Trois habitants sur quatre satisfaits malgré des logements plus petits

De
Publié par

En 2006, 45 % des ménages de Provence-Alpes-Côte d'Azur sont locataires de leur logement. La surface moyenne d'un logement est de 83 m2. En raison de la prégnance de l'habitat collectif, elle est plus faible qu'en France. Le logement est généralement adapté à la structure familiale de ses habitants, mais une fois sur dix, il s'avère trop petit. Plus la taille de la famille est grande, plus le surpeuplement est fréquent : il concerne ainsi une famille nombreuse sur deux. Si les trois quarts des habitants de la région sont satisfaits de leurs conditions de logement, ils sont 8 % à les trouver insuffisantes. Les principaux défauts déclarés sont l'humidité et les infiltrations d'eau. Le bruit est la principale nuisance ressentie et les espaces verts sont jugés insuffisants.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 2
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

SUD INSEE
N° 118 - mars 2008 l'essentiel
Trois habitants sur quatre satisfaits
malgré des logements plus petits
En 2006, 45 % des ménages de Unparcdelogements
collectifsimportantProvence-Alpes-Côte d’Azur sont
locataires de leur logement. La sur-
En2006,larégionProvence-Alpes-Côte
face moyenne d’un logement est d’Azurcompte2078000logementsoc-
cupés en tant que résidences principales2de 83 m . En raison de la pré-
auxquels s’ajoutent 638000 résidences
gnance de l’habitat collectif, elle secondaires, logements occasionnels ou
vacants. Le parc de résidences principa-est plus faible qu’en France.
lescomprend1203000appartements(y
Le logement est généralement adap-
comprisleschambresd’hôtels,lescons-
té à la structure familiale de ses ha- tructions provisoires, ...) et 875 000
maisons individuelles. Du fait d’un prixbitants, mais une fois sur dix, il s’a-
des terrains plus élevé, la part des loge-
vère trop petit. Plus la taille de la ments collectifs augmente toujours avec
leniveaud’urbanisationduterritoire.Or,famille est grande, plus le surpeu-
en Paca, 83% de la population vit dans
plement est fréquent : il concerne
des agglomérations de plus de 20 000
ainsi une famille nombreuse sur habitants, contre 50% en France (DOM
compris). La part des logements collec-deux.
tifs y est de fait beaucoup plus impor-
Si les trois quarts des habitants de la tante (58% contre 44% en France). Les
contrastessontfortsàl’intérieurdelaré-région sont satisfaits de leurs condi-
gion:ilya73%delogementscollectifs
tions de logement, ils sont 8 % à les
sur le littoral azuréen, 61% dans la ré-
trouver insuffisantes. Les princi- gionurbaineMarseille-Aix-en-Provence
et seulement 40 % dans l’aggloméra-paux défauts déclarés sont l’humi-
tion avignonnaise. La spécificité de
dité et les infiltrations d’eau. Le cette dernière peut être soulignée: bien
que son niveau d’urbanisation soit com-bruit est la principale nuisance res-
parable à celui des autres aggloméra-
sentie et les espaces verts sont jugés tions, l’habitat y est majoritairement
insuffisants. composé de maisons individuelles.
L’enquête logement 2006 et ses extensions régionale et locales :
L’enquêteLogementestréaliséeparl’Inseetouslesquatreoucinqans.Ladernières’estdérouléeen
2006.Afind'obtenirdesrésultatsdanslarégionetsesterritoires,desindividussupplémentairesontété
enquêtés.Cesextensionsontétéréaliséesdanslecadred’unpartenariatentrel’Insee,laRégionPro-
vence-Alpes-Côte d'Azur, la direction régionale de l’Equipement (DRE), l’agence pour la cohésion et
l’égalité des chances (ACSE), l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), l’a-
gence de déplacements et d’aménagement des Alpes-Maritimes (Adaam), les communautés d’agglo-
mérations de la Riviera Française, du Pays d’Aix, du Pays d'Aubagne et de l'Etoile, d’Ouest Etang de
Berre,d'AgglopôleProvence,lacommunautéurbaineMarseille-Provence-Métropole,lesyndicatmixte
pour le Scot du bassin de vie d’Avignon et le syndicat d’agglomération nouvelle Ouest Provence.
