547 Jours

De
Publié par

« Je venais d’être pris en otage et j’avais conscience que le voyage serait long et terrible.
Mais je ne pouvais pas deviner à quel point mon histoire, notre histoire, allait devenir une affaire d’État, un État qui désinforme l’opinion et ajoute l’opprobre à la douleur des familles.
À mon retour, la question de la médiatisation m’a fait réfléchir. Parler ou ne pas parler ? 
J’ai pensé à tous ceux qui s’étaient mobilisés pour moi tout en répétant chaque jour : “Libérez-les ! ” »


H.G

Hervé Ghesquière, grand reporter à France 3, a été enlevé en Afghanistan en décembre 2009 par les talibans avec le journaliste caméraman Stéphane Taponier. Il a mené une véritable contre-enquête sur cette épreuve qui a duré dix-huit mois, ce qui lui a permis de reconstituer les circonstances de sa libération. Au fil de ses entretiens avec ceux qui l’ont mis en cause, de Claude Guéant au général Georgelin, chef d’état-major des armées, en passant par le président de la République, il révèle la vérité et les enjeux d’une captivité gênante, celle que les médias et la diplomatie ont longtemps tenue secrète.

Publié le : mercredi 12 septembre 2012
Lecture(s) : 66
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226275486
Nombre de pages : 304
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
« Je venais d’être pris en otage et j’avais conscience que le voyage serait long et terrible.
Mais je ne pouvais pas deviner à quel point mon histoire, notre histoire, allait devenir une affaire d’État, un État qui désinforme l’opinion et ajoute l’opprobre à la douleur des familles.
À mon retour, la question de la médiatisation m’a fait réfléchir. Parler ou ne pas parler ? 
J’ai pensé à tous ceux qui s’étaient mobilisés pour moi tout en répétant chaque jour : “Libérez-les ! ” »


H.G
Hervé Ghesquière, grand reporter à France 3, a été enlevé en Afghanistan en décembre 2009 par les talibans avec le journaliste caméraman Stéphane Taponier. Il a mené une véritable contre-enquête sur cette épreuve qui a duré dix-huit mois, ce qui lui a permis de reconstituer les circonstances de sa libération. Au fil de ses entretiens avec ceux qui l’ont mis en cause, de Claude Guéant au général Georgelin, chef d’état-major des armées, en passant par le président de la République, il révèle la vérité et les enjeux d’une captivité gênante, celle que les médias et la diplomatie ont longtemps tenue secrète.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.