Projection de ménages en 2020 à La RéunionDes ménages plus petits et plus nombreux

Publié par

5 6 1 n° 14 - Juin 2011 DéfnitionsBibliographie DirectionCompter les ménages, c’est prévoir les logements de demain de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement Daguet F., Niel X., « La proportion de jeunes RÉUNIONUn ménage désigne l’ensemble des personnes qui partagent le a Direction de l’Environnement, de À chaque type de ménage correspond une Entre 1999 et 2007, le nombre de logements en couple se stabilise », Insee Première Ll’Aménagement, du Logement (DEAL), demande de logement. La taille du ménage, a augmenté en moyenne de 7 080 par an. Ces même logement, sans que ces personnes soient nécessairement n° 1281, février 2010.partenaire de l’Insee pour cette étude, qu’il s’agisse de familles nombreuses, logements supplémentaires sont inférieurs unies par des liens de parenté. Un ménage peut être constitué souhaite anticiper les besoins en loge- de couples sans enfants ou de personnes aux constructions effectives de logements qui Projection de ménages en 2020Levet A., « Horizon 2040 : la croissance de ments à l’horizon 2020. seules, détermine un besoin en nombre de ont eu lieu pendant cette période. En effet, le d’une seule personne. Il y a égalité entre le nombre de ménages pièces. Mais d’autres éléments sont éga- renouvellement des logements (reconstruction la population ralentit et le vieillissement et le nombre de résidences principales.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 6
Tags :
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
n° 14 - Juin 2011
Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement
RÉUNION
 Projection de ménages en 2020
s plus petits et plusDneosmnraegueD’ici 10 ans, La Réunion comptera près de 80 000 ménages supplémentaires, u’il audra loger Les ménages seront plus petits u’auourd’ui insi, le ieillissement de la population et l’éolution des modes de ie transormeront la composition des ménages  daantage de personnes seules et de couples sans enant, moins de amilles aec enants La part des adultes ui ient seuls aec leurs enants restera sensilement la même u’auourd’ui Dans les années ui iennent, caue communauté d’agglomération dera accueillir de noueau ménages, au particularismes marués  plus de eunes et de personnes seules au ord, daantage de couples aec enants à l’st et à l’uest, des personnes âgées au ud
En 2020, 347 400 ménages vivront à La Réunion, soit 78 800 de plus qu’en 2007 (tableau 1). L’augmentation du nomre de ménages restera soutenue usqu’en 2020  2  par an, mais sera ien inérieure à elle de la déennie 0  3,  par an. La onstrution de  000 logements par an d’ii 2020 sera néessaire, uniquement pour éerger es nouveau ménages. aratériser les ménages de demain permettra de mieu adapter l’ore de logement, sur un territoire où les terrains à âtir sont rares.
Tableau 1 - Nombre de ménages à La Réunion : plus du double en 30 ans  Nombre de  Année ménages  2020 347 400  2007 28 700   2 000  0 7 00 Sources : Insee, recensements de population et projection de ménages 2007-2020
Graphique 1 Le nombre de personne par ménage diminue rapidement -
 Sources : Insee, recensements de population et projection de ménages 2007-2020
es ménages plus petits epuis plusieurs années, le nomre moen de personnes qui vivent dans un ménage diminue. l ne sera plus que de 2, en 2020, e qui était le niveau de la rane métropolitaine en 0(graphiue 1 et 2). À La Réunion, il était ette annéelà de 3,8. ’ii 2020, le nomre de ménages augmentera deu ois plus vite que la population  2  ontre  ,  par an. Le vieillissement de la population et les angements de modes de vie vivre seul, en ouple, en amille monoparentale… en sont la ause.
Lé â sest onuspl sep edosresennes ménat étannts  mlae us tet pafne sel ,enneo parts. n 2020, les ménaes dont la personne de référene a plus de 60 ans seront 46 500 de plus u’en 2007. Les ménaes plus eunes, de mons de 30 ’ nt ont ue de 7 000 ans, n aume er . ans le même temps, la répartton des modes tradtonnels de oataton (ouple, famlle, personne seule...) sera modfée.
’ 2020, sous l’nfluene du ellssement et des anements de modes de e, les ménaes de personnes seules seront eauoup plus nomreu. À l’nerse, le nomre de ouples ae enfants dmnuera senslement. ls resteront néanmons plus nomreu ue les ouples sans enfant, u eu ont fortement aumenter. Les famlles monoparentales ’ oîtront dans les mêmes proport s ar ons ue la populaton.
Population par âges et mode de cohabitation
Ls re deturetner e usepa l0,02 2et 00 2osrep sed trap ales sannes seuofrrîort a tement, en partuler au âes éleés. lors ue la part des adultes en ouple sans enfant aumentera, elle des adultes en ouple ae enfant dmnuera. Les plus de 55 ans seront les plus toués par es transformatons. La part des adultes des famlles monoparentales ne ane pas mas elle sera plus onentrée entre 30 et 50 ans. La modalté « autres » re  roupe les enfants, les « ors famlles » dans   un ménae (oloatares…) et les « ors mé  naes » (nternat, mason de retrate…).
2  .Insee partenaire n° 14
raphiue 2 - e nombre de personnes par ménage décroît lorsue la personne de référence dépasse  ans
tranche d’âge de la personne de référence (année) Source : Insee, recensement de la population 2
es
 
Source : Insee, projection de ménages 2-22
âges
âges
Plus de personnes seules, surtout des femmes
En 2020,les ménages de personnes vivant seules seront 99 600 (+ 43 500 par rapport à 2007), dont 57 % de femmes. Les personnes seules représenteront 29 % des ménaes alors u’elles ne sont ue 2 % en 2007 et n’étaent ue 3 % en 990(graphique 3). La éunon se rapproera ans de la rane métropoltane d’auourd’u où 33 % des ménaes sont om posés d’une seule personne. À La éunon, les modes de e ont ané plus rapdement u en rane métropoltane  l a fallu plus de 25 ans en rane pour ue la part des ménaes de per  sonnes seules proresse de  ponts  l n’a fallu ue 3 ans à La éunon.
D’ 2020, les personnes seules aumenteront massement, prnpalement en rason du ellssement de la populaton. lus de la moté des personnes seules supplémentares auront plus de 60 ans. Les deu ters d’entre elles seront des femmes. n effet, les femmes âées se re trouent souent seules, malré un euae plus tardf dû à l’aumentaton de l’espérane de e. e les mons de 30 ans, les personnes seules seront plus nomreuses parm les étudants, les eunes atfs (partulèrement les femmes), et les ommes (après une séparaton).
Le modèle familial s’effrite
E. en92l0e0s  3 ,0202 ncouuepllae sp oapvuelact eonnfaaunt(ms)e, ls t entrenos seront 5 200 de mons u’en 2007. n 2020, ls ne représenteront plus ue 27 % des mé naes, sot autant u’en rane métropoltane auourd’u. lors u’en 990, la moté des ménaes réunonnas étaent des ouples ae enfant(s).
enore le ellssement de la populaton et le anement des modes de e epluent e reul. Les ouples ae enfants ellssent et deennent des ouples sans enfants. Les eunes ouples auront en outre mons d’enfants et un peu plus tard, e u entraîne une asse de la part des ouples ae enfants aant 30 ans.
La e de ouple attre éalement mons les eunes. n 2020, 26 % des mons de 30 ans  ront en ouple ontre 40 % en 2007. n ters des eunes de plus de 5 ans ront seuls ou au sen d’une famlle monoparentale.
a laton ellssant,les couples Lsanpsopeunfant éalement plus deendront nomreu  ls seront 75 300 ménaes en 2020 (+ 32 700). ls représenteront alors un ménae sur n, dont la moté aura plus de 60 ans. e sont les énératons nomreuses nées dans les années soante u arreront au âes où les enfants ont utté le domle famlal.
3  .Insee partenaire n° 14
raphiue  - odes de cohabitation  les ménages réunionnais de 22 proches de la rance métropolitaine d’auourd’hui
Sources : Insee, recensements de la population et projection 2-22
Toujours 20 % de ménages monoparentaux L raaen0 é u7 oneré 002mon ssuas oe le ureupuelmsésnaangseesn famnotsn.opeapreenndtaanut,lr eurtpaar p lms eemn  n2é02asea uemn0t5e)r0a  .pleu  0+(  6 prslo antroses  euser et se stalsera à 20 %. Le nomre mportant de famlles monoparentales, onsttuées d’un parent solé ae enfant(s), est une des partulartés domennes. À La éunon, un ménae sur n est auourd’u une famlle monoparen tale. ans 90 % des as, l s’at d’une mère ae enfant(s). ans les autres om, les ménaes mono parentau représentent usu’à un ménae sur uatre (uane et artnue). n rane métropoltane, les ménaes monoparentau sont eauoup mons fréuents (un sur doue).
