Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Accord de puissance

De
128 pages
Toubon et son meilleur ami Dany remarquent que les filles adorent les musiciens, même s'ils sont un peu crétins. Ils décident donc de former un groupe et Toubon se découvre une passion pour la musique. Avec un son à faire vomir le chat, le groupe prend son envol. Un concours viendra cependant semer la zizanie dans le groupe. Le batteur Crado est plus intéressé à soigner son image qu'à faire de la musique et l'intérêt de Dany pour les filles les perdra tous.
Voir plus Voir moins
Toubon et son meilleur ami Dany
on nt au St
uissance p de
Accord
e d d
ssance ccor i A u p
Ted Staunton
Accord de Cpouimsseabnaccek
Ted Staunton Vicki Grant Traduit de l’anglais par Lise Archambault
Copyright ©2008Ted Staunton
Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ou transmise sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit, électronique ou mécanique, y compris la photocopie, l’enregistrement ou tout système de mise en mémoire et de récupération de l'information présent ou à venir, sans la permission écrite de l’éditeur.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada
Staunton, Ted,1956 [Power chord. Français] Accord de puissance [ressource électronique] / Ted Staunton. (Orca currents)
Traduction de: Power chord. Monographie électronique. Publ. aussi en format imprimé. isbn 9781459803121 (pdf).isbn 9781459803138 (epub)
I. Titre. II. Titre: Power chord. Français. II. Collection: Orca currents (En ligne) ps8587.t334p6814 2012jc813’.54 c20129028495
Publié en premier lieu aux ÉtatsUnis,2012 Numéro de contrôle de la Library of Congress :2012938347
Résumé : Toubon a quatorze ans. Il forme un groupe de musiciens et apprend une dure leçon sur le plagiat.
Orca Book Publishers remercie les organismes suivants pour l’aide reçue dans le cadre de leurs programmes de subventions à l’édition : Fonds du livre du Canada et Conseil des Arts du Canada (gouvernement du Canada) ainsi que BC Arts Council et Book Publishing Tax Credit (province de la ColombieBritannique).
Nous remercions le gouvernement du Canada pour l’aide financière reçue dans le cadre du Programme national de traduction pour l’édition du livre.
Photo de la page couverture par Getty Images
orca book publishers po Box 5626,Stn. B Victoria, bcCanadav8r 6s4
orca book publishers po Box 468 Custer, wa usa 982400468
www.orcabook.com
151413124321
Merci à Liz, Kim, Bernice, Tabitha, Sue, Florence, Roma, Lindsay et Daniel pour leurs excellentes suggestions, et à mon Ils Will pour son excellente musique.
C h a p i t r e p r e m i e r
Dany crie à tue-tête, mais je ne comprends pas un seul mot. Sur la scène, le groupe Hasard tordu vient tout juste de faire éclater son dernier accord. Le son se réverbère encore sur les murs du gymnase. — Quoi? dis-je en criant à mon tour. J’enlève la ouate de mes oreilles. J’en mets toujours lorsque j’assiste à la Guerre des Groupes.
1
Ted St aunton
Je viens d’avoir une super-bonne idée,répète Dany à voix forte. Dany a beaucoup de super-bonnes idées. La dernière impliquait de la mousse à raser, des noix de coco et la voiture de notre prof de math. Si son idée estvrai-mentsuper-bonne, ce sera la première. — C’est quoi, ton idée? dis-je. — Nous allons former un groupe. — Pourquoi? — Pourquoi? Dany pointe vers la scène. Le bassiste de Hasard tordu est un nain habillé d’un pyjama rouge à carreaux. Il bavarde avec deux îlles qui portent des jeans incroyablement serrés. Le chan-teur principal semble trop jeune pour être dehors après le couvre-feu et en plus, il fait partie du club d’échecs. Il est entouré de trois îlles, dont une très sexy. Le batteur porte des lunettes aux verres épais commes des fonds de bouteille et
2
Accord de puissance
son pantalon est trop court. Des îlles dedixième annéel’aident à transporter sa caisse claire et une cymbale. C’est vrai que l’une d’elles est sa sœur, maisquand même. — Regarde ces gars-là, dit Dany. Imagine un peu si c’était nous à leur place. C’est à regret que je dois l’admettre, mais Dany a peut-être raison. Ces gars-là sont en neuvième année, comme nous. Ce sont des crétins, et pourtant les îlles ne les lâchent pas. Nous, on n’est pas des crétinsmême si Dany en a parfois l’airmais les îlles ne nous remarquent pas. Il y en a plein autour de nous, un foisonnement de couleurs, de formes et d’odeurs agréables. Elles ne nous servent à rien, sauf à poser notre regard. Notre chance pourrait basculer si nous formions un groupe. Je gage que c’est plus facile de faire de la musique que de
3
Ted St aunton
jouer au basketball, surtout pour un gars de ma taille. Mais il y a un problème. — Euh, Dan, dis-je. Est-ce qu’il ne faut pas être musicien pour jouer dans un groupe? Sur la scène, le groupe suivant branche ses instruments. Il s’appelle Rien à perdre. Les guitaristes sont dans mon cours d’anglais. — Euh… répond Dany. Il tapote ses poches, sort son télé-phone et l’ouvre. — Aucun problème. Tu as tout ce qu’il faut chez toi. Il y a une basse et une guitare dans le placard du sous-sol. J’en joue parfois un peu. — Et moi, dit Dany, je chante et joue de la guitare. Dany a pris des leçons de guitare il y a quelques années. — Depuis quand est-ce que tu chantes? Il arrive à Dany de mentir.
4
Accord de puissance
— Moi? dit-il. Je chante très bien. J’étais dans la chorale, tu te souviens? Je fais la grimace. — Moi aussi, Dan. C’était en quatrième année. — Ouais, eh bien, je chante toujours à la maison. Lorsque je joue de la guitare. Je ne chante pas devant les autres. Et de toute manière, c’est le style du groupe qui compte. — Le style? — Oui. Tu sais, l’allure, l’attitude. Ce genre de chose. Par exemple, les groupes cool ne sourient jamais surles photos. Et de toute façon, la plupart ne jouent même pas. Ils font semblant pendant que leurs disques tournent. — Comment le sais-tu? Dany hausse les épaules. — Tout le monde sait ça. — Il y a un problème, Dan, dis-je. Nous n’avons pas de disque à faire tourner.
5
Ted St aunton
Dany est trop occupé à envoyer un texto pour me répondre. Comment en sommes-nous arrivés à parler de former un groupe? Nous ne sommes vraiment venus ici que pour passer le temps. Pour regarder les îlles et faire des blagues idiotes à leur sujet. Nous înirons bientôt par faire semblant de nous bagarrer avec d’autres gars. Puis nous irons chez moi pour nous esclaffer en regardantPythonPit 6et Facemeltsur Internet. Il faut bien faire quelque chosele vendredi soir. Sur la scène, un grand escogriffe du conseil étudiant présente Rien à perdre. Un des guitaristes derrière lui enchaîne avec un accord de puissance. Tout le monde se rassemble autour de la scène. Ou plutôt toutesles Illesse rassemblent autour de la scène. J’observe les deux gars de mon cours d’anglais. Ils sont les mêmes
6