La Réforme... oui, mais sans rien changer !

De
Publié par

Il est rare qu'un haut fonctionnaire de l'Education Nationale raconte ce qu'il a vu. C'est ici le cas de Martine Daoust, recteur de 2008 à 2012 des Académies de Limoges puis de Poitiers. Pour une fois elle décrit ce qui fonctionne (bien) et souligne la motivation de nombre d'acteurs. Mais elle déplore aussi les incroyables résistances au plus petit changement de la majorité des enseignants, qu'il s'agisse de pédagogie, d'organisation des cours ou de formation. Le corporatisme, entretenu par des syndicats souvent archaïques, règne à tous les étages. Les victimes de cet immobilisme incompréhensible ? Les élèves, et surtout les plus défavorisés. Qui s'en soucie ? Personne ou presque !
Un constat terrible et insupportable de ce qui ne peut plus durer dans un système au bord de l'asphyxie.

Publié le : mercredi 4 septembre 2013
Lecture(s) : 4
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226293213
Nombre de pages : 176
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Il est rare qu'un haut fonctionnaire de l'Education Nationale raconte ce qu'il a vu. C'est ici le cas de Martine Daoust, recteur de 2008 à 2012 des Académies de Limoges puis de Poitiers. Pour une fois elle décrit ce qui fonctionne (bien) et souligne la motivation de nombre d'acteurs. Mais elle déplore aussi les incroyables résistances au plus petit changement de la majorité des enseignants, qu'il s'agisse de pédagogie, d'organisation des cours ou de formation. Le corporatisme, entretenu par des syndicats souvent archaïques, règne à tous les étages. Les victimes de cet immobilisme incompréhensible ? Les élèves, et surtout les plus défavorisés. Qui s'en soucie ? Personne ou presque !
Un constat terrible et insupportable de ce qui ne peut plus durer dans un système au bord de l'asphyxie.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant