La justice pénale

De


En 2011 la Suisse franchit un pas historique: elle met en vigueur dans sa justice pénale une procédure fédérale unifiée. C'est l'occasion de présenter le fonctionnement de ses tribunaux. Le système, y compris ses nouveautés, est d'abord décrit avec un grand souci de lisibilité, du délit à la sanction, en passant par l'enquête de police, l'instruction et le jugement. La seconde partie du livre, fondée sur des enquêtes approfondies en Suisse, s'inscrit dans une recherche internationale passionnante: elle nous fait entrer dans la tête des juges. A leurs yeux, quel est le but de la sanction? Une privation de liberté est-elle fixée pour la même durée selon qu'elle est calculée en semaines, en mois ou en années? Dans un procès, qui pèse le plus, le premier témoin ou le dernier? Les auteurs révèlent que l'opinion publique, alors qu'elle dénonce souvent le manque de sévérité des juges, se montre en fin de compte moins punitive qu'eux lorsqu'elle est questionnée sur des affaires concrètes. Fin du mythe du laxisme de nos tribunaux!

Publié le : vendredi 15 octobre 2010
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782832312865
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
En 2011 la Suisse franchit un pas historique: elle met en vigueur dans sa justice pénale une procédure fédérale unifiée. C'est l'occasion de présenter le fonctionnement de ses tribunaux. Le système, y compris ses nouveautés, est d'abord décrit avec un grand souci de lisibilité, du délit à la sanction, en passant par l'enquête de police, l'instruction et le jugement. La seconde partie du livre, fondée sur des enquêtes approfondies en Suisse, s'inscrit dans une recherche internationale passionnante: elle nous fait entrer dans la tête des juges. A leurs yeux, quel est le but de la sanction? Une privation de liberté est-elle fixée pour la même durée selon qu'elle est calculée en semaines, en mois ou en années? Dans un procès, qui pèse le plus, le premier témoin ou le dernier? Les auteurs révèlent que l'opinion publique, alors qu'elle dénonce souvent le manque de sévérité des juges, se montre en fin de compte moins punitive qu'eux lorsqu'elle est questionnée sur des affaires concrètes. Fin du mythe du laxisme de nos tribunaux!
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'esprit des fortifications

de presses-polytechniques-et-universitaires-romandes-ppur

Alerte aux micropolluants

de presses-polytechniques-et-universitaires-romandes-ppur

Mythe & Science

de presses-polytechniques-et-universitaires-romandes-ppur

suivant