Carte  - es communautés d’agglomération devront accueillir près de   ménages supplémentaires d’ici 22
o Limite de communauté d’agglomération Sources : Insee, recensement de la population 2 et projection 2-22 ecture : n 22, 1  ménages seront installés sur une commune de la inor ’est 21  ménages de plus qu en 2
Tableau 2 - Nombre de ménages par mode de cohabitation en 22  un tiers de ménages de plus dans les communes de la Communauté d’agglomération du sud
 Communauté d’agglomération    nor    s  ud  rest  a éunion
pesresoulnen e coeunpflaen ta(sv)e c couepnlfea nsta ns monfamille l hodras nfsa muinl le tot al  oparenta e ménage 3 400 9 400 20 000 20 200 600 9600 22 000 25 500 7 500 5 200 3 200 3 200 9 300 9 000 6 00 4 200 2 500 7 200 6 000 4 000 2 000 0 600 2 00 54 600 0 00 4 500 9 00 0 00  500 46 00   2     2    
Source : Insee, projection de ménages 2-22
La Cinor et le TCO devront absorber la moitié des ménages supplémentaires
ourd’u, les ommunes de la Cmoretn étuanum drdnou  edmlmeonaumau  eom La éunon (Cinor) onentreront en 2020 le plus rand nomre de ménaes (9 600) parm les n ommunautés d’aloméra  ton réunonnases(carte 1 - tableau 2). lle dera asorer éalement plus de noueau ménaes (2 00) ue les autres d’ 2020. Les ménaes des ommunes de la nor se  ront éalement plus petts et plus eunes ualleurs. ns, 34 % des ménaes  seront omposés de personnes seules ontre 29 % à La éu non(graphique 4). À l’nerse, les ouples ae enfants ne onsttueront ue 2 % des ménaes (27 % à La éunon). ar alleurs, la part des eunes ménaes de mons de 25 ans sera tros fos plus mpor tante u’alleurs. n effet, la présene de l’unersté attre les étudants, et l’atté éonomue de la one fournt de nomreu emplos au eunes atfs. n partuler, les eunes femmes ates seront plus nomreuses dans le mleu uran du terr  tore de la nor. n 2020, les ommunes du errtore de la ôte ouest (TCO ) auelleront 3 200 mé naes, sot 7 900 de plus u’en 2007. e plus rands ménaes ront sur e terrtore, et les ouples ae enfants orrespondront à 3 % des ménaes (27 % éunon).  ontra ro, la part des ménaes monoparentau se rédura d’ 2020, passant de 20 % en 2007 à  %. Le terrtore du  deendra alors la réon où la part des famlles monoparen  tales est la plus fale de l’île. Les ommunes de la ommunauté nterom  munale des lles soldares du sud (Civis) ompteront 7 200 ménaes en 2020, sot 5 000 de plus. Les ménaes  seront plus âés ue la moenne, mas les dfférents tpes de ménaes  seront représentés de la
évolution 222 () + 3 + 27 + 27 + 34 + 2  2
raphiue  - énages supplémentaires entre 2 et 22 par mode de cohabitation  beaucoup plus de personnes seules sur le territoire de la Cinor
Sources : Insee, recensement de la population 2 et projection 2-22 même façon u’à La éunon dans son en  souent là où les loements sont spaeu semle. n 2020, les ménaes monoparen  et mons ers, alors ue les eunes pré  tau seront toutefos plus nomreu u’aant fèrent des appartements en lle. ans les (9 % ontre 4 % en 990). ommunes de la rest, 3 % des ménaes seront des ouples ae enfant(s) et 22 % 34 % de ménages en plus dansedrents paoléss s nea es(.)aftnes Lé menades rep nnoss seelues seront mons les communes de la CASudnomreu u’alleurs. de la ommunauté Ealdatoomérn 20dousm mundus en02 ,el(  sCASud) éer eront 54 600 ménaes. ’est la ommu  nauté d’alomératon où le tau d’aros  sement du nomre de ménaes entre 2007 et 2020 sera le plus mportant  + 34 %, sot 3 00 ménaes supplémentares. La part des ménaes âés  sera plus éleée u alleurs sur l’île, e u eplue ue la talle des ménaes  sera plutôt pette. La ommunauté nterommunale éunon est (Cirest ) demeurera en 2020 la plus pe tte des ommunautés d alomératon de l’île. e 0 300 ménaes supplémentares, les ommunes orrespondantes ompteront 46 00 ménaes, sot deu fos mons ue la nor. Les famlles sont très présentes sur e terrtore. n effet, elles s’nstallent
