Histoires de la nuit parisienne

De
Publié par

Ce livre rassemble des histoires de violence, de plaisir et parfois d'amour, qui se sont déroulées dans le Paris des vingt années d'après la Seconde guerre mondiale, une des dernières belles époques de Paris. Certaines sont des faits divers célèbres, racontés par la presse, d'autres ont été relatées par des témoins. Outre leur intérêt dramatique, elles restituent le climat de Paris dans ces années, et plus particulièrement du climat de ses nuits, fort différentes de celles d'aujourd'hui, mais fidèles à des traditions séculaires.

C'est à ses nuits qu'on reconnaît une ville. Les gens travaillent le jour pour la récompense de la nuit. Un parcours nocturne, pour l'amoureux de Paris, commencera nécessairement par les Halles, le royaume de la nuit: les Halles avec leurs montagnes de viandes et de légumes et leur déploiement de musculature, avec les cafés auvergnats, les bistrots, les hôtels et les coins d'ombre, les Halles où le peuple de la nuit vient chercher l'embauche et parfois la débauche, et où l'instinct a conduit pendant des siècles tant d'artistes et de créateurs. Dans le prolongement des Halles, Strasbourg-Denis est la croisée de la ville, sorte de gare de triage de la nuit et de ses plaisirs où s'emmêlent les destins des gens venus des beaux quartiers, et des quartiers du nord et de l'est descendus par le Sébasto. Pas une seule de ces rues entre les deux portes monumentales qui n'ait sa place dans un grand chapitre de l'histoire parisienne.

Le lecteur découvrira la réalité disparue d'une ville merveilleuse, nouveau volet d'une vaste fresque de l'histoire de Paris qui a débuté avec Classes laborieuses, classes dangereuses au XIXe siècle et qui entend saisir l'âme d'une ville dans sa continuité et ses changements.

Louis Chevalier est né à l'Aiguillon-sur-Mer en Vendée. Professeur honoraire au Collège de France, il était, depuis 1952, titulaire de la chaire: Histoire et structures sociales de Paris et de la région parisienne. A créé à l'Institut d'Etudes Politiques un enseignement sur le thème: Cinéma et civilisation; et enseigné, vingt ans, un cours d'Histoire du XXe siècle. Docteur honoris causa de l'Université de Columbia.
Publié le : mercredi 15 septembre 1982
Lecture(s) : 55
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213651842
Nombre de pages : 324
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Ce livre rassemble des histoires de violence, de plaisir et parfois d'amour, qui se sont déroulées dans le Paris des vingt années d'après la Seconde guerre mondiale, une des dernières belles époques de Paris. Certaines sont des faits divers célèbres, racontés par la presse, d'autres ont été relatées par des témoins. Outre leur intérêt dramatique, elles restituent le climat de Paris dans ces années, et plus particulièrement du climat de ses nuits, fort différentes de celles d'aujourd'hui, mais fidèles à des traditions séculaires.

C'est à ses nuits qu'on reconnaît une ville. Les gens travaillent le jour pour la récompense de la nuit. Un parcours nocturne, pour l'amoureux de Paris, commencera nécessairement par les Halles, le royaume de la nuit: les Halles avec leurs montagnes de viandes et de légumes et leur déploiement de musculature, avec les cafés auvergnats, les bistrots, les hôtels et les coins d'ombre, les Halles où le peuple de la nuit vient chercher l'embauche et parfois la débauche, et où l'instinct a conduit pendant des siècles tant d'artistes et de créateurs. Dans le prolongement des Halles, Strasbourg-Denis est la croisée de la ville, sorte de gare de triage de la nuit et de ses plaisirs où s'emmêlent les destins des gens venus des beaux quartiers, et des quartiers du nord et de l'est descendus par le Sébasto. Pas une seule de ces rues entre les deux portes monumentales qui n'ait sa place dans un grand chapitre de l'histoire parisienne.

Le lecteur découvrira la réalité disparue d'une ville merveilleuse, nouveau volet d'une vaste fresque de l'histoire de Paris qui a débuté avec Classes laborieuses, classes dangereuses au XIXe siècle et qui entend saisir l'âme d'une ville dans sa continuité et ses changements.

Louis Chevalier est né à l'Aiguillon-sur-Mer en Vendée. Professeur honoraire au Collège de France, il était, depuis 1952, titulaire de la chaire: Histoire et structures sociales de Paris et de la région parisienne. A créé à l'Institut d'Etudes Politiques un enseignement sur le thème: Cinéma et civilisation; et enseigné, vingt ans, un cours d'Histoire du XXe siècle. Docteur honoris causa de l'Université de Columbia.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi