Le canapé de Beria

De
Publié par

                    Mémoires d’un chasseur d’objets

Savez-vous ce qu’il est advenu du téléphone rouge ? Pas l’américain, non : le russe. Savez-vous qu’en 1994, seize fusées Katiouchas ont survolé Berlin, pour découvrir à leur atterrissage qu’elles n’étaient pas démilitarisées ? Savez-vous de quoi fut le témoin le canapé de Beria, et ce qu’il nous raconterait aujourd’hui s’il pouvait parler ? 
Les objets qui traversent l’histoire renferment de précieux symboles. Ils sont la mémoire vive de notre passé, et si on les interroge avec doigté et savoir-faire, ils peuvent nous révéler bien des secrets. C’est tout le talent de Claude Quétel, historien, nommé il y a quelques années chief historian du Mémorial de Caen. 
Après 1989, dans un univers muséographique jusque-là essentiellement tourné vers les deux guerres mondiales, il a bien fallu faire un peu de place à la Guerre froide. Claude Quétel a donc revêtu sa cape de Superman, ses bottes de sept lieues et le sourire de James Bond à la recherche de ces objets qui en disent long. C’est surtout, au-delà d’une aventure historique insolite, le destin d’un grand enfant lancé dans une prodigieuse chasse aux trésors.

Publié le : mercredi 7 septembre 2011
Lecture(s) : 212
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709637725
Nombre de pages : 275
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
                    Mémoires d’un chasseur d’objets
Savez-vous ce qu’il est advenu du téléphone rouge ? Pas l’américain, non : le russe. Savez-vous qu’en 1994, seize fusées Katiouchas ont survolé Berlin, pour découvrir à leur atterrissage qu’elles n’étaient pas démilitarisées ? Savez-vous de quoi fut le témoin le canapé de Beria, et ce qu’il nous raconterait aujourd’hui s’il pouvait parler ? 
Les objets qui traversent l’histoire renferment de précieux symboles. Ils sont la mémoire vive de notre passé, et si on les interroge avec doigté et savoir-faire, ils peuvent nous révéler bien des secrets. C’est tout le talent de Claude Quétel, historien, nommé il y a quelques années chief historian du Mémorial de Caen. 
Après 1989, dans un univers muséographique jusque-là essentiellement tourné vers les deux guerres mondiales, il a bien fallu faire un peu de place à la Guerre froide. Claude Quétel a donc revêtu sa cape de Superman, ses bottes de sept lieues et le sourire de James Bond à la recherche de ces objets qui en disent long. C’est surtout, au-delà d’une aventure historique insolite, le destin d’un grand enfant lancé dans une prodigieuse chasse aux trésors.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant