Vers une stagnation de la fréquentation des hôtels et des campings ?

De
Publié par

Tourisme Vers une stagnation de la fréquentation des hôtels et des campings ? Comparativement à 2009, les hôtels de Rhône-Alpes enregistrent une faible baisse de leur fréquentation et les campings une légère progression. Dans les deux types d'hébergement, la fréquentation a été pénalisée par un manque de touristes étrangers. En hôtellerie, la fréquentation profite aux catégories extrêmes alors que dans les campings, elle profite aux catégories 3 et 4 étoiles. La fréquentation des emplacements de camping dotés d'équipements fixes a augmenté de près d'un tiers en quatre ans. vec 17 millions de nuitées en 2010, la fréquentation Comme l'an dernier, les départements méridionauxA hôtelière de la région Rhône-Alpes poursuit sa sont toujours les plus attractifs (+ 0,2 % pour l'Ardèche baisse pour la troisième année consécutive (- 0,5 %), même et + 4,3 % pour la Drôme), rejoints en 2010 par le si elle est nettement moins accentuée qu'en 2009 département de l'Ain (+ 0,4 %). (- 5,2 %). Cette baisse n'a pas été uniforme sur l'année, Cette année, les hôtels de chaîne réussissent mieux mais elle a particulièrement frappé les mois de janvier et (+ 0,7 % de nuitées) que les hôtels indépendants (- 1,4 %). février ainsi que le mois d'août, où la fréquentation a Comme en 2009, ce sont toujours les hôtels 2* qui fortement chuté.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Tourisme
Vers une stagnation de la fréquentation
des hôtels et des campings ?
Comparativement à 2009, les hôtels de Rhône-Alpes enregistrent une faible baisse de leur
fréquentation et les campings une légère progression. Dans les deux types d'hébergement, la
fréquentation a été pénalisée par un manque de touristes étrangers. En hôtellerie, la fréquentation
profite aux catégories extrêmes alors que dans les campings, elle profite aux catégories 3 et 4 étoiles.
La fréquentation des emplacements de camping dotés d'équipements fixes a augmenté de près
d'un tiers en quatre ans.
vec 17 millions de nuitées en 2010, la fréquentation Comme l'an dernier, les départements méridionauxA hôtelière de la région Rhône-Alpes poursuit sa sont toujours les plus attractifs (+ 0,2 % pour l'Ardèche
baisse pour la troisième année consécutive (- 0,5 %), même et + 4,3 % pour la Drôme), rejoints en 2010 par le
si elle est nettement moins accentuée qu'en 2009 département de l'Ain (+ 0,4 %).
(- 5,2 %). Cette baisse n'a pas été uniforme sur l'année, Cette année, les hôtels de chaîne réussissent mieux
mais elle a particulièrement frappé les mois de janvier et (+ 0,7 % de nuitées) que les hôtels indépendants (- 1,4 %).
février ainsi que le mois d'août, où la fréquentation a Comme en 2009, ce sont toujours les hôtels 2* qui
fortement chuté. Depuis la crise, la région a été plus souffrent le plus du manque de clientèle (- 5,3 %) ; en
durement touchée que l'ensemble de la France revanche, les autres catégories attirent à nouveau, avec
métropolitaine dans le secteur de l'hôtellerie. Ainsi, entre un regain plus important pour les hôtels
2007 et 2010, elle a enregistré une baisse de 6,3 % de sa 0 et 1 étoile (+ 5,7 %) que pour les hôtels haut de
fréquentation, contre seulement 3,4 % pour la totalité du gamme (+ 2,5 %). La clientèle étrangère préfère toujours
pays. En 2010, la fréquentation hôtelière française repart les hôtels 3*, avec une fréquentation soutenue (+ 2,9 %).
même à la hausse (+ 2,2 %), alors qu'elle est légèrement Mais si les hôtels de luxe avaient également leurs faveurs,
négative en Rhône-Alpes. cette année, ce sont les hôtels 0* qui enregistrent une
forte hausse de leur part (+ 6,9 %). La croissance desEn revenant sur le territoire français, les touristes étrangers
hôtels 4* a de fait été soutenue par la clientèle françaiseont contribué à cette hausse (+ 2,5 % de nuitées
(+ 6,5 % dans cette catégorie contre - 1,8 % pour laétrangères), mais cela n'a pas été le cas en Rhône-Alpes
clientèle étrangère).où leur fréquentation est stable par rapport à 2009. Parmi
Avec 8,2 millions de nuitées, la fréquentation desles pays européens, seuls les Russes sont revenus
campings, portée par ses emplacements locatifs,fortement dans la région (+ 15,6 % de nuitées) .
croît légèrement en 2010 (+ 0,3 %), avec un rythme
moindre que la moyenne nationale (+ 0,9 %). Cette faible
Haute-Savoie : principale destination des touristes hausse consolide toutefois deux années de croissance
exceptionnelle (près de 10 % en deux ans), où
Nombre de nuitées 2010 Évolution 2009-2010 740 000 nuitées supplémentaires ont été comptabilisées.
en milliers en % Sur la même période, la baisse de fréquentation estivale
Camping HôtellerieHôtellerie Camping dans les hôtels est évaluée à 300 000 nuitées. Ainsi, les
campings restent en 2010, le mode d'hébergement le plusAin 1 011,3 396,1 0,4 -10,8
Ardèche 504,0 3 490,1 0,2 1,8 prisé l'été, devant les hôtels.
Drôme 1 197,5 1 241,9 4,3 -3,9 Comme pour les hôtels, la fréquentation des campings
Isère 2 118,2 772,5 -2,1 1,1
est portée par la clientèle française plutôt que parLoire 739,8 95,8 -2,6 6,4
les touristes étrangers. Ceux-ci sont en effet moinsRhône 4 192,3 161,8 -0,1 0,8
Savoie 3 143,6 684,7 -1,9 0,9 présents dans les campings en 2010 (- 1,7 %) et c'est
Haute-Savoie 4 130,4 1 388,0 -0,4 2,7 grâce aux touristes français (+ 1,8 %) que la fréquentation
Rhône-Alpes a augmenté.17 037,1 8 230,9 -0,5 0,3
Le mois de mai, habituellement propice aux week-end
Source : Insee 2010 prolongés a pâti des jours fériés tombés le samedi : 7 %
32 L’année économique et sociale 2010 - Dossier n° 156Tourisme
2,6 millions de nuitées, représentant désormais près d'un
Depuis 2008, le camping prend le pas sur l'hôtellerie tiers de la fréquentation totale. En 4 ans, elle a augmenté
de 32 %. À l'inverse, après une envolée en 2009 (+ 7 %),
Fréquentation touristique estivale (de mai à septembre) en milliers la fréquentation sur les emplacements nus perd 3,7 % en
8 400 2010. La fréquentation est en hausse sur l'ensemble des
8 200 départements, à l'exception de l'Ain (- 10,8 %) et, fait
rare, de la Drôme (- 3,9%), département parmi les plus8 000
attractifs l'été sur ce type d'hébergement.
7 800
7 600 Mireille Bel
Insee Rhône-Alpes7 400
Hébergements collectifs : une fréquentation très saisonnière7 200
Jusqu'en 2009, la fréquentation touristique était mesurée par l'Insee au
7 000
2006 2007 2008 2009 2010 travers de trois enquêtes : l'enquête hôtellerie, l'enquête hôtellerie de plein air
et l'enquête auprès des hébergements collectifs. Cette dernière enquêtehôtellerie camping
couvrait un champ d'hébergements qui datait de 1993 et ne comprenait pasSource : Insee 2010
les résidences hôtelières et les résidences de tourisme. Leur développe-de nuitées en moins, plus encore pour les Français (- 16 %)
ment ces dernières années a pourtant été important dans le paysage touris-
mais sur un volume assez faible (autour de tique. C'est pourquoi l'Insee enquête désormais ces structures.
530 000 nuitées). En revanche, la forte baisse constatée En 2010, en Rhône-Alpes, ce sont 358 résidences de tourisme et résiden-
ces hôtelières qui sont entrées dans le champ de l'enquête, s'ajoutant auxsur la fréquentation étrangère au mois de juillet (- 4,9 %),
autres établissements anciennement enquêtés (les villages-vacances, lespériode traditionnellement de forte affluence, a eu un impact
maisons familiales, les auberges de jeunesse et les centres internationaux
significatif sur ce mois (- 1,5 %) et même sur la saison de séjours). Les premiers résultats montrent le poids trés élevé des résiden-
(+ 0,3 %). Les autres mois (juin, août et septembre) ces de tourisme et des résidences hôtelières qui représentent plus de 18 mil-
lions de nuitées en 2010.enregistrent en effet des hausses importantes (entre 2,4 %
et 3,3 %) uniquement grâce aux campeurs français. Fréquentation dans les hébergements collectifs
Nombre de nuitées en milliersQu'ils soient Français ou étrangers, trois campeurs sur
3 500quatre choisissent les campings 3* et 4* plutôt que les
Résultats provisoires3 0001* et 2* ; cette préférence est plus marquée pour les
2 500emplacements locatifs (84 % de la fréquentation de ce
2 000type d'emplacements se fait en 3* ou 4*) que pour les
1 500emplacements nus (67 %).
La fréquentation des emplacements locatifs poursuit donc 1 000
5 00sa progression avec 10 % de nuitées supplémentaires,
supérieure à celle de la France (+ 7,5 %) ; elle atteint 0
AM J J A S O N D J F M AM J J A S O N D
2009 2010
Hôtellerie : une fréquentation en baisse pratiquement partout,
RT + RH VV + MF AJ + CIS + CS
sur les trois dernières années Source : Insee 2010
Évolution de la fréquentation dans les hôtels RT + RH = résidences de tourisme et résidences hôtelières
VV + MF = villages-vacances et maisons familiales par zones touristiques 2007-2010
AJ + CIS + CS= auberges de jeunesse et centres internationaux de séjours et centres sportifs
Pays de Gex Pour comprendre les résultats
Giffre, Grand MassifPays beaujolais
Roanne L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie est réalisée mensuellement auprès
Lac d'Annecy des hôtels classés tourisme (0 à 5 étoiles) de France métropolitaine et desLyon Grand Lyon hors Lyon hôtels de chaîne non classés. En Rhône-Alpes, il s'agit d'une enquête par
sondage.Tarentaise
Pays Viennois L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de plein air est réalisée
mensuellement de mai à septembre auprès des campings classés tourisme
Nombre de nuitées (1 à 4 étoiles) et possédant au moins un emplacement de passage. CetteDrôme des Collines
1 993 600 enquête est exhaustive.
664 500
Valence
en %
en % Pour en savoir plusplus de 3,5Sources et Volcans
d'Ardèche de 0 à moins de 3,5
Pour des données conjoncturelles sur le tourisme, voir sur internet àde -5 à moins de 0Drôme Provençale l'adresse suivante :
de -10 à moins de -5
www.insee.fr/fr/regions/rhone-alpes/default.asp?page=conjoncture/conjoncture.htm
moins de -10
Ou pour des données structurelles à l'adresse suivante :
www.insee.fr/fr/themes/theme.asp?theme=13&sous_theme=5&nivgeo=8
Source : Insee 2010
L’année économique et sociale 2010 - Dossier n° 156 33
© IGN-Insee 2011

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.