Recensement de la population de 1999 : premiers résultats estimés pour l'Aquitaine

De
Publié par

Population totale en Aquitaine, Evolution des soldes naturel et migratoire, Variation de la densité de population entre 1990 et 1999, Population et évolution par département et par agglomération. Les données publiées sont provisoires.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 41
Tags :
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins

LE QUA T RE P A GES
INSEE AQUITAINE
RECENSEMENT DE LA POPULATION 1999
Premiers résultats estimés pour l’Aquitaine
L’Aquitaine compte 2,902 millions d’habitants
au recensement de 1999.
0,4 % en moyenne annuelle, est inférieur toutefois
La croissance de sa population, de l’ordre
à celui de 0,6 % constaté entre 1982 et 1990.
de 4 % depuis 1990, s’est cependant ralentie
comme dans de nombreuses régions. Ce fléchissement découle de la réduction de l’excé-
Ses différents territoires, qu’ils soient dent naturel et surtout, compte tenu de son ampleur,
urbains ou ruraux, du littoral ou de l’intérieur, de l’affaiblissement du solde migratoire dont la ré-
présentent des comportements gion bénéficie depuis plusieurs décennies.
démographiques sensiblement différents.
Cette tendance, de croissance maintenue mais ra-Les grandes agglomérations poursuivent
lentie, ressemble à celles observées dans l’ensembleleur développement, tandis que les villes
de la France et dans une majorité de régions parmimoyennes connaissent des évolutions inégales.
lesquelles figurent Midi-Pyrénées et Languedoc-A l’attrait du littoral s’opposent la stagnation,
Roussillon. La croissance de la population de lavoire le déclin, des zones rurales intérieures.
France, qui égalait 0,5 % par an en moyenne entreConformément aux prévisions, la Gironde
1982 et 1990, n’atteint que 0,3 % entre 1990 et 1999.et les Pyrénées-Atlantiques gagnent
encore de la population, la Dordogne
Les grandes zones urbaines,
se maintient et le Lot-et-Garonne perd continuent leur croissance rapide.
quelques centaines d’habitants.
Les grandes zones urbaines, continuent leur crois-Inattendue, la forte augmentation des Landes
sance rapide. L’ensemble des communes formantrésulte à la fois de l’effet littoral et
l’agglomération de Bordeaux selon la délimitationdu développement des agglomérations urbaines
1990 comptent 37 100 habitants supplémentairesdes départements voisins.
en 1999. Calculé de la même façon, le gain de
population s’élève à 9 700 dans l’agglomération
Entre 1990 et 1999, la population de l’Aquitaine de Bayonne-Anglet-Biarritz et à 3 800 dans celle
de Pau. Au total, ces trois agglomérations où ré-poursuit sa croissance. Son effectif passe de
side plus d’un aquitain sur trois enregistrent à2 796 000 à 2 902 000 et s’accroît de 106 000 ha-
elles seules un accroissement de populationbitants. Son rythme de progression, de l’ordre de
Evolution de la population aquitaine de 1962 à 1999
Milliers d'habitants Indice Base 100 en 1962
3000 140
France métropolitaine
Aquitaine
2500 Dordogne
130Aquitaine Gironde
Dordogne Landes
Gironde Lot-et-Garonne
2000
Landes Pyrénées-Atlantiques
Lot-et-Garonne 120
Pyrénées-Atlantiques
1500
110
1000
100
500
0 90
1962 1968 1975 1982 1990 1999 1962 1968 1975 1982 1990 1999
Source : Insee - Recensements de la population de 1962 à 1999
o
N 76
JUILLET 1999Population totale et évolution tants et qui, au demeurant, structurent
PSDC PSDC PSDC TVAR TVAR
une grande partie du territoire aquitain,1982 1990 1999 82/90 90/99
France métropolitaine 54 334,9 56 615,2 58 416,3 0,51 0,35 participent également, à leur échelle,
Aquitaine 2 656,5 2 795,8 2 902,4 0,64 0,42 au développement urbain. Les rythmes
Dordogne 377,4 386,4 387,6 0,30 0,04 de progression sont cependant inégaux,
Gironde 1 127,5 1 213,5 1 284,8 0,92 0,64
fréquemment plus faibles et présententLandes 297,4 311,5 327,0 0,58 0,54
Lot-et-Garonne 298,5 306,0 304,9 0,31 - 0,04 surtout des exceptions notables.
