Euthanasie, le débat tronqué

De
Publié par

Le débat sur l’euthanasie resurgit à chaque nouvelle « affaire », dont certaines ont marqué l’imaginaire collectif : le jeune Vincent Humbert, polyhandicapé après un accident de la route, ou Chantal Sébire, atteinte d’une tumeur au visage devenue incurable.

Chaque fois, c’est la même fièvre et, hélas, la même confusion. On mélange le suicide assisté, c’est-à-dire la revendication de mourir quand on le décide, et le fait d’abréger les souffrances d’un patient en phase terminale d’une maladie — ce qui est autorisé par la loi française, mais largement méconnu.

Paradoxalement, les progrès de la médecine ont créé des situations inextricables. L’acharnement thérapeutique existe toujours, et la démarche palliative, censée offrir une prise en charge adéquate, est loin d’être accessible à tous. Elle n’est parfois même pas envisagée, tant est prégnante la volonté toute-puissante de guérir. Dans ce contexte, l’euthanasie n’est-elle pas une mauvaise réponse à une bonne question ?

Ce livre propose une réflexion approfondie et accessible sur des sujets complexes, touchant à l’intimité de chacun. Il a pour ambitions de remettre le débat à l’endroit et, en proposant des solutions concrètes, de répondre au « mal-mourir ».

Publié le : mercredi 15 février 2012
Lecture(s) : 17
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782702145395
Nombre de pages : 208
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le débat sur l’euthanasie resurgit à chaque nouvelle « affaire », dont certaines ont marqué l’imaginaire collectif : le jeune Vincent Humbert, polyhandicapé après un accident de la route, ou Chantal Sébire, atteinte d’une tumeur au visage devenue incurable.
Chaque fois, c’est la même fièvre et, hélas, la même confusion. On mélange le suicide assisté, c’est-à-dire la revendication de mourir quand on le décide, et le fait d’abréger les souffrances d’un patient en phase terminale d’une maladie — ce qui est autorisé par la loi française, mais largement méconnu.
Paradoxalement, les progrès de la médecine ont créé des situations inextricables. L’acharnement thérapeutique existe toujours, et la démarche palliative, censée offrir une prise en charge adéquate, est loin d’être accessible à tous. Elle n’est parfois même pas envisagée, tant est prégnante la volonté toute-puissante de guérir. Dans ce contexte, l’euthanasie n’est-elle pas une mauvaise réponse à une bonne question ?
Ce livre propose une réflexion approfondie et accessible sur des sujets complexes, touchant à l’intimité de chacun. Il a pour ambitions de remettre le débat à l’endroit et, en proposant des solutions concrètes, de répondre au « mal-mourir ».
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Mourir

de presses-polytechniques-et-universitaires-romandes-ppur

suivant