Projections démographiques : de nouveaux scénarios pour le Cantal

De
Publié par

n 2005, le Cantal compte autant d'habitants qu'en 1999. Après trente ans deE baisse continue, cette stabilisation de la population est due principalement à un renforcement de l'attractivité du département. Sa démographie reste marquée par une faible natalité et un net vieillissement de la population qui entraînent un excédent des décès sur les naissances. Les apports migratoires compensent actuellement le déficit naturel mais ne peuvent enrayer la tendance au dépeuplement, ni infléchir le vieillissement de la population. De 2005 à 2030, selon les scénarios étudiés, le Cantal pourrait connaître une baisse de population comprise entre 3 % et 13 %. Maintien de l'attractivité et augmentation de la fécondité sont indispensables pour contenir la baisse de population. Marie-Odile DELAVEAU, Vincent VALLÈS, INSEE Avec une population estimée à annuel est estimé à près de 490 per- 150 800 habitants en 2005, le Cantal sonnes. L’augmentation annuelle deAvertissement connaît une légère décroissance dé- population due au solde migratoire Les projections de population pré- mographique de 0,02 % chaque année (+ 0,32 %) place aujourd’hui le Cantal esentées dans cette étude reposent sur entre 1999 et 2005. La baisse de po- au 48 rang des 96 départements de différentes hypothèses démographi- pulation que connaît ce département France métropolitaine en termes ques. depuis le début des années d’attractivité démographique.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

n 2005, le Cantal compte autant d'habitants qu'en 1999. Après trente ans deE baisse continue, cette stabilisation de la population est due principalement à un
renforcement de l'attractivité du département. Sa démographie reste marquée par
une faible natalité et un net vieillissement de la population qui entraînent un excédent
des décès sur les naissances. Les apports migratoires compensent actuellement le
déficit naturel mais ne peuvent enrayer la tendance au dépeuplement, ni infléchir le
vieillissement de la population. De 2005 à 2030, selon les scénarios étudiés, le
Cantal pourrait connaître une baisse de population comprise entre 3 % et 13 %.
Maintien de l'attractivité et augmentation de la fécondité sont indispensables pour
contenir la baisse de population.
Marie-Odile DELAVEAU, Vincent VALLÈS, INSEE
Avec une population estimée à annuel est estimé à près de 490 per-
150 800 habitants en 2005, le Cantal sonnes. L’augmentation annuelle deAvertissement
connaît une légère décroissance dé- population due au solde migratoire
Les projections de population pré- mographique de 0,02 % chaque année (+ 0,32 %) place aujourd’hui le Cantal
esentées dans cette étude reposent sur entre 1999 et 2005. La baisse de po- au 48 rang des 96 départements de
différentes hypothèses démographi- pulation que connaît ce département France métropolitaine en termes
ques. depuis le début des années d’attractivité démographique. Toute-
Trois facteurs sont pris en compte dans soixante-dix est donc actuellement fois, ce constat favorable doit être
l’élaboration de ces projections : les enrayée. Cette évolution démogra- nuancé. Les mouvements migratoires
migrations, la fécondité et l’espérance phique favorable est uniquement due du département se caractérisent tou-
de vie. à un net regain d’attractivité. Après jours par des arrivées de personnes
Outre un scénario central, sept autres trois décennies de déficit migratoire proches de la retraite et par un net
scénarios sont présentés et permettent continu le Cantal est devenu attractif. déficit de jeunes entre 18 et 25 ans.
