L'anarchie libérale

De
Publié par

Le capitalisme est en crise.
Il ne s’agit plus de turbulences. Cristallisée par la faillite d’Enron, cette crise de confiance touche au plus profond du système libéral de production et d’organisation des pouvoirs ; elle ravage les marchés et les entreprises en sacrifiant massivement les emplois et la richesse des nations. Régulations inadaptées, acteurs disqualifiés, dirigeants d’entreprises et gouvernants désemparés : comment réformer ce capitalisme transformé en un mode généralisé d’anarchie libérale, pour produire demain plus et mieux de croissance et d’emplois ? Quelles nouvelles règles du jeu pour faire que ce monde tourne plus rond, avec des pouvoirs et des contre pouvoirs efficaces ?
Aldo Cardoso a été nommé le 4 avril 2002 à la présidence mondiale d’Andersen Worldwide, cabinet mondial d’audit et de conseil rayé de la carte économique en quelques mois par l’affaire Enron. Il a organisé la transition des savoir-faire d’Andersen vers de nouvelles structures. Aujourd’hui, il dresse un constat des dysfonctionnements du système actuel, met en évidence les déterminants de la crise, explique, pose des questions :
Que faire pour aller vers une bonne gouvernance d’entreprise ? Comment définir des règles, une éthique, des lois, de nouveaux comportements pour les entreprises et leurs dirigeants ? Peut-on dépasser la performance financière à court terme et créer les conditions d’une croissance durable ?

Avocat des ruptures et des réformes nécessaires, Aldo Cardoso propose solutions et pistes de réflexion en affirmant une conviction forte : chacun doit démontrer dans son action que la liberté d’entreprendre, de bâtir et de créer des richesses dans un capitalisme régulé n’est en rien contradictoire avec le bien public. Le retour de la confiance est à ce prix.

Publié le : mercredi 14 mai 2003
Lecture(s) : 48
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213657196
Nombre de pages : 280
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le capitalisme est en crise.
Il ne s’agit plus de turbulences. Cristallisée par la faillite d’Enron, cette crise de confiance touche au plus profond du système libéral de production et d’organisation des pouvoirs ; elle ravage les marchés et les entreprises en sacrifiant massivement les emplois et la richesse des nations. Régulations inadaptées, acteurs disqualifiés, dirigeants d’entreprises et gouvernants désemparés : comment réformer ce capitalisme transformé en un mode généralisé d’anarchie libérale, pour produire demain plus et mieux de croissance et d’emplois ? Quelles nouvelles règles du jeu pour faire que ce monde tourne plus rond, avec des pouvoirs et des contre pouvoirs efficaces ?
Aldo Cardoso a été nommé le 4 avril 2002 à la présidence mondiale d’Andersen Worldwide, cabinet mondial d’audit et de conseil rayé de la carte économique en quelques mois par l’affaire Enron. Il a organisé la transition des savoir-faire d’Andersen vers de nouvelles structures. Aujourd’hui, il dresse un constat des dysfonctionnements du système actuel, met en évidence les déterminants de la crise, explique, pose des questions :
Que faire pour aller vers une bonne gouvernance d’entreprise ? Comment définir des règles, une éthique, des lois, de nouveaux comportements pour les entreprises et leurs dirigeants ? Peut-on dépasser la performance financière à court terme et créer les conditions d’une croissance durable ?

Avocat des ruptures et des réformes nécessaires, Aldo Cardoso propose solutions et pistes de réflexion en affirmant une conviction forte : chacun doit démontrer dans son action que la liberté d’entreprendre, de bâtir et de créer des richesses dans un capitalisme régulé n’est en rien contradictoire avec le bien public. Le retour de la confiance est à ce prix.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.