Trajets domicile-travail : la voiture toujours reine

De
Publié par

Pour ses déplacements entre le lieu de résidence et le lieu de travail, la majorité de la population active occupée qui réside en Alsace a recours à son véhicule particulier. L'automobile reste ainsi le moyen de transport le plus utilisé, même pour les personnes travaillant dans leur commune de résidence.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 62
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

DÉPLACEMENTS
En 1999, 70 % des actifs alsaciens
prennent leur voiture pour se
rendre sur leur lieu de travail.
44 % des actifs alsaciens utilisent
leur voiture pour aller travaillerTrajets domicile-travail :
dans leur commune de résidence.
la voiture toujours reine
sement permet d’obtenir des ré munes proches des lignes de che--Pour ses déplacements entre
sultats sur l’ensemble de la région, min de fer. Ainsi, moins de la moitiéle lieu de résidence et le lieu
mais aussi sur des niveaux géo- des personnes résidant à Colmar,
de travail, la majorité de la po-
graphiques très fins (quartiers Mulhouse ou Sélestat et travaillant
pulation active occupée qui IRIS 2000 par exemple), ce qui à Strasbourg utilisent leur véhicule.
réside en Alsace a recours à n’est pas possible avec une en- Le phénomène se produit moins
quête. souvent pour les actifs travaillant àson véhicule particulier. L’au-
Mulhouse et Colmar.tomobile reste ainsi le moyen
La voiture, mode de Le mode de transport dépendde transport le plus utilisé, transport le plus
des transports collectifsmême pour les personnes tra- utilisé
vaillant dans leur commune
En 1999, sur dix actifs occupés ré-
de résidence. sidant en Alsace, sept utilisent leur
voiture pour se rendre sur leur lieu
de travail. La voiture reste de loin
u recensement de la popu- le mode de transport le plus utilisé,
lation de 1999, les person- même pour les personnes travail-
nes ayant un emploi ont,A lant dans leur commune de rési-
pour la première fois, été interro- dence (44,5 %). La proportion est
gées sur le mode de transport par ailleurs plus forte pour les fron-
qu’elles utilisent pour aller travail- taliers (plus de 85 %). La marche
Strasbourg
ler. Les informations fournies par et les deux roues concernent sur-
le recensement sont certes beau- tout les personnes ne quittant pas
coup moins riches que celles four- leur commune de résidence.
nies par les enquêtes déplace- La qualité de la liaison en trans-
ments. Elles ne portent que sur les ports collectifs est le principal cri-
déplacements domicile-travail et tère influençant le choix du mode
Colmar
domicile-études, sachant que le de transport. Ainsi, parmi les actifs
moyen de transport n’est connu travaillant à Strasbourg, la part de
que pour les déplacements domi- ceux qui se déplacent en voiture
cile-travail. Cependant, le recen- diminue fortement dans les com-
Mode de transport des actifs occupés résidant en Alsace Mulhouse
Lieu de travail
Mode de transport Ensemble commune autre commune
Allemagne Suisse
de résidence d'Alsace
Voiture 70,0 44,5 83,0 88,2 85,7
Proportion d'actifs se déplaçant en voitureTransport en commun 7,6 7,9 7,5 7,3 5,3
pour aller travailler à Strasbourg (en %)
Marche à pied 6,9 18,8 0,7 0,2 0,5
Plus de 80 De 65 à 80 De 50 de 65
Deux-roues 4,4 8,3 2,6 0,7 2,3
Non défini *Moins de 50
Pas de transport * 4,0 11,2 _ _ _
Chemin de fer
Plusieurs modes 7,1 9,3 6,2 3,6 6,2 * Communes comptant moins de 6 actifs travaillant à Strasbourg
Ensemble 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
* Travail à domicile
5Chiffres pour l'Alsace · revue n° 8 · avril 2002