© Insee 2008SUD INSEE
N° 118 - mars 2008
l'essentiel
Territoires couverts par les trois extensions locales :Untiersdesménages
Il y a eu en Paca une extension régionale et trois extensions "locales". Ces extensions locales cou-ouvriersouemployés
vrentunterritoirequireprésente67 %delapopulationdesménagesdelarégion.L’extension"littoralsontpropriétairesdeleur
azuréen" comprend les aires urbaines de Nice et de la Riviéra Française, soit 98 % de la popula-
logement tion des Alpes-Maritimes et 1 % de celle du Var ; l’extension "région urbaine Marseille-Aix-en-Pro-
vence" porte sur 92 % de la population des Bouches-du-Rhône, 9 % de celle du Vaucluse et 7 % de
celle du Var, et enfin l’extension "agglomération avignonnaise", basée sur les périmètres du ScotUn peu plus d’un ménage sur deux
d’AvignonetduScotdubassindeviedeCarpentras,comprend52 %delapopulationduVaucluseet
(55 %) est propriétaire de son loge- 6 % de celle du Gard.
ment en Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Cette part est légèrement inférieure à peuvent expliquer les différences HLM pour l’essentiel, mais aussi
lamoyennenationale(57 %).EnPaca, territoriales : la part des ménages pro- secteur social et loi de 1948).
comme en France, quatre ménages sur priétaires est plus élevée sur le littoral
cinq vivant dans une maison indivi- azuréen (58 %) que dans la région de Par rapport aux autres régions de
duelle en sont propriétaires. En habitat Marseille-Aix-en-Provence (53 %) ou France,Pacasecaractériseparunepart
collectif, les propriétaires sont moins dans l’agglomération avignonnaise plus importante de ménages locataires
nombreux :prèsdequatreménagessur (52 %). dans le secteur libre et un poids moins
dix dans la région et moins de trois sur important du secteur social. Ceci s’ex-
dixenFrance. Danslarégion,45 %desménagessont plique exclusivement par le littoral
locataires : 30 % dans le secteur libre azuréen qui ne compte qu’un peu plus
La proportion de propriétaires dépend (y compris 7 % de ménages ayant des de9 %delogementsàloyerréglemen-
fortement de l’âge : alors qu’un jeune statuts particuliers: sous-locataires, hé- té,tandisquelesautresterritoiressesi-
de moins de 30 ans sur dix est proprié- bergésgratuitement,...)etprèsde15 % tuentàunniveauprochedelamoyenne
taire de son logement, sept personnes dans le secteur réglementé (logements française (18 %).
âgées de 65 ans et plus sur dix le sont.
Elle évolue également avec la compo-
sition familiale : 65 % des personnes
vivant en couple sont propriétaires,
probablement grâce à des revenus
d’activitéquisecumulent.Ceratios’é-
tablità48 %pourlespersonnesvivant
seulesetàseulement32 %pourlesfa-
milles monoparentales. Enfin, le ni-
veau social est déterminant : en Paca,
commeenFrance,lesdeuxtiersdesca-
dres sont propriétaires de leur loge-
ment pour un tiers des employés. En
revanche, les ouvriers sont significati-
vement moinssouvent propriétairesen
Pacaqu’enFrance(33 %contre42 %).
Ces différences d’accès à la propriété
selon les caractéristiques des ménages
Lamoitiédesménagesdelarégionsontpropriétairesdeleurlogement %
Région France Agglomération Régionurbaine Littoral
Paca avignonnaise Marseille- azuréen
Aix-en-Provence
Nombrederésidencesprincipales 2 078 000 26 906 000 133 000 803 000 484 000
Typedelogement Maisons individuelles 42,1 56,1 60,4 39,1 26,7
Logements collectifs 57,9 43,9 39,6 60,9 73,3
Statutd'occupation Propriétaires 55,3 57,0 51,5 53,0 57,5
Locataires en secteur HLM ou réglementé 14,4 18,1 17,7 17,9 9,4 en secteur libre 30,3 24,9 30,8 29,1 33,1
Part de la population vivant dans des unités
Degréd'urbanisation 83 50 82 84 95urbaines de plus de 20 000 hab.
Source : Insee, enquête Logement 2006
© Insee 2008SUD INSEE
N° 118 - mars 2008
l'essentiel
2DeslogementspluspetitsenProvence-Alpes-Côted'Azur m etnombre
Région France Agglomération Régionurbaine Littoral
Paca avignonnaise Marseille- azuréen
Aix-en-Provence
2Surfacemoyenneenm Maison individuelle 106 111 109 104 106
Logement collectif 67 66 66 67 64
Ensemble 83 91 92 81 75
Nombremoyendepiècesparlogement Maison individuelle 4,4 4,8 4,6 4,4 4,2
Logement collectif 2,9 3,0 3,0 3,0 2,7
Ensemble 3,6 4,0 4,0 3,6 3,1
2
Surfacemoyenneenm paroccupant Maison individuelle 42 44 43 40 44
Logement collectif 32 33 34 32 31
Ensemble 37 40 40 36 35
Source : Insee, enquête Logement 2006
entre les agglomérations. Les maisons d’un ménage sur cinq sur le littoralLelogementmoyen
individuellesdelarégionsonttoutefois azuréen.compte3,6piècesetoffre 2un peu moins vastes (106 m ) qu’en237m parhabitant 2moyenne nationale (111 m ). Les appartements sont trois fois plus
souvent surpeuplés que les maisons in-
LarésidenceprincipaleenPacaaau- Prèsdelamoitiédeslogementsdelaré- dividuelles. Les logements en location,
jourd’hui une surface moyenne de gion ont au moins 4 pièces; cette pro- et en particulier ceux du secteur privé,
283 m et compte 3,6 pièces. Chaque portion est également plus faible qu’au sontégalementplussouventsurpeuplés
personne d’un ménage dispose en niveau national (60%), en particulier queleslogementsoccupésparleurpro-
moyenne de 1,6 pièce et d’une surface dans l’agglomération niçoise (35%). A priétaire. La suroccupation touche plus
2 2de 37 m (42 m dans l’habitat indivi- l’opposé, dans l’agglomération avi- spécifiquement les jeunes ménages
2duelet32m dans le collectif). Les gnonnaise, les grands logements sont (moins de 40 ans) et les familles mono-
10 % des ménages les plus à l’étroit aussi nombreux qu’en France. parentales: une fois sur quatre leur lo-
dansleurlogementdisposentdemoins gement s’avère trop petit. Sur le littoral
2de 20 m par personne ; à l’opposé, les azuréen, plus d’un occupant de moins
Unefamille10 % les plus largement logés bénéfi- de 40 ans sur trois et près d’une famille
2cient de plus de 80 m par personne. monoparentalesurquatre monoparentalesurdeuxestdanscecas.
vitdansunlogementtroppetit Les familles nombreuses sont égale-
En Paca comme en France, la surface ment plus souvent concernées: dans la
On estime généralement qu’il faut unemoyenne par habitant est la même pour région, la moitié des ménages de 5 per-
pièce de séjour pour le ménage, uneles locataires du secteur privé et pour sonnes ou plus auraient besoin d’au
2 pièce par couple ou adulte seul et uneceuxdusecteurréglementé(38m ).Elle moins une pièce supplémentaire pour
est supérieurepour lespropriétaires. pièce par enfant (ou une pièce pour atteindre la norme.
deux enfants s’ils sont de même sexe
ou ont moins de 7 ans). Par rapport àLes logements sont plus petits dans la
Unlogementsurcinqcettenormeindicative,59 %desména-régionqu’auniveaunationaloùlasur-
2 gesdelarégionontaumoinsunepièce posedesproblèmesface moyenne atteint 91 m . Ceci est
de plus, 29 % ont un logement adaptéle fait principalement de la faible part d'humidité
des maisons individuelles, ces derniè- et12 %sontensituationdesurpeuple-
res ayant une superficie supérieure de ment. Lapart desménagesvivant dans 12 000 logements ne disposent pas du
des logements surpeuplés est supé- confort sanitaire de base (douche ouprèsde60 %àcelledesappartements.
rieure à celle de la France (9 %). Elle baignoire et wc intérieurs) ; 87 %
est plus faible dans l’agglomération d’entre eux ont été construits avantLeslogementscollectifsontunesuper-
avignonnaise(8 %)maisconcerneprès 1949.Laproportiondelogementssansficie identique à celle de la France
2(67 m ) et peu de différences existent ce niveau minimal de confort (0,6 %)
est deux fois moins élevée dans la ré-
12%desménagessontàl'étroitdansleurlogement % gion qu’au niveau national : elle est la
même que l’habitat soit individuel ou
Proportion de en situation de surpeuplement
collectif.
typedefamille Région France Agglomération Régionurbaine Littoral
Paca avignonnaise Marseille- azuréen
Aix-en-Provence 175 000 logements ont un confort ac-
Personne vivant seule 66 3 6 9
ceptable (équipement sanitaire de base
Ménage sans famille 25 21 12 26 31
mais sans chauffage ou par des appa-Famille monoparentale 24 19 22 22 44
Couple 14 10 8 14 20 reils indépendants). La proportion de
Ensemble 12 9 8 13 18 ces logements est plus élevée dans la
Source : Insee, enquête Logement 2006
© Insee 2008SUD INSEE
N° 118 - mars 2008
l'essentiel
sociale:ainsi,15%desfamillesmono-
parentales et 21%des ménages dont le
chef de famille est au chômage esti-
ment leurs conditions de logement
insuffisantes. Cette proportion est éga-
lement plus élevée pour les ouvriers
(15%), les employés (12%) et les per-
sonnes sans activité professionnelle
(14%).