Insee partenaire n° 14.  4
Compter les ménages, c’est prévoir les logements de demain a iretion de l’Environnement, de À aque tpe de ménage orrespond une Entre  et 2007, le nomre de logements LngaatenléiodmL  e nladn  eé,.tttnngmeo mmneeer,  pa.n aagne7u  em é0l e0 8d, geam eauu gLmoeELnt e samed  ednl ed partenaire de l’nsee pour ette étude, qu’il s’agisse de amilles nomreuses, logements supplémentaires sont inérieurs souaite antiiper les esoins en loge  de ouples sans enants ou de personnes au onstrutions eetives de logements qui ments à l’orion 2020. seules, détermine un esoin en nomre de ont eu lieu pendant ette période. En eet, le pièes. ais d’autres éléments sont éga renouvellement des logements reonstrution esurer la roissane du nomre de mé  lement à prendre en ompte, omme l’âge après destrution n’est pas pris en ompte. nages permet de prévoir le nomre de du ménage. En eet, un ouple âgé sans ette augmentation du nomre de logements logements supplémentaires pour les enant oupe souvent un grand logement, n’a touteois pas éradiqué le surpeuplement  éerger. Étudier les angements dans les qui orrespondait à ses esoins lorsque en 200, 8  des Réunionnais vivaient dans modes de vie vivre seul, en ouple, dans les enants aitaient ave eu. ls l’ont des logements onsidérés omme surpeuplés. une amille monoparentale… permet de onservé par attaement à leur adre de En eet, es logements ne disposent pas du mieu déterminer la taille des onstrutions vie et éventuellement pour aueillir leurs nomre de pièes sufisant pour répondre à la petits ou grands logements. petits enants. norme nsee de l’indie de peuplement.
Tableau 3 - Nombre moen de pièes du logement par mode de ohabitation en 00 : les ménages ient en moenne dans 3 pièes
 snt  eaenple ae srnoens ueel uo  2,4 4,2
Source : Insee, recensement de la population 2007
ouple sans enantss
3,
amille monoparentale
3,7
hors amille  
3,82
ensemble
3,82
Les hypothèses pour la projection de ménages : les comportements sont prolongés tion est une simulation qui ne U eduttep epmr erpsad r avévoiertie ne proeadre tp rieg utmital eté ,iaçntarrom ad ,sestress auions réggnseéa ela evus  dt épanueutn mamrso sd eel ii soépvmroesseéosres itoiterrau er srppono sarit e qui va se passer mais permet de me  d’agglomération. l permet d’élaorer des des éanges ave le reste du monde, es  surer préisément e qui se passerait si potèses et de onstruire des sénarios. sentiellement l’étranger et aotte. ertaines potèses étaient vérifiées. Les mpale ontionne à partir des données proetions de ménages sont étalies à issues du reensement de la population partir des proetions de population 2007 2007 et de l’étativil. Le reensement 2020 réalisées par l’nsee. ournit les populations de ase. Ensuite, elles évoluent usqu’en 2020 en ontion our aun des deu sees et à aque de trois ateurs  les naissanes, les dé  âge, les tendanes oservées au préé  ès, les arrivées et départs. dents reensements sont prolongées sur la période de proetion. La répartition de  Les naissanes sont estimées à partir la population entre les si modes de o  des données d’étativil. Le sénario oisi aitation est proetée  personnes ors prévoit une aisse proale de la éondité ménages ordinaires, personnes seules, à 2,3 enants par emme à l’orion 2030 enants, adultes en ouple, adultes d’une 2, atuellement. aque ommunauté amille monoparentale et personnes ors d’agglomération évolue parallèlement à la amilles dans un ménage d’au moins deu tendane réunionnaise. personnes. Les revenus des ménages, le pri des logements, les tau d’intérêts  Les déès sont également alulés à par  et toutes les grandeurs éonomiques tir des données d’étativil. ls évoluent suseptiles d’inluer sur les modes de ensuite parallèlement à eu de la rane oaitation, sont aussi supposées évo  métropolitaine. luer tendaniellement.  Les tendanes migratoires entre les ré  Les proetions de population sont réa  gions sont alulées à partir du reen  lisées ave le nouvel outil mpale. l sement 2007. Elles sont maintenues sur applique des tendanes de éondité, de toute la période de proetion. Elles sont
