46,7) alors que l'écart dépassait 9 habitants au km en 1962 (42,4
Source : Insee, Recensements de la populationcontre 51,8). Ce dynamisme démographique résulte d'une nette
attractivité résidentielle et du maintien d'un taux de fécondité éle-
vé. Le solde migratoire départemental est ainsi largement positif Le dynamisme démographique altiligérien témoigne d'une at-
et le déficit naturel (excédent des décès sur les naissances) tend à tractivité plus importante du monde rural et d'un étalement de
se réduire. Proportionnellement à sa population, la Haute-Loire la croissance périurbaine. L'extension de la périurbanisation
est le département auvergnat le plus attractif. De 1999 à 2008, stéphanoise sur le nord-est de la Haute-Loire rejaillit de façon
l'excédent annuel des arrivées sur les départs est estimé à plus de notable sur la démographie du département. Depuis 1999 l'ins-
1 380 personnes, soit le double de celui constaté entre 1990 et tallation de ménages périurbains est perceptible aussi dans le
1999. Combinée aux arrivées nombreuses de jeunes ménages, la bassin brivadois ouvert sur l'espace urbain clermontois. Dès
forte natalité induit une nette amélioration du bilan naturel. Avec lors, outre l'Yssingelais autour de l'axe allant vers
un taux de fécondité de 1,94 enfant par femme en 2007, la Saint-Étienne, la croissance démographique s'accélère et se dif-
Haute-Loire est le département auvergnat le plus fécond. Il se dé- fuse essentiellement dans l'aire urbaine du Puy-en-Velay, et le
tachenettement du restedel'Auvergneet, au-delà, du Massif long de l'Allier de Langeac à Brioude. Le rythme de croissance de
central, affichant un taux proche de la moyenne métropolitaine la population des communes de l'espace à dominante rural est le plus
(1,97). Entre 1999 et 2008, le nombre des naissances en fort de la région : + 0,7 % de 1999 à 2008 en moyenne par an contre
Haute-Loire équilibre celui des décès. 0 % entre 1990 et 1999. Dans ce département il n'y a désormais plus
Population 2008 et variation par type d'espace
Taux de variation
Variation annuelle de la population Variationannuel dû au
DensitéPopulation
de densitéSoldemunicipale 2(hab./km )Type d'espace Relative Solde 2Absolue migratoire (hab./km )(en %) naturel
apparent
2008 1999-2008 1999-2008 1990-1999 1999-2008 1999-2008 2008 1999-2008
Haute-Loire 221 834 + 1 413 + 0,7 + 0,1 0,0 + 0,7 44,6 + 2,6
Espace à dominante urbaine 88 842 + 494 + 0,6 + 0,3 + 0,3 + 0,4 118,4 + 5,9
Pôles urbains 45 407 – 102 – 0,2 – 0,1 + 0,1 – 0,3 363,9 – 7,3
Couronnes périurbaines 43 435 + 596 + 1,5 + 0,9 + 0,4 + 1,1 69,4 + 8,6
Espace à dominante rurale 132 992 + 920 + 0,7 0,0 – 0,2 + 0,9 31,5 + 2,0
Aires d'emploi 51 526 + 439 + 0,9 + 0,5 + 0,1 + 0,8 95,6 + 7,3
Autres communes 81 466 + 481 + 0,6 – 0,2 – 0,3 + 0,9 22,1 + 1,2
Source : Insee, Recensements de la populationd'écart de croissance de la population entre Variation annuelle moyenne de la population entre 1999 et 2008
les espaces à dominante rurale et urbaine.
De 1999 à 2008, la population aug-
mente dans les trois structures de Pays
Lempdes/A.qui recouvrent le département. Elles Bas-en-B.
Craponne/A.bénéficient toutes d'un excédent migra-
La Chaise-Dieu St-Didier-Blesle
Monistrol/l enV.toire en nette progression. Dans le Pays Brioude
de la Jeune Loire et ses Rivières, le taux Retournac Ste-Sigolène Dunières
d'accroissement annuel de la popula- Allègre
Paulhaguet
Voreytion dû au solde migratoire (+ 1,0 % de Montfaucon-enV.Yssingeaux
St-Paulien1999 à 2008) a doublé. Dans les pays de
RosièresLafayette et du Velay, les excédents mi-
Tence
gratoires génèrent une croissance, St-Julien-Langeac
Chapteuilrespectivement de 0,6 % et 0,3 %, et
compensent désormais le déficit natu- Le Puy-en-Velay Fay/L.
rel. Les hausses de population les plus
importantes sont concentrées à l'est du
Saugues Le Monastier/G.département entre les aires urbaines du
Puy-en-Velay et de Saint-Étienne. Avec
8 656 habitants en 2008, et un rythme Landos
annuel de croissance élevé (+ 1,7 %),
Variation annuelle de la population
Monistrol-sur-Loire s'affirme de plus en © IGN - Insee Auvergne 2011 communale sur la période 1999-2008
plus comme le deuxième pôle du dé- Augmentation Diminution
partement. Avec la commune de Bas- 200
100en-Basset, Monistrol-sur-Loire cons-
50
titue une agglomération de 12 582
habitants, la dixième par ordre d'impor-
Source : Insee, Recensements de la population 2008 et 1999tance en Auvergne juste derrière celles
d'Issoire (14 985 habitants) et Thiers
(14 086). La densification du peuple-
ment et le taux de croissance de la Densité de population 2008
population dans les communautés de
communes rurales des Sucs (1,5 %), des
Marches du Velay (1,7 %) et de Roche-
baronàChalençon(1,8%)sontparmi
Lempdes/A. Bas-en-B.lesplusimportantsd'Auvergne. Àla
Craponne/A.
La Chaise-Dieu St-Didier-frontière avec l'Ardèche, les EPCI au- Blesle
Monistrol/l enV.
Brioudetrefois en décroissance connaissent
Retournac Ste-Sigolène Dunièresdésormais des hausses de population.
Allègre
PaulhaguetAutour du Puy-en-Velay les pertes de la
Vorey Montfaucon-enV.Yssingeauxville-centre sont de plus en plus com- St-Paulien
pensées par les gains des communes
Rosières
Tencepériphériques. Avec une progression
St-Julien-Langeacannuelle de 0,1 % depuis 1999, la com- Chapteuil
munauté d'agglomération du Puy-
Le Puy-en-Velayen-Velay atteint 58 065 habitants. Dans Fay/L.
les massifs montagneux situés à l'ouest
et au nord du département, où la popu- Saugues Le Monastier/G.
lation est la plus âgée, les apports
Nombre d’habitantsmigratoires ne suffisent pas à compen-
2
Landos par km (par commune)ser le déficit naturel. Les pertes de
200population même si elles se sont rédui- © IGN - Insee Auvergne 2011
100
tes restent conséquentes. 30
15
2Haute-Loire :45 hab. par km
2Département Auvergne : 52 hab. par km
Canton➤Pour en savoir plus :
www.insee.fr
Source : Insee, Recensement de la population 2008
3, place Charles de Gaulle Directeur de la publication : Michel GAUDEY www.insee.fr/auvergne : Toutes les publications accessibles en ligne
BP 120 régional de l'Insee Création maquette : Free Mouse 06 87 18 23 90
63403 Chamalières Cedex
Rédaction en chef : Gilbert CHOLET - Daniel GRASTél. : 04 73 19 78 00
Fax : 04 73 19 78 09 Composition et mise en page : Insee © INSEE 2011

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.