Les trois quarts des personnes insatis-
faites souhaiteraient changer de loge-
mentcontreunquartdel’ensembledes
Les3/4desménagessontsatisfaitsdeleursconditionsdelogement % ménages de la région.
Ilsestimentleursconditions Région France Agglomération Régionurbaine Littoral
delogement… Paca avignonnaise Marseille- azuréen
Aix-en-Provence Lesménagesse
Satisfaisantes ou très satisfaisantes 73 74 72 69 75 plaignentsurtoutdubruit
Acceptables 19 19 22 21 20
Insuffisantes ou très insuffisantes 87 6 10 5
Le bruit est la nuisance la plus fré-Ensemble 100 100 100 100 100
Source : Insee, enquête Logement 2006 quemmentévoquéeparleshabitantsde
la région : 34 % des résidents se plai-
région (8,4 %) qu’au niveau national Les logements dont la personne de ré- gnent de bruits diurnes, 20 % de bruits
(5,3 %), le confort du chauffage étant férence est au chômage sont plus sou- nocturnes et 18 % estiment l’insonori-
sans doute moins crucial dans les vent concernés par le cumul des sation de leur logement mauvaise. Ces
régions du sud. défauts(15 %),toutcommeleslocatai- nuisances sonores semblent plus nom-
res (11 %), les familles monoparenta- breuses - ou davantage ressenties -
Les principaux défauts constatés sont, les(9 %)etlespersonnesvivantseules qu'en France et elles sont accentuées
en Paca comme en France, les traces (7 %). dans l’agglomération marseillaise. La
d’humidité (19 % des logements), les circulation est la principale source des
infiltrationsd’eau(18 %)etlemauvais bruits perçus (77 % le jour et 87 % la
8%deménagesétat du revêtement (12 %). Viennent nuit).
insatisfaitsensuite l’insuffisance de l’isolation
thermique(7 %),duchauffage(6 %)et Laqualitédesespacesvertsestunautre
de l’installation électrique (2 %) ; en- Les ménages exigent davantage que de motif d’insatisfaction très fréquent
finleslogementsn’ayantpasdewc,de disposer du confort sanitaire de base: dans notre région, en particulier dans
salle d’eau, d’installation pour faire la malgré sa présence quasi-systématique, les agglomérations de Marseille-Aix-
cuisine ou d’eau chaude n’existent 8 %desménagestrouvent leurscondi- en-Provence et d’Avignon. 28 % des
tions de logement insuffisantes. Cettequasiment plus (respectivement 0,5 % habitantsdePacaestimentqu’ilssont
proportionestdumêmeordrequ’auni-et 0,3 %). inexistants ou de mauvaise qualité
veaunational ;elleestplusélevéedans contre 18 % en moyenne en France.
123 000 logements de la région com- la région urbaine Marseille-Aix-en- L’accessibilité des quartiers en voiture
portent au moins trois défauts ou Provence (10 %) et plus faible sur le et l’entretien des rues sont également
manques mentionnés ci-dessus. Ils re- littoral azuréen (5 %). Un quart des des récriminations plus souvent énon-
ménages confrontés au surpeuplementprésentent6 %duparcdelogementsde cées dans notre région. Enfin 8 % des
et plus d'un tiers de ceux dont le loge-la région pour 5 % en France. La ré- habitants ne se sentent pas en sécurité
gion urbaine Marseille-Aix-en-Pro- ment présente au moins trois défauts dansleurquartiercontre5%enFrance.
vence est dans une situation moins majeurs sont insatisfaits. La part des
favorable (7 %) que le littoral azuréen ménages insatisfaits augmente éga- AndréMelquiond
ValérieRoux(5 %). lement avec le niveau de difficulté
Pour en savoir plus
"La qualité des logements - L'humidité est le défaut le plus fréquent". INSEE PREMIERE N° 971, juin 2004.
Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques
Provence-Alpes-Côte d'Azur© Insee 2008
17, rue Menpenti
Dépôt légal : avril 2008 Directeur de la publication : François Clanché
13387 Marseille Cedex 10
Chef du service Etudes et Diffusion : Valérie RouxN° ISSN : 1287-292X Téléphone : 04 91 17 57 57Rédacteur en chef : Bernadette Renard
Code Sage : SIE811832 Fax:0491175960
SUD INSEE l’essentiel figure dès sa parution sur le site Internet de l’Insee : www.insee.fr/paca (rubrique “Publications”)
Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information électronique : www.insee.fr/paca (rubrique “Lettre d’information électronique”)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.