Dans les coulisses du GIGN

De
Publié par

« J’étais persuadé que quelque part, 
quelqu’un avait besoin de moi ! »

De sa passion, Daniel Cerdan a fait son métier. Membre du GIGN pendant quatorze ans, ce chevalier des temps modernes relate le quotidien de l’unité d’élite, les entraînements éprouvants, les opérations périlleuses comme la neutralisation d'Éloi Machoro en Nouvelle-Calédonie ou les prises d’otages mémorables.

L’occasion aussi pour Daniel Cerdan de revenir sur la mort de son autorité, François de Grossouvre, le conseiller et ami du président Mitterrand, et de révéler ce qui s’est réellement passé le jour où il a constaté le décès de « FDG », dans son bureau à l'Élysée.

Sortant de son devoir de réserve, l’auteur crie également sa colère. « Pour la première et la dernière fois ! » Climat d’injustice et de mépris, comparatifs de salaires ahurissants… Un « deux poids deux mesures inacceptable » à l’annonce de la fusion police-gendarmerie.

Avec ce témoignage alerte, truffé d’anecdotes, entre émotion et action, Daniel Cerdan nous invite à le suivre sous les dorures de la République, là où se sont joués quelques pans de l’Histoire…

Publié le : mercredi 29 septembre 2010
Lecture(s) : 46
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782702149645
Nombre de pages : 176
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
« J’étais persuadé que quelque part, 
quelqu’un avait besoin de moi ! »
De sa passion, Daniel Cerdan a fait son métier. Membre du GIGN pendant quatorze ans, ce chevalier des temps modernes relate le quotidien de l’unité d’élite, les entraînements éprouvants, les opérations périlleuses comme la neutralisation d'Éloi Machoro en Nouvelle-Calédonie ou les prises d’otages mémorables.
L’occasion aussi pour Daniel Cerdan de revenir sur la mort de son autorité, François de Grossouvre, le conseiller et ami du président Mitterrand, et de révéler ce qui s’est réellement passé le jour où il a constaté le décès de « FDG », dans son bureau à l'Élysée.
Sortant de son devoir de réserve, l’auteur crie également sa colère. « Pour la première et la dernière fois ! » Climat d’injustice et de mépris, comparatifs de salaires ahurissants… Un « deux poids deux mesures inacceptable » à l’annonce de la fusion police-gendarmerie.
Avec ce témoignage alerte, truffé d’anecdotes, entre émotion et action, Daniel Cerdan nous invite à le suivre sous les dorures de la République, là où se sont joués quelques pans de l’Histoire…
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant