Un dynamisme démographique porté par l'augmentation des naissances

De
Publié par

En 2008, le solde naturel (excédent des naissances sur les décès) élevé est le moteur du dynamisme démographique de la région. L’Ile-de-France contribue à plus de 40 % de l’excédent naturel de la métropole. L’Ile-de-France cumule, en effet, un taux de natalité plus élevé qu’en province, ainsi qu’un taux de mortalité plus faible. Le nombre de naissances repart à la hausse en 2008 et se rapproche du pic atteint en 2006. L’Ile-de-France est une région très féconde. Le nombre de naissances hors mariage continue d’augmenter. Introduction Le nombre de naissances repart à la hausse Hausse du nombre des décès Les divorces en recul
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

10 Démographie
Un dynamisme démographique
porté par l'augmentation des naissances
a croissance de la population Depuis plusieurs années, l’âge moyen Le taux de mortalité infantile est stable
francilienne se caractérise par un des parents franciliens au premier enfant entre 2007 et 2008 en Ile-de-FranceL important dynamisme naturel : est stable. Il est de 30 ans pour la mère (4 ‰). Il reste plus important que pour
en 2008, l’Ile-de-France compte 110 400 et de 33,4 ans pour le père. Il reste plus l’ensemble de la France métropolitaine
naissances de plus que de décès. Ce élevé qu’en province d’environ un an et (3,6 ‰), en particulier en Seine-Saint-
solde naturel est plus favorable qu’en demi pour les mères et deux ans pour Denis où il atteint 5,9 ‰. Dans la
province. L’Ile-de-France cumule, en effet, les pères. région, c’est en Essonne qu’il est le plus
un taux de natalité plus élevé et un taux bas avec 3,1 ‰.
de mortalité plus faible que le reste de En 2008, le nombre des naissances
l’Hexagone. La contribution de la région hors mariage continue d’augmenter. En Les divorces en recul
capitale à l’excédent naturel de Ile-de-France, ces 81 300 naissances
l’ensemble de la métropole s’élève à hors mariage représentent 45 % des nais- Entre 2007 et 2008, le nombre de ma-
41,8 %, alors que la population franci- sances dans la région (contre 43,9 % riages a encore diminué en Ile-de-
lienne représente 19 % de la popula- en 2007). Contrairement au reste de France (- 1,6 %) pour s’établir à 54 900.
tion métropolitaine. l’Hexagone, elles ne sont pas encore En province, cette baisse est deux fois
majoritaires dans la région capitale, si plus rapide (- 3,2 %). Parallèlement,
ce n’est à la naissance du premier en- le nombre de divorces diminue lui aussiLe nombre de naissances
fant (50 %). En province, cette situation (- 7 % en un an). Après avoir connu un
repart à la hausse
est encore plus marquée : deux naissan- pic à plus de 30 600 en 2005, le
ces d’un premier enfant sur trois inter- nombre des divorces dans la région
Ce solde naturel important résulte viennent hors mariage. capitale poursuit son recul en 2008 et
avant tout du nombre particulièrement repasse sous la barre des 25 000.
élevé des naissances. Les Franciliennes
Hausse du nombre des décèsont mis au monde 180 700 enfants en Le succès du pacte civil de solidarité
2008, soit un niveau proche du pic (Pacs) se confirme en 2008. Près de
atteint en 2006. C’est en petite cou- Avec le vieillissement de la popula- 28 400 Pacs ont été signés en Ile-de-
ronne que la hausse est la plus impor- tion, le nombre des décès augmente France, en progression de 36 % par
tante (+ 1,4 %). En grande couronne, le pour la première fois en Ile-de- rapport à 2007. La hausse du nombre
France (+ 1,8 %) pour atteindre 70 300.nombre de naissances augmente de de Pacs signés est encore plus impor-
0,8 % en un an. Le département du Cette augmentation est moins accentuée tante au plan national (+ 43 %). Dans le
Val-de-Marne connaît la hausse la plus qu’en province (+ 2,2 %). Cependant, même temps, les dissolutions de Pacs
forte (+ 2 %). A l’inverse, Paris est le seul le taux de mortalité reste stable en augmentent moins rapidement : + 10 %
