Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 6,00 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

L'antisémitisme

De
128 pages

Cet ouvrage traite de la question de l'antisémitisme, hélas redevenue d'actualité en France ces dernières années.
Quelles sont les raisons qui expliquent la recrudescence des actes antisémites? Qui en sont les instigateurs?
Après un détour par l'histoire de l'antisémitisme et l'analyse de ses ressorts psychologiques, Alexis Rosenbaum nous invite à comprendre l'émergence de cette "nouvelle judéophobie". En dépit d'une certaine permanence, il ne faut évidemment pas perdre l'espoir d'éradiquer l'antisémitisme et ce livre s'achève sur quelques pistes connues pouvant aider à le combattre efficacement.

Voir plus Voir moins
INTRODUCTION
8
LANTISÉMITISME
« Il est difficile de croire que, soixante ans après la tragédie de l’Holocauste, l’antisémitisme, une fois de plus, lève la tête. Mais il est évident que nous assistons, sous de nouvelles formes et de nouvelles manifestations, à une résurgence alar-mante de l’antisémitisme […] Cette fois, le monde n’a pas le droit de garder le silence. » Le21juin2004, le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, proclame officiellement le retour de l’antisémi-tisme sur la scène mondiale. Attentats, assassinats, discours violemment antijuifs, dérapages verbaux d’hommes politiques, résurgence des théories du complot, on ne compte plus les symptômes de cette vague planétaire. La France n’est pas épar-gnée puisqu’elle connaît à partir de l’automne2000une flambée à laquelle ni l’opinion publique ni les autorités ne sem-blaient préparées. Synagogues incendiées, écoles attaquées, personnes molestées en pleine rue, pierres jetées sur des fidèles devant leur lieu de culte, cocktails Molotov, voitures-béliers, jamais depuis la Libération le pays n’avait connu de telles exac-tions contre les juifs. À la stupéfaction quasi générale, la parole antisémite se libère, le slogan « Mort aux juifs » resurgit dans des manifestations en plein Paris et, au cœur de certains quar-tiers sensibles, se présenter comme juif devient dangereux. Désormais, même si pratiquement plus personne ne se déclare ouvertement antisémite, la majorité des actes répertoriés par la Commission nationale consultative des droits de l’homme ont pour cibles des juifs (70% en2002et2003). Ce constat laisse perplexe. Comment comprendre, soixante ans après la défaite du nazisme, la recrudescence d’une haine que beaucoup croyaient en voie d’extinction ou, e au pire, entretenue par quelques nostalgiques du III Reich ? La Shoah, dont plus de cinq millions de juifs ont été victimes, ne devait-elle pas discréditer l’antisémitisme à tout jamais ? Comment une « nouvelle judéophobie » a-t-elle pu émerger dans l’espace public ? Doit-on y voir la conséquence conjonc-
INTRODUCTION
9
turelle du conflit proche-oriental ou bien le retour de vieux démons ?
Tableau 1 - Recensement des actes de violence racistes et antisémites
Année 1999 2000 2001 2002 2003 2004
Violence antisémite 69 743 216 932 601 970
Violence raciste 120 159 205 381 232 595
Source : Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), Rapport d’activité 2004.
La première difficulté consiste à définir cet étrange terme : antisémitisme. Il désigne, selon leLarousse, une « doctrine ou attitude d’hostilité systématique à l’égard des juifs ». Hostilité qui peut prendre la forme de sentiments, opinions, discours, légendes, et bien entendu de comportements discriminatoires ou violents. Popularisé en Allemagne à la fin des années1870, le mot signifie étymologiquement la haine ou la peur des « Sémites ». Cette dernière notion, assez vague, appartenait à la théorie des races de l’époque et incluait plusieurs peuples. Mais en réalité, antisémite devint rapidement synonyme d’an-tijuif, si bien que l’antisémitisme désigne depuis lors l’hostilité qui vise spécifiquement les juifs. Au-delà du mot, quiconque entreprend de réfléchir sur cette haine est vite envahi par une double série d’interrogations : – d’une part, son ancienneté est troublante. Comment comprendre que tant de gens, depuis si longtemps, en veuillent aux juifs ? Ces derniers posséderaient-ils ou dévelop-peraient-ils des traits de caractère, des attributs qui les rendent
10
LANTISÉMITISME
odieux, détestables ? Y a-t-il au contraire des circonstances his-toriques qui conduisent à les persécuter ? Si c’est le cas, existe-t-il un mécanisme unique qui conduit au développement de l’antisémitisme, ou bien plusieurs processus distincts ? – d’autre part, l’intensité passionnelle de l’antisémitisme est parfois déconcertante. Certains fanatiques religieux, meneurs de pogroms, bourreaux nazis, semblent avoir été ani-més par une haine dévorante, inextinguible, capable de prendre le pas sur toute autre motivation. Comment expliquer une telle ferveur destructrice ? Peut-on se contenter d’invo-quer les causes habituelles du racisme ou de la xénophobie ? De telles questions imposent de soumettre cette hostilité à un examen attentif et rationnel. La vocation de cet ouvrage n’est pas de traiter directement de questions d’actualité, mais de proposer un socle de connaissances qui puisse rendre com-préhensible un phénomène dont on dit parfois qu’il échappe à toute logique. Il sera donc nécessaire d’emprunter à diffé-rentes disciplines – sociologie, psychologie et histoire en particulier – les modèles interprétatifs qu’elles proposent. Sans prétendre faire preuve d’objectivité ou de neutralité absolue, ce qui serait irréaliste, il conviendra d’opposer plu-sieurs points de vue et de les confronter aux faits. En un domaine aussi délicat, le risque est très grand de ne satisfaire personne. Mais nous espérons au moins qu’un détour par des recherches conceptuelles ou expérimentales pourra aider à dissiper la perplexité qui surgit lorsque ces questions sont abordées et empêcher de se murer dans la résignation devant une haine aussi persistante. Autrement dit, il s’agira ici de mieux comprendre l’antisémitisme pour mieux le combattre.