Pyrénées-Atlantiques 555,7 578,5 598,1 0,50 0,37
Agglomération de Bordeaux 648,9 696,4 733,5 0,89 0,58 Il en est ainsi de l’agglomération de Péri-
Aggloon de Bayonne 153,8 164,4 174,1 0,83 0,64
gueux. Au sens de la délimitation 1990,Agglomération de Pau 139,9 144,7 148,5 0,42 0,29
Agglomération d’Agen 64,0 68,0 69,1 0,75 0,19 son effectif de population de 63 300
Aggloon de Périgueux 62,7 63,3 63,3 0,13 0,00
n’aura pratiquement pas varié entre 1990
Agglomération d’Arcachon 42,9 47,1 54,2 1,19 1,56
Aggloon de Dax 33,5 35,7 37,2 0,81 0,45 et 1999. La commune de Périgueux pour
Agglomération de Mont-de-Marsan 33,6 35,4 36,6 0,65 0,38
sa part enregistre une légère diminution
Aggloon de Bergerac 33,0 34,1 33,5 0,39 - 0,19
Agglomération de Villeneuve-sur-Lot 29,0 29,4 29,2 0,18 - 0,08 de 200 habitants environ. Dans le même
département à Bergerac ainsi qu’à Ville-Source : Insee - Recensements de la population 1982, 1990 et 1999
neuve-sur-Lot et à Marmande dans le
correspondant à la moitié de l’aug- cantons situés notamment au nord de Lot-et-Garonne, agglomérations et
mentation régionale. Pau, autour de Bordeaux, et au nord de communes centre se dépeuplent.
Bayonne témoignent de son intensité.
La plupart des communes qui les com- Ailleurs, pour les agglomérations deCet étalement urbain diffus s’oriente à
posent progressent fortement. Dans Mont-de-Marsan, Dax et Agen l’expan-la fois vers le littoral et le long des
l’agglomération bordelaise le taux de sion urbaine se poursuit. Les augmenta-grandes voies de communication.
progression annuel moyen atteint 1,7 % tions se situent entre 0,2 % et 0,4 % en
à St-Médard-en Jalles, 1 % à Pessac, Dans ces périphéries urbaines certains moyenne annuelle. En Gironde, les ag-
0,9 % à Mérignac et 0,2 % à Bordeaux. bourgs connaissent une phase de glomérations de Libourne et d’Arca-
Anglet s’accroît de 0,7 %, Biarritz de croissance très marquée : en Gironde, chon bénéficient de la même tendance
0,5 % et Lons, proche de Pau, de 1,9 %. St-Jean-d’Illac progresse de 3,3 % par mais une part de leur progression s’expli-
Deux communes centres font excep- an et Marcheprime de 4,1 %, Capbre- que certainement par leur appartenance
tion, Bayonne et surtout Pau qui perdent ton dans les Landes, Lescar et Idron- à l’aire d’influence de la métropole bor-
respectivement 200 et 4 500 habitants. Ousse-Sendets en Pyrénées-Atlantiques delaise. Les populations des communes
dépassent de même les 3 %. d’Agen et d’Arcachon diminuent toute-
Pour prendre la mesure de l’expansion
fois de quelques centaines de personnes.Un accroissement fréquent de populationdes grandes villes, il convient, après
mais inégal pour les villes moyennes
avoir observé la densification de leurs Toutes les petites villes comme Fumel,
parties déjà urbanisées, de prêter atten- Les autres pôles urbains de la région, Orthez, Oloron-Ste-Marie, se dépeu-
tion à leur extension géographique. Les ceux qui sont supérieurs à 20 000 habi- plent. Fumel est particulièrement tou-
ché avec une baisse de 500 habitants.Évolution des soldes naturels et migratoires
TESN 82/90 TESN 90/99 TESM 82/90 TESM 90/99
Il convient enfin de noter que les plus
France métropolitaine 0,41 0,36 0,10 - 0,01
importantes de ces villes, à l’instar des
Aquitaine 0,05 0,02 0,59 0,40
grandes, font aussi l’objet d’une urba-
Dordogne - 0,31 - 0,36 0,60 0,40
Gironde 0,24 0,23 0,68 0,41 nisation diffuse à leur périphérie. Ce
Landes - 0,11 - 0,14 0,69 0,68
mouvement est visible autour d’Agen,
Lot-et-Garonne - 0,01 - 0,11 0,32 0,07
Pyrénées-Atlantiques - 0,00 - 0,03 0,51 0,40 au sud de Périgueux et au nord de
Agglomération de Bordeaux 0,43 0,40 0,45 0,18 Mont-de-Marsan.
Aggloon de Bayonne - 0,08 - 0,08 0,91 0,72
Agglomération de Pau 0,38 0,30 0,04 - 0,01 L’attrait du littoral
Agglomération d’Agen 0,35 0,24 0,39 - 0,05
Aggloon de Périgueux 0,22 0,03 - 0,09 - 0,03 La densification des zones littorales
Agglomération d’Arcachon - 0,14 - 0,16 1,33 1,72
doit être soulignée. Pour l’essentiel sontAggloon de Dax - 0,12 - 0,14 0,93 0,59
Agglomération de Mont-de-Marsan 0,67 0,39 - 0,02 - 0,01 concernés la côte sud des Landes, la
Aggloon de Bergerac - 0,12 - 0,31 0,51 0,12
côte basque et le pourtour du bassinAgglomération de Villeneuve-sur-Lot 0,01 - 0,12 0,17 0,03
d’Arcachon. Les trois cantons qui
Source : Insee - Recensements de la population 1982, 1990 et 1999
N°7 6
JU I L LE T 1999Évolution de population entre 1990 et 1999 f o r m e d ’ u rbanisation Les dépeuplements les plus accentués se
Source : Insee - Recensements de la population 1990 et 1999
HAUTE-VIENNE
continue se développe situent dans le nord de la Dordogne, pré-
CHARENTE Nontron
CHARENTE- progressivement entre, cisément dans les cantons de Mareuil et
MARITIME
Lesparre- d’une part, Bordeaux et de Bussière-Badil qui perdent respective-
Médoc CORRÈZE
Blaye Périgueux le bassin d’Arcachon et, ment 0,9 % et 0,8 % de population cha-
d’autre part, entre Dax queannée etdans lapartiecentraledesLibourne
Bergerac Sarlat-Bordeaux et la côte sud landaise. Pyrénées-Atlantiques, à Tardets-Sorholusla-Canéda
Arcachon où le même taux atteint 1,1 %.
LOTLangon L’espace rural isoléMarmande
Villeneuve- La diversité des destinsstagne ou décline
sur-Lot
départementaux
AgenNérac Le reste du territoire ré-
Enfin, les multiples mouvements démo-
TARN-ET-GARONNE
gional, éloigné des vil-Mont-de- graphiques ainsi décrits conjuguent di-Marsan
les littorales et à l’écart
Dax versement leurs effets selon les
GERS
HAUTE- des zones d’attraction
GARONNE départements. La Gironde, siège d’uneBayonne
directe des aggloméra-
Taux de variation vaste et attractive métropole urbaine et
annuelle en %
Pau tions urbaines, grandes
bénéficiant d’un solde naturel large-Oloron- 1ouplus
Ste-Marie ou moyennes, stagneDe 0,5 à 1 ment positif s’oppose au Lot-et-Ga-
De -0,5 à 0,5 ou décline à quelques
HAUTES-ESPAGNE ronne qui cumule un déficit naturel etPYRÉNÉES De A-0RIÈGE,5 à -1
-1 ou moins exceptions près. La fai-
© IGN 1999 - INSEE 1999 un solde migratoire faible. Le premier
blesse, voire le déficit,
progresse de 71 300 habitants alors que
du solde des naissances et des décès estbordent le bassin comptent près de le second en perd 1 100. En Lot-et-Ga-
quasi général dans les cantons ruraux.15 700 habitants supplémentaires de- ronne, les évolutions sont assez unifor-
Leurs évolutions se différencientpuis 1990. D’une manière générale mément réparties.
