L'amérique des prédateurs

De
Publié par

Charles H. Ferguson, qui a électrisé le monde entier avec son documentaire oscarisé, Inside Job, explique à présent comment une élite prédatrice s’est emparée des États-Unis et met au jour les réseaux d’influence académiques, financiers et politiques ayant facilité la montée en puissance des prédateurs. Au cours des dernières décennies, les États-Unis ont subi une transformation socio économique parmi les plus radicales de leur histoire. 
- La finance est devenue la principale industrie américaine, alors que le secteur secondaire a pour ainsi dire disparu, même dans le domaine de la haute technologie. 
- Le secteur financier s’est laissé de plus en plus corrompre ; les fraudes généralisées à l’origine de la bulle immobilières restant impunies. 
- La part des recettes fiscales dans le PIB n’a jamais été aussi faible depuis soixante ans ; les réductions d’impôts bénéficient surtout aux nantis et aux compagnies qui engrangent le plus de profits. 
- Le plus choquant, c’est que les Etats-Unis, qui ont longtemps offert de fabuleuses opportunités de réussite aux ambitieux sans le sou, sont devenus l’une des sociétés les plus inégalitaires et injustes au monde. 
Ferguson montre comment, depuis Reagan, l’élite fortunée a pris en otage les deux principaux partis politiques. L’administration Clinton a démantelé les instances de régulation qui protégeaient l’homme de la rue des financiers rapaces. Bush a sapé les revenus de l’État par ses indécentes réductions d’impôts conçues pour les nantis. Obama a laissé les criminels de la finance n’en faire qu’à leur tête. Ce livre détaille, à travers de multiples interviews, les crimes — il n’y a pas d’autre mot — commis lors de cette quête effrénée à l’enrichissement qui a conduit à la crise financière. Enfin, il propose des mesures concrètes pour faire cesser ces déséquilibres. 

Traduit de l’anglais par Marie Boudewyn
Publié le : mercredi 23 janvier 2013
Lecture(s) : 66
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709643214
Nombre de pages : 474
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Charles H. Ferguson, qui a électrisé le monde entier avec son documentaire oscarisé, Inside Job, explique à présent comment une élite prédatrice s’est emparée des États-Unis et met au jour les réseaux d’influence académiques, financiers et politiques ayant facilité la montée en puissance des prédateurs. Au cours des dernières décennies, les États-Unis ont subi une transformation socio économique parmi les plus radicales de leur histoire. 
- La finance est devenue la principale industrie américaine, alors que le secteur secondaire a pour ainsi dire disparu, même dans le domaine de la haute technologie. 
- Le secteur financier s’est laissé de plus en plus corrompre ; les fraudes généralisées à l’origine de la bulle immobilières restant impunies. 
- La part des recettes fiscales dans le PIB n’a jamais été aussi faible depuis soixante ans ; les réductions d’impôts bénéficient surtout aux nantis et aux compagnies qui engrangent le plus de profits. 
- Le plus choquant, c’est que les Etats-Unis, qui ont longtemps offert de fabuleuses opportunités de réussite aux ambitieux sans le sou, sont devenus l’une des sociétés les plus inégalitaires et injustes au monde. 
Ferguson montre comment, depuis Reagan, l’élite fortunée a pris en otage les deux principaux partis politiques. L’administration Clinton a démantelé les instances de régulation qui protégeaient l’homme de la rue des financiers rapaces. Bush a sapé les revenus de l’État par ses indécentes réductions d’impôts conçues pour les nantis. Obama a laissé les criminels de la finance n’en faire qu’à leur tête. Ce livre détaille, à travers de multiples interviews, les crimes — il n’y a pas d’autre mot — commis lors de cette quête effrénée à l’enrichissement qui a conduit à la crise financière. Enfin, il propose des mesures concrètes pour faire cesser ces déséquilibres. 

Traduit de l’anglais par Marie Boudewyn
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.