Savoie : Un logement sur trois est une résidence secondaire

De
Publié par

En 1999, le département de la Savoie compte 373 000 habitants. Depuis 1990, les différentes classes d'âge ont une évolution contrastée. Les personnes de moins de vingt ans sont moins nombreuses qu'en 1990, mais leur nombre reste supérieur à celui des plus de soixante ans. La population active tend à vieillir. La moitié des actifs a plus de quarante ans. En mars 1999, le taux de chômage est de 9 %. Il touche surtout les jeunes et les femmes. Elevé près des pôles urbains, il est plus modéré dans les zones de montagne. Le nombre de logements a fortement augmenté depuis 1990. Les résidences secondaires représentent un tiers du parc des logements. Le nombre de locataires s'est accru plus fortement que celui des propriétaires.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 28
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins

Insee Rhône-Alpes
Résultats
Numéro 71-72
Octobre 2000 RECENSEMENT DE LA POPULATION 1999
SAVOIE Un logement sur trois est une
Premiers chiffres résidence secondaire
de l'exploitation
principale En 1999, le département de la Savoie compte 373 000 habitants. Depuis
1990, les différentes classes d'âge ont une évolution contrastée. Les per-
sonnes de moins de vingt ans sont moins nombreuses qu'en 1990, mais leur
nombre reste supérieur à celui des plus de soixante ans.
La population active tend à vieillir. La moitié des actifs a plus de quarante
ans.
En mars 1999, le taux de chômage est de 9 %. Il touche surtout les jeunes
et les femmes. Elevé près des pôles urbains, il est plus modéré dans les
zones de montagne.
Le nombre de logements a fortement augmenté depuis 1990. Les résidences
secondaires représentent un tiers du parc des logements. Le nombre de
locataires s'est accru plus fortement que celui des propriétaires.
Christiane Dou
Les personnes âgées de 60 ans et plus
Haute-Savoie
Ain
ItalieAix-les-BainsAix-les-BainsAix-les-BainsAix-les-BainsAix-les-BainsAix-les-BainsAix-les-BainsAix-les-BainsAix-les-Bains AlbertvilleAlbertvilleAlbertvilleAlbertvilleAlbertvilleAlbertvilleAlbertvilleAlbertvilleAlbertville
LaMotte-Servolex
Chambéry
Isère
Saint-Jean-de-Maurienne
En % de la population
moins de 17,2
de 17,2 à 19,7
de 19,7 à 22,2
de 22,2 à 25,8
25,8 ou plus
Source : INSEE - recensement de 1999
© I.N.S.E.E. Paris 1999 © I.G.N. Paris1990Les moins de vingt ans Population par âge et sexe en 1990 et 1999
restent plus nombreux 1990 1999
Age*que les plus de
Hommes Femmes Ensemble Hommes Femmes Ensemble
soixante ans
De 0 à 24 ans 60 029 57 100 117 129 58 620 55 360 113 980
De 25 à 39 ans 41 419 39 773 81 192 41 424 40 652 82 076
De 40 à 59 ans 41 837 40 826 82 663 50 023 49 276 99 299
De 60 à 74 ans 20 081 23 583 43 664 23 447 26 970 50 417
75 ans et plus 8 311 15 355 23 666 9 741 17 837 27 578
Total 171 677 176 637 348 314 183 255 190 095 373 350
* L’âge «0» ne comprend que les enfants nés entre le 1er janvier et la date du recensement
Source : Insee - recensements de 1990 et 1999
En mars 1999, le département de la Mais les villes d'Aix-les-Bains et
Savoie compte 373 000 habitants. d'Ugine font aussi partie de cet ensem-
Depuis 1990, la population a aug- ble de communes.
menté de 25 000 habitants. Le taux Les communes " jeunes ", où plus du
de croissance annuel moyen est de tiers de la population a moins de vingt-
0,8 %. cinq ans, sont souvent dans le voisi-
nage immédiat de Chambéry. La ca-
Les différentes classes d'âge ont une pitale savoyarde fait d'ailleurs partie
évolution contrastée. La population de ce groupe.
du département vieillit. Le nombre des
quarante-cinq à cinquante-cinq ans Ce n'est qu'à partir de cinquante-cinq
progresse beaucoup avec l'arrivée à ans que les femmes sont plus nom-
ces âges des générations issues du breuses que les hommes. Aux âges
baby-boom (15 000 personnes de plus élevés, l'écart se creuse. Au delà de
qu'en 1990, soit 41 % de hausse). Les soixante-quinze ans, on trouve 18 fem-
plus de soixante ans aussi sont plus mes pour 10 hommes, et 32 pour 10
nombreux qu'en 1990, 10 600 de après quatre-vingt-dix ans.
plus, soit 16 % d'augmentation. Leur
part dans la population totale du dé-
partement passe ainsi de 19 à 21 %.
Les jeunes de moins de vingt-cinq ans
sont en revanche un peu moins nom-
breux qu'en 1990 : -3 000. Ils repré-
sentent encore 31 % de la population,
un peu moins qu'en 1990. C'est l'ef-
fectif des 20-24 ans qui diminue le
plus (-11 %). Celui des moins de vingt
ans est à peu près stable et leur nom-
bre reste supérieur à celui des plus
de 60 ans.
Les communes " âgées ", où la part
des plus de soixante ans est supé-
rieure au quart de la population sont
souvent des communes rurales des
Bauges, de l'Avant-pays Savoyard ou
de la basse vallée de la Maurienne.
Structure de la population par âge en 1990 et 1999 en milliers
* ** 1990 1999
Age Age
100100
9595
9090
8585
8080
7575
7070
6565
6060
5555
50 50
Hommes Femmes 4545 Hommes Femmes
4040
3535
3030
2525
2020
15 15
1010
5 5
00
3,0 2,0 1,0 0 0 1,0 2,0 3,0 3,0 2,0 1,0 0 0 1,0 2,0 3,0
* Au 5 mars 1990 ; âge au 1er janvier 1990 ** Au 8 mars 1999 ; âge au 1er janvier 1999
Source : Insee - recensements de 1990 et 1999
2Entre 1990 et 1999, les habitants ve-Un savoyard sur cinq Nouveaux arrivants* par âge
nus s'installer en Savoie ont été plus s'est installé depuis 1990 Age Nombre %nombreux que ceux qui l'ont quitté :
12 600 entrées de plus que de départs, De 0 à 24 ans 26 344 39,2
1 De 25 à 39 ans 23 325 34,6d'après le solde migratoire apparent .
De 40 à 59 ans 12 069 17,9C'est, à peu de choses près, l'équiva-
De 60 à 74 ans 3 921 5,8
lent du solde naturel du département. 75 ans et plus 1 658 2,5
Depuis 1990, un peu plus de 67 000
Total 67 317 100personnes sont venues vivre en Savoie,
soit 18 % de la population du dépar- * Voir définition page 8
Source : Insee - recensement de 1999tement. Parmi elles, 40 % habitaient
déjà en Rhône-Alpes en 1990 et 9 %
résidaient dans un département ou un
territoire d'outremer ou bien à
l'étranger.
Les jeunes sont souvent plus mobiles
que les personnes plus âgées. Ainsi,
près des trois quarts de ces nouveaux
Savoyards ont moins de quarante ans
et moins d'un nouvel arrivant sur dix
a plus de soixante ans.
Comme dans beaucoup de départe- en milliers40 % de la population vit Répartition des ménages par
ments du pays, la taille moyenne des taille en 1990 et 1999dans un ménage d'une en milliers
ménages savoyards continue à dimi-
ou deux personnes nuer : elle est passée de 2,6 person- 60
1990
nes par ménage en 1990 à 2,4 en
1999
501999. Baisse de la natalité, vieillisse-
ment de la population et
40
décohabitation sont toujours les prin-
cipales causes de cette évolution.
30
40 % de la population vit dans un 20
ménage composé d'une ou de deux
10personnes; il y en avait 33 % seule-
ment en 1990. Le nombre de ména-
0
ges d'une seule personne a fortement
1 2 3 4 5 et plus
augmenté : 32 % désormais des mé- Nombre de personnes du ménage
nages savoyards contre 28 % en 1990.
Source : Insee - recensements de 1990 et 1999
Le nombre de ménages de 4 person-
nes ou plus ne représente plus que
21 % de l'ensemble des ménages con-
tre 26 % en 1990.
En 1999, la Savoie compte un peu de la scolarité, l'arrivée sur le marchéLa moitié de la
plus de 173 000 actifs, soit 12 000 de du travail se fait plus tard.population active a plus qu'en 1990. La hausse est de 8 %
plus de quarante ans en neuf ans, très proche de l'augmen- Le taux d'activité moyen des habitants
tation de la population totale (+7 %). de quinze ans et plus s'établit à 57 %,
Mais la population active a vieilli. très légèrement inférieur à celui de
Aujourd'hui, les plus de quarante ans 1990, 58 %. Celui des hommes a très
en composent pratiquement la moitié légèrement baissé, dans toutes les
contre 43 % neuf ans auparavant. La tranches d'âge sauf les 50-59 ans.
population active diminue aux deux Celui des femmes a, comme partout,
extrémités de la pyramide des âges. progressé. Il est passé de 48 % à 50 %
Au-delà de soixante ans, le nombre entre 1990 et 1999. En hausse dans
d'actifs diminue d'un quart. Seule- toutes les tranches d'âge entre vingt-
ment 3 300 Savoyards de cet âge ont cinq et soixante ans, il atteint 82 %
un emploi ou en recherchent un. Pen- chez les 25-50 ans, contre 77 % en
dant le même temps, le nombre d'ac- 1990. C'est dans la tranche d'âge des
tifs de moins de vingt-cinq ans dimi- 50-54 ans que la progression est la
nue : un peu plus de 20 000 en 1990, plus forte. Le taux d'activité des fem-
14 000 seulement en 1999, soit une mes de cet âge est passé de 61 % en
baisse de 30 % en neuf ans. Ce recul 1990 à 76 % en 1999.
doit être relativisé : avec l'allongement L'augmentation du nombre d'actifs
1 On ne peut connaître avec précision les mouvements que vers les autres départements français. Ces données seront disponibles après publication des
résultats de l'ensemble des départements.
3

Taux d'activité par sexe et âge en 1990 et 1999 en milliers
Hommes Femmes
100100
1990
1999
80 80
1990
60 60
40 40
2020
1999
0 0
15/19 25/29 35/39 45/49 55/59 15/19 25/29 35/39 55/5945/49
20/24 30/34 40/44 50/54 60/64 20/24 30/34 40/44 50/54 60/64
Source : Insee - recensements de 1990 et 1999
dans le département de la Savoie est
en grande partie le fait des femmes qui
sont de plus en plus présentes sur le
marché du travail. En neuf ans, la po-
pulation active féminine a augmenté
de 6 %, le nombre d'actifs masculins
ne progressant que de 3 %. La part des
femmes atteint 45 % contre 43 % en
1990.
En 1999, 85 % des actifs ayant un
emploi sont salariés. Parmi eux, 20 %
sont titulaires de la Fonction Publique
et 60 % disposent d'un contrat à du-
rée indéterminée. Les actifs ayant un
contrat à durée déterminée sont au
nombre de 21 000, c'est 10 000 de plus
qu'en 1990. Le travail à temps partiel
concerne 20 % des Savoyards ayant
un emploi (37 % pour les femmes et
moins de 6 % pour les hommes).
