Recensement de la population 1999 - La population des collectivités en légère augmentation (Octant n° 83)

De
Publié par

La population des collectivités compte 54 000 personnes en Bretagne au recensement de 1999. Cela représente moins de 2 % de la population régionale, proportion proche du niveau national. L'augmentation depuis le recensement de 1990 est de 2 400 personnes, soit un taux annuel moyen de variation de 0,5 %.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 5
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

Recensement de la population 1999
La population
des collectivités
en légère augmentation
La population des collectivités compte 54 000 personnes en
Bretagne au recensement de 1999. Cela représente moins
de2%dela population régionale, proportion proche du
niveau national. L’augmentation depuis le recensement
de 1990 est de 2 400 personnes, soit un taux annuel moyen
de variation de 0,5 %.
i la majeure partie de la population des maisons de retraite couvre l’en-
réside dans un logement « ordi- semble de la région, mais avec une Les communautésSnaire », une petite frange vit dans certaine concentration dans le Finistère
une des structures collectives d’accueil et l’Ille-et-Vilaine. Ainsi ces départe-
classées lors du recensement sous le ments comptent respectivement 98 et
terme de «communautés». 91 résidents en maison de retraite pour Le terme générique “communautés”
10 000 habitants, contre 77 dans les Cô- recouvre deux structures :
tes-d’Armor et 69 dans le Morbihan.Les maisons de retraite consti-
tuent la catégorie la plus représentée, - d’une part les collectivités : foyers
avec 330 établissements totalisant près Les établissements de soin ou de de travailleurs, cités universitaires,
de 25 000 « pensionnaires » en Bre- convalescence forment la deuxième ca- maisons de retraite, établissements
tagne. Le recensement précédent en tégorie de collectivité, avec près de de soins ou de convalescence, com-
comptait moins de 20 000, la progres- 7 500 personnes recensées en 1999 munautés religieuses, centres d’hé-
sion annuelle est donc de 2,6 % l’an. À dans une centaine d’établissements. bergement ou d’accueil
cette augmentation liée à la forte crois- Seules les personnes hospitalisées en
sance du nombre des personnes très long séjour pour plus de trois mois sont - d’autre part les établissements:in-
âgées, s’ajoute le développement des comptabilisées. Le recensement de ternats, casernes,
foyers-logements, qui eux sont classés 1990 avait dénombré 11 200 personnes pénitentiaires.
en logements ordinaires. L’implantation dans ce type d’établissement. La
32 Octant n° 83 - Septembre 2000Recensement de la population 1999
Collectivités abritant plus de 10 personnes
au recensement de 1999 (nombre de personnes)
Octant n° 83 - Septembre 2000 33Recensement de la population 1999
diminution est liée à plusieurs phéno- Population des collectivités par type
mènes : développement des soins à do-
Population Population variationmicile et par conséquent raccourcisse- Collectivités nombre
1999 1990 1990-1999ment des durées d’hospitalisation,
médicalisation des maisons de retraite,
Maisons de retraite 331 24 796 19 688 +5 108ce qui explique la croissance de leurs
Établissements deeffectifs.
soins/convalescence 105 7 472 11 191 -3 719
Cités universitaires 44 7 120 7 133 -13Les collectivités les plus fréquen-
tes en nombre sont les communautés re- Communautés
religieuses 515 5 277 5 512 -235ligieuses : la région compte 515 com-
munautés abritant près de 5300 Foyers de travailleurs 66 2 640 3 256 -616
religieux et religieuses. Mais il s’agit ici Centres d’hébergement 145 2 635 2 484 +151
de petites collectivités : les trois quarts
Autres (1) 160 3 985 2 280 +1 705
d’entre elles n’excédant pas 9 person-
nes. La plus importante compte 160 reli- Total 1 366 53 925 51 544 +2 381
gieuses à Saint-Méen-le-Grand. Terre de
(1) foyers pour handicapéstradition catholique, la Bretagne de-
meure la région où la proportion de per-
sonnes vivant en communauté reli-
gieuse est la plus élevée, avec un taux
en 1999, autant qu’en 1990. Le loge- difficulté, a nettement augmenté, la po-de 18 pour 10 000 habitants (contre
pulation concernée est passée de 4 8008 France entière). ment en foyers de travailleurs décline,
leurs effectifs ont en effet chuté de 19 % en 1990 à 6 600 en 1999.
Les cités universitaires breton- en 9 ans. En revanche le nombre d’éta-
blissements pour personnes en Michel Rouxelnes permettent de loger 7 100 étudiants
Récapitulation régionale de l’opération de dénombrement de la population
Le chiffrage des populations légales des communautés. Les résultats ont été détaillée des bulletins individuels et
constitue l’un des principaux objec- publiés au Journal Officiel en fin des feuilles de logement, les travaux
tifs du recensement. Il résulte de d’année 1999. Un bilan régional des statistiques qui démarrent à présent
comptabilisations communales et principaux agrégats permet de con- porteront sur une population, dite
des opérations réalisées directement clure cette étape qui a mobilisé beau- également sans doubles comptes, lé-
par l’INSEE comme le recensement coup d’énergie. Issus de l’exploitation gèrement différente.
Les différents concepts de population légale
Population Population Variation
1999 1990 1990-1999
1. Population des résidences principales 2 840 892 2 733 217 +107 675
2. des collectivités 53 925 51 544 +2 381
3. Population des habitations mobiles, sans abris et mariniers 7 167 7 159 +8
1+2+3 = Population municipale 2 901 984 2 791 920 +110 064
4. Population des établissements pénitentiaires 1 497 1 343 +154
5. des n’ayant pas d’autre résidence 2 716 2 370 +346
1+2+3+4+5 = Population sans doubles comptes 2 906 197 2 795 638 +110 559
6. Population des établissements ayant une résidence dans une 41 189 54 744 -13 585
autre commune
7. Population résidant dans une collectivité d’une autre
(1) 13 790 16 846 ///commune et ayant une résidence dans la commune
8. Étudiants vivant habituellement dans une autre commune
hors résidence universitaire et ayant une résidence familiale 47 863 /// ///
dans la commune
9. Population sans domicile fixe 6 547 5 447 +1 100
6+7+8+9 = Doubles comptes 109 389 77 067 +32 322
4+5+6+7+8+9 = Population comptée à part 113 602 80 315 +33 287
1+2+3+4+5+6+7+8+9 = Population totale (yc doubles
3 015 586 2 872 705 +142 881comptes)
(1) En 1990, les doubles comptes ne portaient que sur les 4 premières catégories de collectivités.
En 1999, ils concernent l’ensemble des 8 catégories.
34 Octant n° 83 - Septembre 2000

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.