Source : Insee, recensement de la population de 1999
Source : Insee, recensement de la population de 1999 - © IGN-InseeDÉPLACEMENTS
La voiture est également moins quente qu’à la Robertsau, alorsDe fortes disparités
utilisée par les personnes qui rési- que ces quartiers se trouvent àaussi à l’intérieur des
dent dans les quartiers à forte pro- des distances équivalentes duvilles
portion d’habitat social, même centre-ville. Le même phénomène
Parmi les trois grands pôles ur- lorsqu’ils sont éloignés du est visible pour la cité Thiergartel à
centre-ville ; la raison est là, sans Lingolsheim ou la cité Liebermannbains de la région, les transports
en commun sont beaucoup moins doute, d’ordre économique. C’est à Illkirch-Graffenstaden.
par exemple le cas de la Cité deutilisés à Colmar qu’à Strasbourg
ou Mulhouse. À l’inverse, c’est à l’Ill à Strasbourg, où l’utilisation de
Michel DUÉEla voiture est nettement moins fré-Colmar que le vélo est le plus utili-
sé. La voiture reste cependant le
La voiture moins fréquente en centre-villemode de transport privilégié, avec
environ la moitié des déplace-
ments. À l'intérieur des villes, le
Cité de l'Ill
lieu de résidence reste le critère
HOENHEIM
ayant le plus d’influence sur le
Proportion des actifs
choix du mode de transport. se déplaçant en voitureLa Robertsau
pour travailler à StrasbourgL'exemple de Strasbourg, la plus
(en %, par quartier Iris 2000)
vaste agglomération d'Alsace, est
éclairant. Quand on se restreint plus de 70
aux personnes habitant dans cette de 60 à 70ECKBOLSHEIM
agglomération et travaillant dans
de 50 à 60
la commune de Strasbourg, de Neudorf
de 30 à 50
fortes disparités apparaissent
moins de 30
entre les différents quartiers. L’uti-
LINGOLSHEIMlisation de la voiture est, logique-
ment, moins fréquente en
Stockfeld
centre-ville qu’à la périphérie : zone peu dense
moins de 30 %, contre 70%àla zone d'activitéCité Thiergartel
Robertsau par exemple. La pré-
OSTWALD limite de commune
sence du tram A incite nettement à
limite d'iris
l’utilisation des transports collec-
Cité Liebermann Tram A
tifs, mais cet effet est limité aux
quartiers très proches de la ligne. ILLKIRCH-GRAFFENSTADEN
Mode de transport des actifs résidant et travaillant
Champà Strasbourg, Colmar et Mulhouse
La population étudiée correspond à la popu-
lation active ayant un emploi (population ac-
Actifs travaillant dans leur commune de résidence tive occupée). Les chômeurs et les militaires
Mode de transport du contingent ont été écartés de l'étude. Étu-
Strasbourg Colmar Mulhouse dier le choix du mode de transport pour
l'ensemble de la population active d'AlsaceVoiture 44,3 52,7 49,5
supposait d'étudier la qualité des liaisons
Transport en commun 16,7 5,4 17,3
par transport en commun entre presque tou-
Marche à pied 15,2 17,5 16,7 tes les combinaisons possibles "commune
de résidence/commune de travail". Pour sim-Deux-roues 8,0 10,3 3,6
plifier, l'analyse a été restreinte aux actifs oc-
Pas de transport * 3,2 3,6 3,6
cupés travaillant à Strasbourg.
Plusieurs modes 12,6 10,5 9,3
Ensemble 100,0 100,0 100,0 Bibliographie
Les déplacements domicile-travail : de plus
* Travail à domicile
en plus d'actifs travaillent loin de chez eux,
Julien Talbot, Insee Première n° 767, avril
2001.
Les mouvements de population en Alsace
6 depuis 40 ans, Sabrina Aimé, rapport deChiffres pour l'Alsace · revue n° 8 · avril 2002
stage, septembre 2001.
ensement de la population de 1999
Source : Insee, rec
Source : Insee, recensement de la population de 1999 - © IGN - Insee

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.