Actifs et inactifs en 1990 et 1999
19991990
Type d'activité
des 15 ans et plus
Nombre % Nombre %
Actifs 161 014 100 173 374 100
dont ayant un emploi 147 948 91,9 156 724 90,4
chômeurs* 11 639 7,2 16 137 9,3
militaires du contingent 1 427 0,9 513 0,3
Inactifs 121 753 133 386
Total 282 767 306 760
* Au sens du recensement (voir définition page 8) Source : Insee - recensements de 1990 et 1999
En 1999, 16 000 personnes se sont Pour les plus de trente ans, le taux deUn taux de
déclarées au chômage au moment du chômage passe sous la barre des 10 %.
chômage de 9 % recensement de la population, Entre quarante-cinq et cinquante-cinq
1soit 4 500 de plus qu'en 1990 . Le taux ans, moins de 7 % des personnes sont
de chômage s'élève à 9,3 % pour l'en- à la recherche d'un emploi, mais la si-
semble de la population de 15 ans ou tuation se dégrade pour les 55-59 ans,
plus. Mais il affecte surtout les jeunes. où l'on retrouve un peu plus de 9 %
En dessous de vingt-cinq ans, plus de de personnes au chômage.
18 % des actifs se déclarent chômeurs. A tous les âges, la condition des fem-
Mais il faut dire que plus de deux jeu- mes est moins favorable que celle des
nes sur trois de cette classe d'âge, étu- hommes. C'est surtout les jeunes fem-
diants pour la plupart, ne sont pas sur mes qui rencontrent le plus de diffi-
le marché du travail. cultés pour trouver un emploi. Entre
1 La définition du chômage a changé entre 1990 et 1999 (voir page 8).
4

quinze et vingt-cinq ans, plus d'une l'Avant-pays savoyard, de la basse
sur cinq se déclare à la recherche d'un vallée de la Maurienne ou de la Combe
emploi. de Savoie. Il est faible dans les com-
La dégradation du marché du travail munes des hautes vallées de Mau-
rienne ou de Tarentaise.a cependant moins pénalisé les fem-
mes. Leur taux de chômage a très lé-
gèrement progressé : de 11,4 % en
1990, il est passé à 11,6 en 1999.
Dans le même temps, celui des hom-
mes augmentait de 4,1 % à 7,4 %.
Le chômage touche inégalement les
communes savoyardes. Il est élevé
dans les plus grandes villes du dépar-
tement, Chambéry, Albertville, Aix-les-
Bains et les communes proches, mais
aussi dans certaines communes de
Le chômage
Haute-Savoie
Ain
ItalieAix-les-Bains Albertville
LaMotte-Servolex
Chamb ééry éé
Isère
Saint-Jean-de-Maurienne
En % des actifs
moins de 4,3
de 4,3 à 6,5
de 6,5 à 8
de 8 à 10
10 ou plus
Source : INSEE - recensement de 1999
En 1999, 89 000 Savoyards travaillent les du département, Chambéry, Alber-Trois actifs sur cinq
hors de leur commune de résidence, tville ou Aix-les-Bains, qui sont destravaillent hors de leur
soit 57 % de la population active oc- pôles d'emploi. Dans la périphérie de
commune de résidence cupée. On assiste à un développement ces villes au contraire, les actifs sont
des migrations domicile-travail, puis- relativement nombreux à quitter leur
que cette proportion était de 49 % en commune de résidence pour se ren-
1990. dre à leur travail.
Parmi ceux qui se déplacent pour se
rendre à leur travail, 16 % changent
aussi de département, mais moins de
2 % travaillent hors de la région.
