Le Choix de l'Europe

De
Publié par

Au cours des quelques années qui nous séparent de la fin du siècle, les quinze Etats-membres de l'Union européenne et les 380 millions de citoyens qu'ils représentent décideront de l'avenir du projet politique le plus ambitieux et le plus bénéfique de l'histoire contemporaine.

L'évolution du monde et les prochaines échéances de la construction européenne leur imposeront en effet de choisir entre une Europe forte et une Europe faible, c'est-à-dire, en définitive, entre l'influence ou l'insignifiance du Vieux Continent sur la scène internationale. Si chacun d'entre eux prétend vouloir la première, le clivage est en réalité profond entre les Etats qui sont prêts à consentir les efforts nécessaires et à accorder à l'Union les moyens politiques et institutionnels lui permettant de se doter d'une monnaie unique, de s'affirmer sur la scène diplomatique mondiale et de réussir l'intégration de l'Europe centrale et orientale, et ceux qui, au nom d'une " nouvelle Europe ", entendent remettre en cause le projet de Jean Monnet et de Robert Schuman.

Entre les deux, la France hésite.

Face au trouble de l'opinion et à l'attentisme des gouvernements, l'essai de Laurent Cohen-Tanugi dénonce la dérive subie par la construction communautaire depuis la chute du mur de Berlin, éclaire les enjeux de la réforme institutionnelle de 1996, de l'union économique et monétaire et du grand élargissement vers l'Est, et s'efforce de répondre à l'une des interrogations capitales de l'après-guerre froide: le projet communautaire est-il extensible à la totalité du continent, et à quelles conditions?

Normalien, diplômé de la Harvard Law School et avocat aux barreaux de Paris et de New York, Laurent Cohen-Tanugi, 38 ans, est membre d'un cabinet renommé de juristes internationaux. Il a déjà publié trois essais de réflexion politique: Le Droit sans l'Etat (1985), La Métamorphose de la démocratie (1989) et L'Europe en danger (1992).
Publié le : mercredi 25 octobre 1995
Lecture(s) : 45
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213657592
Nombre de pages : 240
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Au cours des quelques années qui nous séparent de la fin du siècle, les quinze Etats-membres de l'Union européenne et les 380 millions de citoyens qu'ils représentent décideront de l'avenir du projet politique le plus ambitieux et le plus bénéfique de l'histoire contemporaine.

L'évolution du monde et les prochaines échéances de la construction européenne leur imposeront en effet de choisir entre une Europe forte et une Europe faible, c'est-à-dire, en définitive, entre l'influence ou l'insignifiance du Vieux Continent sur la scène internationale. Si chacun d'entre eux prétend vouloir la première, le clivage est en réalité profond entre les Etats qui sont prêts à consentir les efforts nécessaires et à accorder à l'Union les moyens politiques et institutionnels lui permettant de se doter d'une monnaie unique, de s'affirmer sur la scène diplomatique mondiale et de réussir l'intégration de l'Europe centrale et orientale, et ceux qui, au nom d'une " nouvelle Europe ", entendent remettre en cause le projet de Jean Monnet et de Robert Schuman.


Entre les deux, la France hésite.

Face au trouble de l'opinion et à l'attentisme des gouvernements, l'essai de Laurent Cohen-Tanugi dénonce la dérive subie par la construction communautaire depuis la chute du mur de Berlin, éclaire les enjeux de la réforme institutionnelle de 1996, de l'union économique et monétaire et du grand élargissement vers l'Est, et s'efforce de répondre à l'une des interrogations capitales de l'après-guerre froide: le projet communautaire est-il extensible à la totalité du continent, et à quelles conditions?

Normalien, diplômé de la Harvard Law School et avocat aux barreaux de Paris et de New York, Laurent Cohen-Tanugi, 38 ans, est membre d'un cabinet renommé de juristes internationaux. Il a déjà publié trois essais de réflexion politique: Le Droit sans l'Etat (1985), La Métamorphose de la démocratie (1989) et L'Europe en danger (1992).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.