La guerre alimentaire a commencé

De
Publié par

Parlant des Européens qui combattent les organismes génétiquement modifiés, l'économiste américain Lester Thurow écrit : "Ils sont comme les Chinois du XVe siècle : ils ont la technologie et le savoir mais n'osent pas les développer, comme l'empereur qui préférait l'ordre et la stabilité sociale à la croissance."
Dominique Bodin-Rodier, docteur d'État ès sciences politiques, qui a participé à de nombreuses négociations internationales, s'inquiète de ce comportement et de la propension française, encouragée par les courants écologistes, à se replier sur le mythe du paradis perdu plutôt que d'affronter la guerre commerciale qu'imposent les Etats-Unis. Au-delà de l'arme alimentaire, ce sont tous les secteurs d'activités - pharmacie, textile et même armement - qui vont être bouleversés par la révolution des biotechnologies aujourd'hui engagée. En ne stimulant pas sa recherche, la France perd des brevets et se crée des handicaps peut-être insurmontables.
Cette analyse décapante d'une Europe qui s'est laissé piéger par les États-Unis en acceptant le démantèlement de sa politique agricole commune montre comment les organismes internationaux mis en place au lendemain de la Seconde Guerre mondiale sont devenus des outils au service de l'hégémonie américaine.
Publié le : mardi 29 juillet 2014
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226300799
Nombre de pages : 264
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Parlant des Européens qui combattent les organismes génétiquement modifiés, l'économiste américain Lester Thurow écrit : "Ils sont comme les Chinois du XVe siècle : ils ont la technologie et le savoir mais n'osent pas les développer, comme l'empereur qui préférait l'ordre et la stabilité sociale à la croissance."
Dominique Bodin-Rodier, docteur d'État ès sciences politiques, qui a participé à de nombreuses négociations internationales, s'inquiète de ce comportement et de la propension française, encouragée par les courants écologistes, à se replier sur le mythe du paradis perdu plutôt que d'affronter la guerre commerciale qu'imposent les Etats-Unis. Au-delà de l'arme alimentaire, ce sont tous les secteurs d'activités - pharmacie, textile et même armement - qui vont être bouleversés par la révolution des biotechnologies aujourd'hui engagée. En ne stimulant pas sa recherche, la France perd des brevets et se crée des handicaps peut-être insurmontables.

Cette analyse décapante d'une Europe qui s'est laissé piéger par les États-Unis en acceptant le démantèlement de sa politique agricole commune montre comment les organismes internationaux mis en place au lendemain de la Seconde Guerre mondiale sont devenus des outils au service de l'hégémonie américaine.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.