Les actifs qui travaillent dans leur
commune de résidence sont nom-
breux dans les zones touristiques de
Maurienne et de Tarentaise, et dans
une moindre mesure dans les Bau-
ges, mais aussi dans les grandes vil-
5
© I.N.S.E.E. Paris 1999 © I.G.N. Paris1990Actifs travaillant et résidant dans la même commune
Haute-Savoie
Ain
ItalieAix-les-Bains AlbertvilleAlbertvilleAlbertvilleAlbertvilleAlbertvilleAlbertvilleAlbertvilleAlbertvilleAlbertville
LaMotte-Servolex
Chambéry
Isère
Saint-Jean-de-Maurienne
En % de la population
moins de 13,6
de 13,6 à 18,7
de 18,7 à 25,9
de 25,9 à 44,7
44,7 ou plus
Source : INSEE - recensement de 1999
La Savoie compte, en 1999, 271 000Un tiers de
logements, soit 13 % de plus qu'en
résidences secondaires 1990. Le nombre de résidences prin-
cipales a augmenté de 16 %, plus que
celui des résidences secondaires. Cel-
les-ci ont tout de même progressé de
près de 10 %. Elles représentent le
tiers des logements dans le départe-
ment. Dans l'arrondissement d'Alber-
tville, six logements sur dix sont des
résidences secondaires. Dans les com-
munes supports de station de sports
d'hiver, aussi bien en Tarentaise,
qu'en Maurienne, dans le Beaufortain
ou les Bauges, il n'est pas rare que
plus des trois quarts des logements
soient occupés de manière temporaire.
Le nombre de logements vacants a
augmenté : il y en a maintenant
13 500, soit 2 000 de plus qu'en 1990
(+18 %).
Logements par catégorie en 1990 et 1999
19991990
Catégorie de logement
Nombre % Nombre %
Résidences principales 133 713 55,8 154 838 57,1
Logements occasionnels 6 551 2,7 5 952 2,2
Résidences secondaires 88 206 36,8 96 994 35,7
Logements vacants 11 376 4,7 13 475 5,0
Ensemble 239 846 100 271 259 100
Source : Insee - recensements de 1990 et 1999
6
© I.N.S.E.E. Paris 1999 © I.G.N. Paris1990Les résidences secondaires
Haute-Savoie
Ain
Aix-les-Bains Italie Albertville
LaMotte-Servolex
Chamb ééry éé
Isère
Saint-Jean-de-Maurienne
En % de l'ensemble
des logements
moins de 8,4
de 8,4 à 17,2
de 17,2 à 29,9
de 29,9 à 50
50 ou plus
Source : INSEE - recensement de 1999
86 000 ménages sont propriétaires de résidences principales. Les ménagesLa part des propriétaires
leur logement. Leur part n'a pas varié vivant dans une maison individuelle
n'évolue pas depuis 1990, aux alentours de 55 %. ou une ferme sont presqu'aussi nom-
La répartition change légèrement au breux que ceux habitant dans un im-
sein des locations : le nombre de loge- meuble collectif.
ments HLM augmente, + 6 500 depuis La part des ménages disposant de tout
1990, mais aussi les meublés ou les le confort dans leur logement pro-
chambres d'hôtel habitées régulière- gresse encore.
ment, + 2 200, soit 4 % de l'ensemble
des logements. Les logements occupés
à titre gratuit représentent près de 6 %
du parc savoyard. Ils sont un peu
moins nombreux qu'en 1990.
L'habitat individuel représente, en
1999, un peu moins de la moitié des
Résidences principales en 1990 et 1999
1990 1999
Statut d'occupation et type
Nombre % Nombre %
Statut d’occupation
Propriétaire 74 254 55,5 85 758 55,4
Locataire 49 738 37,2 59 886 38,7
- d’un logement loué vide non HLM 26 018 19,5 27 407 17,7
- d’un logement loué vide HLM 20 117 15,0 26 623 17,2
- d’un meublé ou d’une chambre d’hôtel 3 603 2,7 5 856 3,8
Logé gratuitement 9 721 7,3 9 194 5,9
Type
Maison individuelle ou ferme 60 934 45,5 73 687 47,6
Logement dans un immeuble collectif 67 082 50,2 75 261 48,6
Autres* 5 697 4,3 5 890 3,8
Ensemble 133 713 100 154 838 100
* Logement-foyer pour personnes âgées, chambre d’hôtel, construction provisoire, habitation de fortune etc,
Source : Insee - recensements de 1990 et 1999
77
© I.N.S.E.E. Paris 1999 © I.G.N. Paris1990Définitions
- Population active : La popula-
tion active est composée de la po-
pulation active ayant un emploi, des
chômeurs et des militaires du con-
tingent.