d’étudier l’impact de la variation de Depuis 1999, les personnes venant Ainsi, les mouvements migratoires
ces facteurs sur la population du dé- s’installer dans le Cantal sont plus tendent à accentuer le vieillissement
partement (voir méthodologie page 6). nombreuses que celles qui le quittent. de la population et donc à terme le
De 1999 à 2005,l’excédent migratoire déficit naturel.Une fécondité en progression mais qui reste➤
faible
ans le Cantal, contrairement à la le taux de fécondité du Cantal pro Le Cantal est le département auver- -
Dmoyenne régionale, le fort déficit gresse : 1,77 enfant par femme en gnat où la reprise des naissances
naturel ne se résorbe pas. 2005, contre 1,45 en 1999 et 1,48 en constatée depuis dix ans est la plus
Ainsi, de 1999 à 2005, l'excédent des 1990. Toutefois, il demeure nette- faible. Le nombre de bébés nés en
décès sur les naissances a entraîné ment en dessous de la moyenne na- 2005 (1 240) est inférieur de 17 % à
une baisse annuelle de près de 520 tionale (1,94 en 2005 et 2,01 en 2006) celui des bébés nés en 1985 (1 685),
personnes. Il induit actuellement une et l'écart ne se résorbe pas. soit une baisse supérieure de douze
diminution de population de l'ordre Cette propension des jeunes Canta- points à celle constatée en Auvergne.
de 0,34 % par an, contre 0,36 % entre liennes à avoir moins d'enfants que la Sur l'ensemble de la France, le
1990 et 1999. moyenne constatée en France métro- nombre de naissances a retrouvé son
Suivant en cela la tendance nationale, politaine s'observe à tous les âges. niveau de 1985.➤
Une population orientée à la baisse➤
ans bouleversement profond, les Dynamiques démographiques dans le CantalSapports migratoires ne devraient
%+ 0,50plus à terme être suffisants pour en-
Observé Projeté
rayer la tendance naturelle au dépeu-
Taux de variation annuel de la population
+ 0,30
Globalplement. Toutefois l'ampleur projetée
Dû au solde naturelde la baisse démographique pourrait
+ 0,10 Dû au solde migratoire
varier de 3 % à 13 % selon le niveau
futur de l'attractivité et surtout de la - 0,10
natalité. -0,02%
- 0,30Dans le cas où l'attractivité du Cantal -0,25%
-0,32%constatée entre 1999 et 2005 se main- -0,32% -0,37%
- 0,50tiendrait, ce qui revient à envisager l'a- - 0,49 %
-0,57% -0,59%mélioration de l'attractivité comme ac- - 0,70 - 0,65 %
quise pour les 25 prochaines années,la 1975-1982 1982-1990 1990-1999 1999-2005 2005-2010 2010-2015 2015-2020 2020-2025 2025-2030
Périodepopulation se stabiliserait jusqu'en
Source : INSEE - Recensements de la population - Modèle OMPHALE base 2005, scénario central2015 pour diminuer ensuite. Avec une
fécondité stabilisée à son niveau de « conjoncturel fécondité haute ») la baisse projetée de la population canta-
2005 (scénario conjoncturel), la baisse baisse serait encore plus contenue. En lienne devrait être plus importante. Si
de population serait de 5 % sur la pé- 2030, le Cantal aurait 145 700 habi- les comportements migratoires ob-
riode 2005-2030.Le Cantal compterait tants, soit 3 % de moins qu'en 2005. servés sur la période 1990-2005 ne
alors 142 700 habitants en 2030. Si le En revanche, si les tendances démo- connaissaient pas de changement pro-
maintien de l'attractivité se conjuguait graphiques lourdes calculées sur une fond,si la fécondité se maintenait au ni-
avec une hausse de la natalité (scénario plus longue période perduraient, la veau observé en 2005 et si la poursuite
des gains d'espérance de vie perdurait
(scénario central), la population duPopulation du Cantal à l'horizon 2030
Cantal devrait atteindre 133 800 habi-
selon les différents scénarios tants en 2030, soit 11 % de moins
Nombre d'habitants projeté qu'en 2005. Cette diminution est con-155 000
traire aux tendances nationale et ré-Scénarios
gionale. De 2005 à 2030, selon les mê-Conjoncturel150 000
Conjoncturel fécondité mes hypothèses démographiques
haute (scénario central), la population fran-
145 000 çaise métropolitaine augmenterait de
Fécondité haute
Espérance de vie haute 11 % et celle de l'Auvergne resterait
140 000 Central stable (- 0,2 %). Par rapport au scéna-
