J'ai débranché

De
Publié par

Au début, vous regardiez vos mails une ou deux fois par jour. Combien de fois aujourd’hui ? Ne vous est-il jamais arrivé de consulter vos messages, puis de les consulter à nouveau cinq minutes plus tard comme si votre vie en dépendait ? Parfois ne cherchez-vous pas votre mobile avec plus de fébrilité que les clés de chez vous ? Êtes-vous sûr de ne pas être accro à internet ? Cet outil inventé pour nous aider à mieux communiquer n’est-il pas en train de faire de nous des esclaves ? Épuisé par quinze ans d’hyperactivité en ligne, Thierry Crouzet, gourou des réseaux sociaux, entame une cure de désintoxication. Il prévient ses milliers d’amis Facebook et Twitter qu’il les quitte durant six mois. Il disparaît du Net pour se sevrer. Au fil des jours, il nous raconte avec humour et cynisme ses crises de manque, puis comment il se reconstruit. Le récit souvent drôle de cette expérience se lit comme un roman où alternent les anecdotes et les interrogations philosophiques. Et si, en fin de compte, il existait un art de vivre au temps d’internet ?
Publié le : mercredi 11 janvier 2012
Lecture(s) : 35
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213667140
Nombre de pages : 224
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Au début, vous regardiez vos mails une ou deux fois par jour. Combien de fois aujourd’hui ? Ne vous est-il jamais arrivé de consulter vos messages, puis de les consulter à nouveau cinq minutes plus tard comme si votre vie en dépendait ? Parfois ne cherchez-vous pas votre mobile avec plus de fébrilité que les clés de chez vous ? Êtes-vous sûr de ne pas être accro à internet ? Cet outil inventé pour nous aider à mieux communiquer n’est-il pas en train de faire de nous des esclaves ? Épuisé par quinze ans d’hyperactivité en ligne, Thierry Crouzet, gourou des réseaux sociaux, entame une cure de désintoxication. Il prévient ses milliers d’amis Facebook et Twitter qu’il les quitte durant six mois. Il disparaît du Net pour se sevrer. Au fil des jours, il nous raconte avec humour et cynisme ses crises de manque, puis comment il se reconstruit. Le récit souvent drôle de cette expérience se lit comme un roman où alternent les anecdotes et les interrogations philosophiques. Et si, en fin de compte, il existait un art de vivre au temps d’internet ?
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La solitude du papillon

de editions-luce-wilquin6926