Le baiser papillon

De
Publié par

Qu'est-ce que l'absence d'une fille pour sa mère ? A dix-neuf ans, Muriel, étudiante niçoise est victime d'une transfusion de sang contaminé. Son sursis durera huit années. Elle disparaît en 1993, la veille de son vingt-septième anniversaire.
Des années ont passé. Aujourd'hui Colette Guedj raconte l'histoire de Muriel. Son Baiser Papillon fait frissonner comme un battement de cils sur la joue. Aux antipodes du réquisitoire ou du livre polémique, c'est le chant d'amour d'une mère qui restitue avec une étonnante poésie un vécu tragique. Car, au-delà du témoignage bouleversant, ce récit est porté par la grâce d'un véritable écrivain qui nous donne à lire de magnifiques pages sur l'amitié, la famille et le lien ancestral, le culte du secret, la mort qui rôde et la vie à laquelle on s'accroche coûte que coûte. Un texte violent et pudique. La quête d'une femme qui, même si elle sait que certaines questions sont sans réponses, tente de comprendre les grands passages que nous subissons tous.

Colette Guedj est professeur à l'université de Nice où elle enseigne la poésie surréaliste et contemporaine.
Publié le : mercredi 1 septembre 1999
Lecture(s) : 1
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709639934
Nombre de pages : 239
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Qu'est-ce que l'absence d'une fille pour sa mère ? A dix-neuf ans, Muriel, étudiante niçoise est victime d'une transfusion de sang contaminé. Son sursis durera huit années. Elle disparaît en 1993, la veille de son vingt-septième anniversaire.
Des années ont passé. Aujourd'hui Colette Guedj raconte l'histoire de Muriel. Son Baiser Papillon fait frissonner comme un battement de cils sur la joue. Aux antipodes du réquisitoire ou du livre polémique, c'est le chant d'amour d'une mère qui restitue avec une étonnante poésie un vécu tragique. Car, au-delà du témoignage bouleversant, ce récit est porté par la grâce d'un véritable écrivain qui nous donne à lire de magnifiques pages sur l'amitié, la famille et le lien ancestral, le culte du secret, la mort qui rôde et la vie à laquelle on s'accroche coûte que coûte. Un texte violent et pudique. La quête d'une femme qui, même si elle sait que certaines questions sont sans réponses, tente de comprendre les grands passages que nous subissons tous.


Colette Guedj est professeur à l'université de Nice où elle enseigne la poésie surréaliste et contemporaine.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.