Espérance de vie basse rio central,la situation démographique
Migration basse
135 000 cantalienne serait bien plus défavo-Fécondité Basse
rable dans les cas où la fécondité et les
130 000 Années apports migratoires se réduiraient. La
2005 2010 2015 2020 2025 2030 baisse de population pourrait alors at-
Source : INSEE - Modèle OMPHALE base 2005 teindre 13 %.➤
INSEE Auveergn 46 Novembre 2007Une dégradation attendue du déficit naturel➤
a baisse projetée de la population Évolution des naissances et décèsLcantalienne s'explique uniquement
par la persistance et la dégradation du Effectifs
2 500déficit naturel (excédent des décès Observé Projeté Scénarios
sur les naissances). En 2030, selon les
Espérance de vie basseDécès
deux scénarios central et conjonctu- 2 000 Central
Espérance de vie hauterel, on devrait comptabiliser 1 000 dé-
cès de plus que de naissances, soit un
1 500déficit naturel deux fois plus impor-
tant que celui constaté durant l'année Naissances
Fécondité haute2005. Sur l'ensemble de la période, les 1 000 Central Bassenaissances devraient être en forte
baisse.
500Ainsi, si la fécondité se stabilisait au ni-
1980 1990 2000 2010 2020 2030 Années
veau atteint en 2005, le nombre an-
Source : INSEE - État civil - Modèle OMPHALE base 2005nuel de naissances dans le Cantal di-
minuerait progressivement de 1 400
actuellement à près de 1 000 en 2030. 35 ans est estimé à 8 600. Si les com- conjoncturel), 6 000 jeunes femmes
Cette baisse du quart des naissances portements migratoires constatés résideraient dans le Cantal en 2030,
trouve son explication principale dans entre 1990 et 2005 restaient identi- soit un nombre équivalent à celui pro-
la diminution du nombre de jeunes ques, elles ne seraient plus que 7 000 jeté avec le scénario central. Ainsi en
parents potentiels. Ce sont en effet en 2015 et 5 700 en 2030. Les mouve- l'absence d'un relèvement durable de
des générations de moins en moins ments migratoires actuels ne permet- l'attractivité sur les jeunes adultes, le
nombreuses qui atteignent progressi- tent pas de combler ce déficit. Avec le nombre de mamans
vement l'âge de la maternité. En 2005, maintien de l'attractivité constatée potentielles pourrait diminuer du
le nombre de jeunes femmes de 25 à entre 1999 et 2005 (scénario tiers de 2005 à 2030.➤
La fécondité : un enjeu important➤
e niveau de la fécondité est un enjeu une margedeprogression.Ainsi,sila aux scénarios central et conjoncturel.
Limportant pour la démographie can- fécondité départementale se renforçait En revanche, si le taux de fécondité dé-
talienne. Face à la baisse du nombre de progressivement d'ici 2010 pour at- clinait pour s'établir à 1,57 en 2010, la
jeunes, seule la progression du taux de teindre 1,97 enfant par femme (soit un baisse du nombre de nouveau-nés se-
féconditépermettraitderéduire la taux proche de celui constaté actuelle- rait plus prononcée. Le nombre annuel
baisse projetée du nombre des naissan- ment pour la France métropolitaine), le de naissances serait, selon ce scénario
ces. Inférieur au taux national, le taux nombre annuel de naissances serait « fécondité basse », diminué d'une
de fécondité cantalien possède en effet augmenté d'une centaine par rapport centaine.➤
Évolution de la population par grande tranche d'âge
Projections basées sur le profil
Projections basées sur le profil migratoire tendanciel
migratoire conjoncturel constaté
constaté entre 1990 et 2005
entre 1999 et 2005
Population
Taux de variationScénario Scénarioestimée Taux de variation 2005/2030 par scénario*
2005/2030 par scénariocentral* conjoncturel*2005
population population Conjoncturel
Migration Fécondité Féconditéprojetée projetéeCentral Conjoncturel fécondité
basse basse haute2030 2030 haute
Ensemble 150 800 133 800 - 11,3 % - 13,1 % - 13,0 % - 9,5 % 142 700 - 5,3 % - 3,4 %
De0à19ans 29300 21200 -28% -30% -36% -19% 23 600 -20% -11%
De 20à59ans 78100 54000 -31% -33% -31% -31% 56 800 -27% -27%
60 ans ou plus 43 400 58 600 + 35% + 34 % + 35 % + 35 % 62 300 + 44 % + 44 %
* Voir les différents scénarios de projections page 6.
Source : INSEE - Estimations localisées de population - Modèle OMPHALE base 2005
INSEE Auveergn 46 Novembre 2007Diminution des effectifs scolarisables➤
eul un scénario envisageant une re-
Projections de population d'âge scolaireSmontée de la fécondité permettrait
d’infléchir le vieillissement de la popu-
Population projetée en 2030 par scénariolation en augmentant sensiblement le
Population
nombre de très jeunes Cantaliens. Fécondité Conjoncturelestimée
En 2005, 19 % des Cantaliens ont Central Conjoncturel fécondité2005
moins de 20 ans. En 2030, selon les Basse Haute haute
deux scénarios central et conjonctu-
De 3 à 18 ans 23 600 17 300 15 400 19 200 19 200 21 300rel, ils représenteraient seulement
16 % de la population. La baisse at- De3à5ans 4 300 3 000 2 600 3 300 3 300 3 600
tendue du nombre de naissances,quel
De6à11ans 8 300 6 400 5 700 7 100 7 000 7 800que soit le scénario retenu, aurait des
conséquences sur les effectifs scolai- De 12 à 15 ans 6 200 4 500 4 000 5 000 5 100 5 700
res et étudiants.
De 16 à 18 ans 4 800 3 400 3 100 3 800 3 800 4 200En 2005,23 600 jeunes Cantaliens sont
âgés de 3 à 18 ans.En 2030,ils seraient
Source : INSEE - Estimations localisées de population - Modèle OMPHALE base 2005
17 300 selon le scénario central et
19 200 selon le s conjoncturel
qui sous tend une arrivée plus impor- pourrait varier de 19 % à 27 %, selon fécondité haute », le plus favorable
tante de jeunes familles accompagnées le niveau de l’attractivité. Un relève- pour le département se réalisait,
de leurs enfants. ment de la fécondité actuelle permet- 21 300 jeunes Cantaliens seraient
Ainsi, à fécondité constante, la baisse trait un gain de 2 000 enfants et ado- âgés de 3 à 18 ans en 2030, soit 10 %
du nombre d’enfants scolarisables lescents. Si le scénario « conjoncturel de moins qu’en 2005.➤
Vers une accentuation du vieillissement➤
e vieillissement de la population est lité, le départ des jeunes et l’arrivée de Corrèze, le Gers, le Lot et la Creuse.
Linéluctable, tant au niveau national seniors ont en effet amplifié cette ten- En 2030,selon les scénarios central et
que régional. Il découle de l’avancée dance. Ainsi, en 2005, en moyenne, un conjoncturel, la population canta-
en âge des générations nombreuses Cantalien a 44,2 ans, soit 2,5 ans de plus lienne aurait en moyenne 50,6 ans,
nées entre 1945 et 1975. qu’un Auvergnat et 5,2 ans de plus qu’un soit 6,4 ans de plus qu’en 2005.
Le vieillissement de la population de- résident métropolitain. La progression de l’âge moyen serait
meure une caractéristique majeure de Selon cet âge moyen,le Cantal se situe deux fois plus importante que celle
ela démographie du Cantal. Depuis une au 6 rang des départements français attendue au niveau national
trentaine d’années,la faiblesse de la nata- les plus âgés derrière la Dordogne, la (+ 3,6 ans).➤
Un déficit de jeunes de plus en plus marqué
Cantal Auvergne
Pyramides des âges département du Cantal et Région Auvergne
2005 2015 2030
Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes90 ans 90 ans 90 ans
80 ans 80 ans 80 ans
70 ans 70 ans 70 ans
60 ans 60 ans 60 ans
50 ans 50 ans 50 ans
40 ans 40 ans 40 ans
30 ans 30 ans 30 ans
20 ans 20 ans 20 ans
10 ans 10 ans 10 ans
% % % % % %0ans 0ans 0ans
1,0 0,8 0,6 0,4 0,2 0,0 0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0 1,0 0,8 0,6 0,4 0,2 0,0 0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0 1,0 0,8 0,6 0,4 0,2 0,0 0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0
Source : INSEE - Estimations de population - Modèle OMPHALE base 2005, scénario central
INSEE Auveergn 46 Novembre 2007Un tiers de seniors en plus➤
ccentué par les migrations, le
Indicateurs de vieillissementAnombre de personnes âgées pro-
gresserait fortement, au fur et à me-
Part des 60 ans ou plus Nombre de 60 ans ou plus pour
sure de l’avancement en âge des géné- dans la population 100 jeunes de moins de 20 ans
rations nombreuses nées après 1945. %
50 300De 2005 à 2030, suivant le scénario Cantal Auvergne Métropole Cantal Auvergne Métropole
40 250central,le nombre d’habitants du Can-
tal ayant plus de 60 ans augmenterait 30 200
de plus de 35 %. Le nombre d’habi- 44 % 27520 15035 %34 %tants âgés de 60 ans ou plus pour 100 29 %29 % 187 17610 100 148jeunes de moins de 20 ans progresse- 129
rait de 148 en 2005 à 275 en 2030.Ce 0 50
2005 2015 2030 2030 2030 2005 2015 2030 2030 2030ratio serait le plus important des dé-
Source : INSEE - Modèle OMPHALE base 2005, scénario centralpartements français.
En moyenne, en Auvergne, en 2030, on
dénombrerait pour 100 jeunes 176 se-Projections de population de personnes âgées
niors de 60 ans ou plus, soit une cen-
taine de moins que dans le Cantal. Le
Population projetée en 2030 par scénario maintien sur le long terme des compor-
Population tements migratoires actuellement
estimée Espérance de vie constatés dans le département, avecMigration2005 Central Conjoncturel
basse une immigration concentrée sur la
Basse Haute
tranche des 50-60 ans, ne peut qu’ag-
graver la progression du nombre de60 ans ou plus 43 400 58 600 58 100 56 700 60 200 62 400
personnes âgées. Selon le scénario
conjoncturel, 62 400 Cantaliens au-De 60 à 74 ans 25 300 33 100 32 700 32 600 33 200 35 400
raient atteint l’âge de la retraite en
2030. La population de 60 ans ou plusDe 75 à 84 ans 14 100 18 400 18 300 17 800 18 600 19 600
augmenterait alors de 44 % sur la pé-
riode 2005-2030, soit une progression85 ans ou plus 4 000 7 100 7 100 6 300 8 400 7 400
supérieure de dix points à celle
attendue selon le scénario central.➤Source : INSEE - Estimations localisées de population - Modèle OMPHALE base 2005
Forte augmentation du nombre d'octogénaires➤
es papy-boomers nés après 1945 Avec le maintien des mouvements du rythme de croissance de l’espé-
Latteignent 60 ans en 2005 et 75 ans migratoires constatés récemment rance de vie.
en 2020. Selon le scénario central, (scénario conjoncturel) l’augmenta- Selon les différentes hypothèses dé-
18 400 Cantaliens auraient entre 75 tion serait un peu plus élevée : mographiques envisagées, le nombre
et 84 ans en 2030 et 7 100 auraient + 39 % pour la tranche d’âge 75-84 de personnes âgées de 85 ans ou plus
efêté leur 85 anniversaire. ans et + 86 % pour les personnes de pourrait être compris entre 6 300 si
Ils seraient respectivement 4 300 et 85 ans ou plus. les gains d’espérance de vie ralentis-
3 100 de plus qu’en 2005, soit une Le nombre de personnes très âgées saient et 8 400 s’ils s’accéléraient,
progression de 31 % et 79 %. serait toutefois fortement dépendant contre 4 000 en 2005.➤
La plus forte baisse d'actifs en Auvergne➤
ans tenir compte d’éventuelles Le Cantal fait partie des départe- d’âge actif de moindre ampleur que le
Sévolutions des comportements ments où la perte subie par ces clas- scénario central. Ainsi, le déficit an-
d’activité, la tranche d’âge de 20 à 59 ses d’âge serait la plus importante. nuel de 1 000 personnes se réduirait à
ans (âge de pleine activité) devrait en- Proche de 1 % annuellement d’ici une perte d’un potentiel de 850 actifs.
registrer également une baisse de ses 2020,le rythme de cette baisse s’accé- La pression sur les actifs va s’intensi-
effectifs. De l’ordre de 30 % d’ici 2030 lérerait ensuite pour atteindre 2 % an- fier : de 162 Cantaliens d’âge ac-
selon le scénario central, cette baisse nuellement entre 2020 et 2030. Le tif pour 100 retraités en 2005,ce ratio
serait deux fois plus forte que celle scénario conjoncturel, plus optimiste, pourrait s’établir à 86 pour 100 en
projetée au niveau régional. induit une baisse de la population 2030.➤
INSEE Auveergn 46 Novembre 2007Cette étude est le fruit d'un partenariat entre
le Conseil général du Cantal et l'INSEE.
Cantal : hypothèses et scénarios pour les nouvelles projections de population
Scénarios
Fécondité ConjoncturelEspérance de vieHypothèses Migration
Central Conjoncturel féconditébasseBasse Haute Basse Haute haute
Nombre moyen d’enfants par femme 1,77 1,57 1,97 1,77 1,77 1,77 1,77 1,97
Espérance de vie à la naissance en 2030
Hommes 81,2 ans 81,2 ans 81,2 ans 81,2 ans 79,8 ans 82,6 ans 81,2 ans 81,2 ans
Femmes 87,2 ans 87,2 ans 87,2 ans 87,2 ans 85,7 ans 88,5 ans 87,2 ans 87,2 ans
Solde migratoire annuel moyen 2005-2030 210 210 210 110 210 210 510 510
Source : INSEE - Modèle OMPHALE base 2005
Pour comprendre ces résultats
> Pourquoi de nouvelles projections ? d'hypothèses choisies. Il n'est pas affecté a priori de probabilité
er aux scénarios démographique retenus.La date du 1 janvier 1999 était le point de départ des projec-
Dans ses travaux de projection, l'Insee privilégie des hypothèsestions démographiques régionales publiées en 2001.
démographiques calculées sur des périodes longues qui minimi-Aujourd'hui, ce point de référence, lié au recensement de la po-
sent les aspects conjoncturels au bénéfice des tendances lourdes.pulation de 1999, apparaît assez ancien. La mise à disposition de
Des scénarios reconduisant l'impact des mouvements migratoi-données plus récentes,issues des enquêtes annuelles de recense-
res constaté entre 1999 et 2005 permettent d'apprécier le dyna-ment, permet de réaliser des projections reposant sur une popu-
er misme récent de la population. Pour le Cantal, ils restentlation estimée au 1 janvier 2005.
toutefois des scénarios « hauts ».