donc en fonction du niveau de leursl’ensemble des communes littorales
soldes migratoires qui dépendent, La Dordogne, affectée d’un solde na-aquitaines ont gagné 32 000 habi-
semble-t-il, de facteurs divers tels turel plus négatif que le Lot-et-Garonne,tants, tout en subissant un déficit na-
parvient à maintenir son niveau deque les facilités d’accès, la qualitéturel de 4 700. La carte des
des sites et la présence d’une activité population grâce à un apport migra-variations, entre 1990 et 1999, de la
touristique. toire substantiel, de l’ordre de 0,4 %,densité de population révèle qu’une
Évolution due au solde naturel entre 1990 et 1999 Évolution due au solde migratoire entre 1990 et 1999
Source : Insee - Recensements de la population 1990 et 1999 Source : Insee - Recensements de la population 1990 et 1999
HAUTE-VIENNE HAUTE-VIENNE
CHARENTE CHARENTENontron Nontron
CHARENTE- CHARENTE-
MARITIME MARITIME
Lesparre- Lesparre-
Médoc CORRÈZE Médoc CORRÈZE
Blaye Périgueux Blaye Périgueux
Libourne Libourne
Bergerac BergeracSarlat- Sarlat-Bordeaux Bordeaux
la-Canéda la-Canéda
Arcachon Arcachon
LOT LOTLangon Langon
Marmande Marmande
Villeneuve- Villeneuve-
sur-Lot sur-Lot
Agen Agen
Nérac Nérac
TARN-ET-GARONNE TARN-ET-GARONNE
Mont-de- Mont-de-
Marsan Marsan
Dax Dax
GERS GERS
Bayonne BayonneHAUTE- HAUTE-GARONNE
GARONNE
Taux de variation Taux de variation
Pau Pauannuelle en % annuelle en %Oloron- Oloron-
Ste-Marie Ste-Marie
0,5ouplus 1ouplus
De -0,5 à 0,5 De 0,5 à 1
HAUTES- HAUTES-ESPAGNE ESPAGNEPYRÉNÉES ARIÈGE PYRÉNÉES ARIÈGEDe -0,5 à -1 De -0,5 à 0,5
-1 ou moins -0,5 ou moins© IGN 1999 - INSEE 1999 © IGN 1999 - INSEE 1999
N°7 6
J U IL L E T 1999N°7 6
JU I L L E T 1999
Variation de la densité de population entre 1990 et 1999 par an avec néanmoins de grandes dis-
Source : Insee - Recensements de la population 1990 et 1999
HAUTE-VIENNE parités locales.
CHARENTE Nontron
L’excédent migratoire compense égale-CHARENTE-
MARITIME
ment un léger déficit naturel dans les
Lesparre-
Médoc
CORRÈZE Pyrénées-Atlantiques et surtout dans les
PérigueuxBlaye
Landes qui bénéficie d’un des soldes mi-
gratoires les plus élevés des départements
Libourne
français. Au total, ces deux départementsSarlat-BergeracBordeaux la-Canéda
continuent leur croissance aux rythmes
Arcachon
annuels respectifs de 0,4 % et de 0,5 %.
LOT
Langon
Marmande Toutefois, comme la Dordogne, les Pyré-
Villeneuve-
nées-Atlantiques présentent des évolu-sur-Lot
tions locales contrastées, notamment
AgenNérac entre les grandes zones urbaines et les
TARN-ET-GARONNE cantons ruraux du centre.
Mont-de-
Marsan
Eric AMRANEGERS
Dax
Jean-Pierre ASTOULHAUTE-
GARONNEBayonne
POUR EN SAVOIR PLUS...