département pour lequel le nombre de Ile-de-France (6 ‰ en 2008), alors qu’il entre 2007 et 2008 en Ile-de-France et
augmente en province (9,3 ‰ ennaissances diminue (- 0,6 % entre 2007 + 4 % en métropole.
et 2008). 2008).
■■■■ Yann Caenen
Insee, Service études et diffusionL’Ile-de-France reste ainsi une région L’espérance de vie à la naissance est
particulièrement féconde : 1,99 enfant stable depuis plusieurs années. Elle
par Francilienne en 2007 contre 1,96 reste plus élevée en Ile-de-France
en France métropolitaine. Elle fait ainsi qu’en province en 2007. Elle est de
Pour en savoir pluspartie des 10 régions françaises les plus 84,9 ans pour les Franciliennes contre
fécondes. En particulier, la Seine-Saint- 84,3 ans pour les femmes vivant en pro-
Beaumel C., Pla A. : « Bilan démographique
Denis est le département où la fécondi- vince et de 79 ans pour les Franciliens 2009 : deux Pacs pour trois mariages »,
té est la plus forte avec 2,37 enfants par contre 77,4 ans pour les hommes vi- Insee première, n° 1276, janvier 2010.
femme. A l’inverse, la fécondité à Paris vant en province. Pour les femmes,
Charrier R. : « Les migrations ralentissentest l’une des plus faibles de France métro- l’espérance de vie est la plus élevée
le vieillissement en Ile-de-France », Ile-de-politaine avec 1,58 enfant par femme, dans les Yvelines (85,6 ans). Pour les
France à la page, n° 319, juillet 2009.devant la Corse du Sud uniquement hommes, elle est la plus élevée dans les
(1,53 enfant par femme). Hauts-de-Seine (79,9 ans).
Insee Ile-de-France 2010 Regards sur... l’année économique et sociale 2009Un dynamisme démographique porté par l'augmentation des naissances
11
Naissances vivantes domiciliées
Evolution Age moyen à la première naissance en 2008Taux brut de natalité
Nombre en 2007 Nombre en 2008 2008/20072008 pour 1000 hab.
(%) Père Mère
Ile-de-France 15,5 179 300 180 700 0,8 33,4 30,0
Province 12,2 605 200 613 800 1,4 31,4 28,6
Métropole 12,8 784 500 794 500 1,3 31,9 28,9
Source : Insee, Etat civil
Solde naturel en 2008 Mariages domiciliés
Naissances Décès Solde Taux brut de Evolution
Nombre Nombrenuptialité 2008 2008/2007
en 2007 en 2008pour 1000 hab. (%)Paris 30 600 14 100 16 500
Hauts-de-Seine 25 200 9 700 15 500
Ile-de-France 4,7 55 800 54 900 -1,6
Seine-Saint-Denis 28 100 8 300 19 800
Province 4,0 205 900 199 300 -3,2
Val-de-Marne 20 700 8 100 12 600
Métropole 4,1 261 700 254 200 -2,9
74 000 26 100 47 900Petite couronne
Source : Insee, Etat civil et Enquête VillesSeine-et-Marne 19 300 8 100 11 200
Yvelines 19 900 8 400 11 500
Essonne 18 100 6 900 11 200
Val-d'Oise 18 800 6 700 12 100
Grande couronne 76 100 30 100 46 000
Ile-de-France 180 700 70 300 110 400
Evolution de la natalité et de la mortalité depuis 1990France métropolitaine 794 500 530 300 264 200
Indice base 100 en 1990
Source : Insee, Etat civil
110
Décès domiciliés
105
Taux brut de EvolutionNombre Nombre
mortalité 2008 2008/2007 100en 2007 en 2008
pour 1000 hab. (%)
95Ile-de-France 6,0 69 100 70 300 1,8
Province 9,3 450 000 460 000 2,2
Métropole 8,7 519 100 530 300 2,2 90
Source : Insee, Etat civil
85
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Evolution de l'indicateur conjoncturel de fécondité
Naissances Naissances Décès Décès
Nombre d'enfants par femme Ile-de-France province Ile-de-France province
2,10 Source : Insee, Etat civil
2,05
2,00
1,95 Pactes civils de solidarité (Pacs)
1,90
Ile-de-France France métropolitaine
1,85
Nombre de Nombre de Nombre de Nombre de
1,80 déclarations dissolutions déclarations dissolutions
1,75 2003 6 200 900 31 200 5 200
2004 7 900 1 100 39 600 6 9001,70
2005 13 100 1 400 59 800 8 600
1,65
2006 16 300 1 700 76 700 9 500
1,60 2007 20 900 4 200 101 200 22 600
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
2008 28 400 4 600 144 700 23 400
Ile-de-France France métropolitaine
Source : Insee, Etat civil et estimations localisées de population Source : ministère de la Justice
Insee Ile-de-France 2010 Regards sur... l’année économique et sociale 2009

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.