Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 13,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Publications similaires

Vous aimerez aussi

Le Coran

de fayard

Vise le soleil

de fayard

suivant
Dans l'autobus, Evelyne Sullerot ironise sur l'état de nos moeurs que régentent des tartufes sexolâtres. Passant devant la maison où mourut Diderot en 1784, elle le prend à témoin. «Monsieur Diderot vous qui n'étiez point bégueule, mais avez été le meilleur des pères, que pensez-vous du pacs et des familles recomposées? Monsieur Diderot, vous, le seul philosophe des Lumières qui pressentiez l'unicité du vivant (la molécule adn, en somme !), vous qui vous inquiétiez de l'hérédité, que pensez-vous des empreintes génétiques, du déchiffrage du génome, du tri pré-implantatoire des embryons, du clonage ? Aujourd'hui où le dévoilement de la génétique nous presse de décider d'une morale du vivant, notre société ne confond-elle pas dangereusement le vice et la vertu, l'éphémère et le durable? N'est-ce pas l'avenir même de l'espèce humaine qui est à terme menacé ?» Et Diderot, avec jubilation, de se gausser de nos moeurs et de s'émerveiller de notre science.

Cofondatrice du planning familial, Evelyne Sullerot, après une longue carrière de sociologue où elle s'est intéressée à la condition féminine et à la famille, s'estime en droit de remettre en question dans cet ouvrage un certain nombre d'«idées correctes».