En habitantsPau
2 - INSEE Première n° 663, 664 et 665Oloron- par km
Ste-Marie
7ouplus - Fascicules départementaux “ Evolutions dé-
De 2 à 7 mographiques 1990-1999 - Données provisoi-HAUTES-
PYRÉNÉES ARIÈGEESPAGNE De -2 à 2 res ” publiés à partir de juillet 1999, au fur et à
De -7 à -2 mesure de la disponibilité des résultats : popu-© IGN 1999 - INSEE 1999
-7 ou moins
lations 1990 et 1999, évolutions dues au solde
naturel et au solde migratoire, nombre de loge-
ments - pour toutes les communes ou pour tout
Méthodologie
échelon supérieur.
Les résultats présentés ici sont provisoires. Les chiffres définitifs du dénombrement de population au
8 mars 1999 par communes seront officialisés à la fin de l’année 1999, après contrôle des opérations A partir du 6 juillet 1999, les résultats provisoires
sont également disponibles, avec mises à joureffectuées sur le terrain et validation des résultats obtenus. Cette étape de vérification a débuté au
mois d’avril pour les petites communes et au début du mois de juin pour les grandes villes. hebdomadaires, sur listes papier, CDROM ou
disquettes mais aussi sur le Minitel et le siteLes données Etat-civil sont, elles aussi, provisoires. Le nombre de naissances et de décès au lieu de
domicile est connu pour les événements survenus jusqu’en décembre 1997. Les données Etat-civil Internet de l’INSEE (www.insee.fr).
pour la période intercensitaire 1990-1999 ont donc été estimées. Elles permettent de mesurer la part
Les chiffres définitifs du décompte de la popula-
due au solde naturel dans l’évolution de la population observée entre les deux recensements.
tion et des logements seront publiés fin 1999 -
Par différence entre la variation totale de population observée et la variation due au solde naturel, on
début 2000 (fascicules bleus). Les résultats de
obtient une mesure de la part due au solde migratoire. Cependant, ce solde apparent des entrées et
l’exploitation statistique des bulletins individuels
des sorties intègre également les erreurs de dénombrement ayant affecté les recensements de 1990 et
et des feuilles de logement seront diffusés entre
1999 sur ce territoire. Les zonages auxquels il est fait référence, tels que les unités urbaines ou l’espace e e
le 2 trimestre2000etle2 trimestre 2001.
rural, sont construits à des fins statistiques en fonction de critères relatifs à la taille des communes
Pour en savoir plus, contacter la Direction régio-considérées, à la continuité de l’habitat ou aux migrations domicile-travail. Leurs délimitations font
nale de l’INSEE Aquitaine (tél. : 05 57 95 03 92)donc l’objet de révisions régulières. Les zonages utilisés dans le présent article sont ceux élaborés à
ou INSEE Info Service (tél. : 01 41 17 66 11).partir des résultats du recensement de 1990.
Abréviations utilisées (tableaux en page 2) :
PSDC : Population sans double compte (en milliers) TVAR : Taux de variation annuelle (en %)
TESN : Taux d’évolution dû au solde naturel (en %) TESM : Taux d’évolution dû au solde migratoire (en %)
Résultats provisoires à la date du 28 juin 1999
Suppléments inclus : Résultats pour les 5 départements aquitains
Directeur de la publication : Michel Schrantz - Rédacteur en chef : Paul Ahmed Michaux - Secrétaire de fabrication : Daniel
Lepphaille - INSEE Aquitaine - 33, rue de Saget - 33076 Bordeaux cedex.
Tél. : 05 57 95 05 00 - Fax : 05 57 95 03 58 - Minitel : 3615 ou 3617 INSEE - Imprimé à l’Insee Aquitaine.
e© INSEE 1999 - n° ISSN 1246-3809 - Dépôt légal 3 trimestre 1999.
Code Sage IA7608
Prix : 13 FF (1,98 ⁄) - Abonnement : France : 12 numéros 120 FF (18,29 ⁄) - Étranger : 150 FF (22,87 ⁄)
Étranger par avion : 162 FF (24,70 ⁄)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.