> Méthode et données utilisées dans les projections
> Les différents scénarios de projections de population
À partir des effectifs par sexe et âge de la population issues des
Dans le « scénario central » les taux de fécondité par âge sontEstimations Localisées de Population en 2005, l'Insee a réalisé de
maintenus à leur niveau de 2005 ; la mortalité baisse au mêmenouvelles projections de population à l'aide du modèle
rythme que celui observé en France métropolitaine sur lesOMPHALE. Cette méthode consiste à simuler l'évolution des ef-
quinze années 1988-2002; les quotients de solde migratoire ontfectifs par sexe et âge d'une à partir de trois compo-
été calculés sur la période 1990-2005, et sont maintenus sur lasantes : la natalité, la mortalité et les migrations. La population de
période de projection.l'année n+1 est obtenue en faisant vieillir les individus d'un an, en
Les projections sont ensuite calées sur la projection nationale deappliquant des taux de fécondité par âge aux femmes de 15 à
telle sorte que le solde migratoire métropolitain soit de49 ans, des taux de mortalité et des quotients migratoires par
+ 100 000 individus par an.sexe et âge (rapports des entrées dans la zone moins les sorties à
Pour la fécondité,le scénario « fécondité haute » fait convergerun âge donné sur la population de cet âge) à l'ensemble de la po-
l'indice conjoncturel de fécondité vers une valeur cible en 2010pulation. La méthode est appliquée ainsi année après année jus-
qui correspond à l'indice de la zone en 2005 augmenté de 0,2.qu'à la fin de la période de projection.
Cette valeur est ensuite maintenue constante jusqu'en 2030.PourLe modèle ne prend pas en compte directement les modifications
le scénario « fécondité basse », construit selon le même prin-de l'environnement (marché foncier, impact et effets correctifs
cipe, c'est la valeur de l'indice conjoncturel de fécondité de lades politiques publiques territoriales…). Les projections de po-
zone moins 0,2 qui sert de cible en 2010.pulation ne sont pas des prévisions mais un prolongement des
Pour la mortalité, le scénario « espérance de vie haute »faittendances démographiques observées dans le passé en fonction
évoluer l'espérance de vie de chaque zone parallèlement à l'évolu-
tion métropolitaine du scénario correspondant. Ce dernier est
établi avec des gains progressifs d'espérance de vie à la naissance,
pour atteindre environ 88,2 ans pour les femmes et 82,1 ans pour
Directeur les hommes en 2030.Pour le scénario « espérance de vie basse »,
de la publication élaboré selon le même principe, les valeurs nationales s'élèvent à
85,4 ans pour les femmes et 79,4 ans pour les hommes.> Michel GAUDEY
Pour les migrations, le scénario « migration basse » consiste àDirecteur régional de l'INSEE
3, place Charles de Gaulle diminuer les quotients de solde migratoire du scénario central de
Rédaction en chef BP 120 0,001, soit un migrant de plus pour 1 000 habitants, en se calant
> Sébastien TERRA 63403 Chamalières Cedex sur un solde migratoire qui atteindrait 50 000 migrants en 2010
> Daniel GRAS Tél.:0473197800 en France métropolitaine et resterait stable ensuite.
Fax : 04 73 19 78 09Composition Dans le « scénario conjoncturel » les taux de fécondité par âge
et mise en page sont maintenus à leur niveau de 2005 ; la mortalité baisse au
même rythme que celui observé en France métropolitaine sur les> INSEE
quinze années 1988-2002 ; les quotients de solde migratoire ontwww.insee.fr/auvergne
été calculés sur la période 1999-2005, et sont maintenus sur la
> Toutes les publications accessibles en ligne
période de projection.
Création maquette Pour la fécondité, le scénario « conjoncturel fécondité haute »
> Free Mouse 06 87 18 23 90 fait converger l'indice conjoncturel de fécondité vers une valeur cible
en 2010 qui correspond à l'indice de la zone en 2005 augmenté deImpression
0,2. Cette valeur est ensuite maintenue constante jusqu'en 2030.> Imprimerie COLORTEAM
Crédit photo
> INSEE Auvergne
eISSN : 1633-2768 - Dépôt légal : 4 trimestre 2007
© INSEE 2007 - Code SAGE : LET074612

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.