5   14.Insee partenaire n°
iliograpie
aguet ., iel ., «La proportion de jeunes en couple se stabilise», nsee remière n° 28, évrier 200. Levet ., «Horizon 2040 : la croissance de la population ralentit et le vieillissement s’accélère», normations Rapides Réunion n° 7, déemre 200.  arieri ., au ., riou ., «L’évolution démographique récente en rance : les situations amiliales des adultes», opulation, vol.  n° 3, pp. 44 44, septemre 200. ti ., orier .., «Le logement en 200 : quelle taille pour les logements de 20  orssérie Éonomie de La Réunion , » n° , pp. 444, 200. aquot ., «rojection de ménages pour la rance métropolitaine à l’horizon 200 : méthode et résultats», oument de travail n° 00, nsee, 200. aquot ., «es ménages toujours plus petits  projection de ménages pour la rance métropolitaine à l’horizon 200», nsee remière n° 0, otore 200.
ubliation apériodique de l’N-Réunion en ollaboration ae ses partenaires loau nsee partenaires n° 14 : Juin 2011. ISSN : 1969-3532 - ISBN : 978-2-11-128179-0 Dépôt légal n° 3432 Ditu  puliatin : aal ali éati n  : lai angé nptin gapiu : Stui NID Ipii : Null Ipii Dniinn © In 2011 - putin autié au à  fin ial nnant ntin  la u. utiatin péalal pu iuin pa iéletronique
Retroue e doument sur le site :inseerreunion
Définitions
n ménage désigne l’ensemble des personnes qui partagent le même logement, sans que ces personnes soient nécessairement unies par des liens de parenté. Un ménage peut être constitué d’une seule personne. Il y a égalité entre le nombre de ménages et le nombre de résidences principales. Les personnes résidant en collectivité sont considérées comme vivant «ors ménages ordinaires». À caque ménage correspond unepersonne de réérenceet une seule. lle est déterminée de la manière suivante, à partir des trois personnes les plus âgées du ménage  s’il y a un couple parmi elles, la personne de réérence est systématiquement l’omme du couple  si le ménage ne comporte aucun couple, la personne de réérence est l’acti le plus âgé omme ou emme, et à déaut d’acti, la personne la plus âgée. n coupleau sens du recensement est composé de deu personnes de see diérent, âgées de  ans ou plus, qui partagent la même résidence principale et, sau eception, déclarent être mariés ou vivre en couple. u sein d’un ménage, un couple, avec ou sans enant, constitue une amille. La notion de ménage est plus large que celle deamille, qui suppose l’eistence d’un lien de couple ou d’un lien de filiation. ont considérées comme ormant une amille les personnes suivantes d’un même ménage  un couple et ses enants c. inra. éventuels ainsi que les enants éventuels de l’un des deu partenaires  ou un ou des enants et l’un de leurs deu parents, si celuici ne vit pas en couple. ne amille monoparentalecomprend un parent isolé et un ou plusieurs enants célibataires n’ayant pas d’enant.
ont considérés comme «enants» tous les individus célibataires, sans enant, ne vivant pas en couple, et appartenant au même ménage que l’un au moins de leurs deu parents. ette définition est appliquée sans limite d’âge.
nt participé à la réalisation de cette pulication  nn t In   Jai D lia D
Insee partenaire n° 14.  6
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.