. Les actifs ayant un emploi sont
les personnes qui exerçent une pro-
fession au moment du recensement.
Les personnes qui déclarent aider
un membre de leur famille dans son
travail y sont également comptabi-
lisées si la personne aidée n’est pas
salariée (exploitant agricole, artisan,
commerçant, profession libérale,
etc.).
. En 1999, sont considérées
comme chômeurs au sens du recen-
sement les personnes qui n’ont pas
d’emploi, en recherchent un et qui
se sont explicitement déclarées chô-
meurs.
Cette définition diffère légèrement
de celle utilisée en 1990 : les per-
sonnes sans emploi et à la recher-
che d’un emploi mais qui ne se dé-
claraient pas chômeurs étaient alors
comptabilisées comme chômeurs.
Elles sont désormais comptabilisées
parmi les inactifs.
La comparaison entre 1990 et 1999
des données relatives au chômage,
à la population active et au taux
d’activité est donc légèrement biai-
Méthodologie sée.
. Le taux d’activité est le rapport
Etudiants : les étudiants sont de la population active à la popula-
comptabilisés dans la commune où tion totale.
ils résident pour suivre leurs étu- . Le taux de chômage est le rap-
des, qu’ils vivent dans un logement port du nombre de chômeurs à la
ordinaire ou dans une collectivité population active.
(foyer ou cité universitaire). - Nouveaux arrivants : ce sont les
Cette règle n’a pas changé entre personnes arrivées dans le dépar-
1990 et 1999, mais on peut suppo- tement depuis le 1er janvier 1990.
ser qu’au recensement de 1990, Les enfants nés après le
certains étudiants avaient été 01/01/1990 sont considérés
comptabilisés à tort au domicile fa- comme migrants si la personne de
milial. référence du ménage l’est.
En 1999, des procédures spécifi- - Catégories de logements : elles
ques mises en oeuvre au moment sont au nombre de quatre.
de la collecte ont permis de mieux . les résidences principales, cons-
contrôler la domiciliation des étu- tituées des logements occupés la
diants. Il est vraisemblable que majeure partie de l’année,
l’amélioration de qualité qui en ré- . les résidences secondaires, uti-
sulte a eu pour conséquence une lisées pour les week-ends, les loi-
diminution du nombre d’étudiants sirs et les vacances,
(donc des jeunes de 18 à 24 ans) . les logements occasionnels, uti-
dans les départements n’ayant pas lisés une partie de l’année pour rai-
d’implantation universitaire, mais sons professionnelles,
cet effet n’a pour l’instant pas été . les logements vacants, qui com-
quantifié. prennent à la fois les logements dis-
ponibles pour la vente ou la loca-
tion, et les logements neufs ache-
vés mais non encore occupés.
- Ménages : un ménage est consti-Pour en savoir plus
tué des personnes occupant une ré-
sidence principale.- Se reporter à La Lettre de l’Insee
Rhône-Alpes sur les résultats du dé-
compte provisoire 1999 :
Pour tout renseignement :. «Toujours plus de Rhônalpins à
l’est», n° 63, juillet 1999, INSEE - Rhône-Alpes - Diffusion
. Numéros spéciaux (un par dé- 165 rue Garibaldi - 69401 Lyon
partement de la région), juillet-août Tél 04 78 63 22 02
1999. Fax 04 78 63 25 25
-- Consulter le site Internet :
Directeur de publication : E. Traynardwww.Insee.fr/rhone-alpes
Rédacteur en chef : P. ReydetAu chapitre «Recensement de 1999»,
des informations sont disponibles Prix :
sur :
- au numéro, 30 F (4,57 €). le calendrier de diffusion des ré-
- sur abonnement, 140 F (21,34 €).sultats,
. les documents (fascicules, cd-
N°ISSN 1254-7093roms) parus ou à paraître.
8

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.