Un niveau de mortalité dans la moyenne française.

De
Publié par

Analyse des taux de mortalité par régions françaises. Disparités entre l'est et l'ouest. Mortalité féminine et masculine. Décès par sexe en Limousin et en France selon les principales causes de mortalité.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 6
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

de France, juste après Poitou-
Charentes et Île-de-France.Un niveau de
disparités entre l'estmortalité dans la
et l'ouest de la région
moyenne française La géographie de la mortalité fait
apparaître une opposition nord-
sud : surmortalité du croissant
nord de la France, allant de la Bre-
tagne à la Lorraine et se prolon-
geant jusqu'à l'Auvergne, et sous-
mortalité du Centre-Ouest et du
Sud-Ouest. Le Limousin, qui se
situe à la jonction de ces deux
Avec 9 300 décès par an pour une ensembles, se caractérise par unGeneviève Simonneau
population de 710 900 personnes, clivage entre l'est et l'ouest de son
le taux brut de mortalité en Limou- territoire. Avec une mortalité plus
sin, soit 13 pour mille, est le plus élevée, la Creuse et la partie nord-
élevé de France. Cela ne veut pas est de la Corrèze sont plus pro-En gommant les effets
dire pour autant que l'on risque ches de l'Auvergne que de lade structure par âge,
davantage de mourir si l'on habite Haute-Vienne. L'ouest de la régionle taux de mortalité
la région. Simplement, la popula- ressemble davantage aux dépar-standardisé met en
tion limousine est la plus âgée de tements atlantiques avec une mor-
évidence une
France, d'où un nombre de décès talité plus faible. Cette opposition
surmortalité au nord élevé. Les taux standardisés de est-ouest recouvre une sous-mor-
de la France et une mortalité permettent de comparer talité urbaine et une surmortalité
sous-mortalité au sud. les territoires en élimi-
LA MORTALITÉ FÉMININE LIMOUSINELe Limousin, à mi- nant notamment l'in-
PARMI LES PLUS FAIBLES DE FRANCE
chemin entre ces deux fluence de la structure
Nord-Pas-de-Calais
Picardiepar âge des populations.ensembles, a un taux Alsace
LorraineSur la période 1993 à Bretagnede mortalité proche de Corse
Haute-Normandie1997, le taux de morta-
Champagne-Ardennela moyenne nationale.
Auvergnelité standardisé limousin Basse-NormandieLes maladies de Franche-Comté
Languedoc-Roussillonse situe dans la moyenne
Bourgognel'appareil circulatoire
Aquitainenationale : légèrement Rhône-Alpes
Prov.-Alpes-Côte d'Azuret les tumeurs
Midi-Pyrénéessupérieur pour les hom-
Centremalignes sont les Pays-de-la-Loiremes, un peu au-dessous Limousin
Poitou-Charentes moyenneprincipales causes de pour les femmes. Le taux Île-de-France France
0 100 200 300 400 500 600 700 800 900décès régionales. féminin se classe même Taux standardisés de mortalité féminins selon la cause
de décès pour 100 000 habitants de 1993 à 1997parmi les plus faibles source : INSERM
4 r insee limousin
démographietent 70 % des décès régionaux.
LES MALADIES DE L'APPAREIL CIRCULATOIRE, PREMIÈRE CAUSE DE DÉCÈS
Les maladies de l'appareil circula-
Hommes Femmes toire sont responsables de près de
3 300 décès annuels. Le taux stan-Limousin France Limousin France
Maladies de l'appareil circulatoire 395,4 360,3 248,2 234,1 dardisé limousin dû à cette patho-
dont maladies vasculaires cérébrales 102,0 84,8 71,9 65,2
Tumeurs 352,1 363,5 155,3 164,9 logie se situe au-dessus de la
Traumatismes et empoisonnements 119,7 105,6 52,2 49,5
moyenne française, essentielle-dont suicides 39,0 31,6 12,3 10,1
Maladies de l'appareil respiratoire 101,8 100,3 46,5 48,7 ment en raison des décès par ma-
Autres maladies et mal définies 89,8 97,6 66,4 71,6
Maladies de l'appareil digestif 58,4 56,7 29,0 33,1 ladies vasculaires cérébrales. On
Maladies du système nerveux 28,2 25,5 16,4 18,6
Troubles mentaux 27,7 23,6 23,0 19,5 retrouve principalement cette
Maladies endocriniennes, troubles immunitaires 27,0 24,3 23,9 21,6 surmortalité dans les zones rura-Maladies infectieuses et parasitaires 23,2 26,7 11,2 12,5
Total 1 223,3 1 184,1 672,1 674,1 les. De ce point de vue, le Limou-
Taux standardisés de mortalité selon la cause de décès pour 100 000 habitants
de 1993 à 1997 source : INSERM sin rejoint l'Auvergne, Midi-Pyré-
nées et l'Aquitaine.
UNE MORTALITÉ PROCHE DE LA MOYENNE NATIONALE
POUR LES HOMMES rurale. Différents fac- Deuxième cause de mortalité, les
teurs jouent dans ce tumeurs malignes. Le taux stan-Nord-Pas-de-Calais
Picardie
Bretagne sens : la catégorie so- dardisé limousin est toutefois in-
Alsace
Lorraine cioprofessionnelle, férieur à la moyenne nationale
Haute-Normandie
Auvergne avec une espérance pour les deux sexes. Cependant,Basse-Normandie
Champagne-Ardenne
Corse de vie d'autant plus une concentration de zones à fort
Bourgogne
Franche-Comté forte que la catégorie risque de cancers de l'estomacAquitaine
Limousin
Pays-de-la-Loire sociale est élevée, existe dans le sud du Limousin,
Rhône-Alpes
Languedoc-Roussillon l'environnement so- plus particulièrement en Corrèze,
Centre
Prov.-Alpes-Côte d'Azur cial et culturel mais et dans le sud de l'Auvergne.Poitou-Charentes
moyenneMidi-Pyrénées
FranceÎle-de-France aussi les habitudes de Les traumatismes et empoisonne-
0 200 400 600 800 1 000 1 200 1 400 1 600
Taux standardisés de mortalité masculins selon la cause vie sont des détermi- ments constituent la troisième
de décès pour 100 000 habitants de 1993 à 1997
source : INSERM nants de mortalité. cause de mortalité et sont plus fré-
quents en Limousin qu'au niveau
sous-mortalitéDéfinition national. Cette surmortalité est
par tumeursPour observer la mortalité et ses causes, il est due aux suicides dont le taux stan-nécessaire de standardiser les taux de
À l'image de la dardisé est supérieur à la moyennemortalité. Cette méthode consiste à annuler
l'effet de la structure par âge sur les niveaux France, les trois prin- nationale. C'est particulièrement
de mortalité d'une population en appliquant
cipales causes de mor- vrai en Creuse avec un taux mas-aux taux de mortalité par âge de cette
population la structure par âge d'une talité en Limousin culin de 48,1 pour 100 000 habi-
population de référence. Les observations sont les maladies de tants contre 31,6 au niveau Franceseront comparables d'une région ou d'un
département à l'autre. l'appareil circulatoire, pour la période 1993 à 1997. Ce
les tumeurs malignes profil de mortalité est caractéris-
Pour en savoir plus et les causes exté- tique des zones rurales et peu in-« Atlas de la santé en France - volume I - Les
causes de décès » - février 2000 - Ministère de rieures de traumatis- dustrialisées.
l'emploi et de la solidarité - DRESS mes. Elles représen-
insee limousin r 5

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.