Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 13,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Vous aimerez aussi

Le Coran

de fayard

Vise le soleil

de fayard

suivant
Le difficile et douloureux débat en cours sur le financement des retraites le montre bien : les effets des phénomènes démographiques sont à la fois inévitables et irréversibles. De même que le fléchissement de la natalité dès le début des années 1960 n’a guère été remarqué à l’époque hors des milieux spécialisés, sinon par Alfred Sauvy, Michel Debré, Peter Mac Donald et déjà Pierre Chaunu, de même il est incontestable, chiffres de l’ONU à l’appui, qu’aujourd’hui la planète tout entière ou presque a cessé de « remplacer la génération » : les femmes en âge de procréer ne sont plus assez nombreuses ; dans les décennies à venir, la population mondiale va certes continuer à augmenter, mais ensuite elle va nécessairement décroître. Dans le tiers monde, dans les pays occidentaux, notamment en Europe (sauf peut-être en France et chez un ou deux de ses voisins), un malthusianisme primaire a presque partout triomphé. Comment des actifs de moins en moins nombreux pourront-ils faire vivre des inactifs de plus en plus nombreux ?

L’humanité se trouve engagée dans un processus qu’elle n’a jamais connu. Elle doit le savoir, c’est la moindre des choses. Peut-être n’est-il pas encore tout à fait trop tard…

Pierre Chaunu, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, est professeur émérite à l’université de Paris-IV-Sorbonne ; Jacques Renard, docteur en histoire, est ingénieur d’études à l’université de Paris-IV-Sorbonne.