Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Le Rose et le Gris

De
312 pages
Au soir du 6 mai, c’est chose faite : François Hollande est le deuxième président socialiste de la Ve République. Président d’action et non de transition, il entend conférer un nouveau style à la fonction : normal, sans pompe ni dorures. Il met en œuvre des promesses symboliques : baisse du salaire des ministres, limitation de leurs cabinets, encadrement des salaires des présidents des entreprises publiques, mais aussi des promesses au contenu social : premières réunions de concertation avec les syndicats, augmentation de l’allocation de rentrée scolaire, du SMIC, abrogation de la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers. Problème secondaire, qui suscite l’ironie ou la polémique : la présence à ses cotés, incontournable, de Valérie Trierweiler. Qui est cette première dame qui ne veut pas en être une ? La composition du gouvernement Ayrault 2, au lendemain des législatives, marque les vrais débuts du quinquennat : entre le sommet social du 14 juillet, la crise européenne, la Grèce, l’Espagne, la Syrie, quelle est la vraie marge de manœuvre de François Hollande ? La France peut-elle être réformée tout en remboursant sa dette ? Les espoirs des Français qui ont voté Hollande seront-ils rapidement déçus ? Assistera-t-on à la première vraie tentative d’instauration d’une social-démocratie ? Michèle Cotta raconte les premières semaines du nouveau quinquennat, grâce à une cinquantaine d’entretiens avec ceux qui, à gauche comme à droite, en sont les observateurs les mieux renseignés ou les principaux acteurs, à commencer par le président de la République et son Premier ministre.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Au soir du 6 mai, c’est chose faite : François Hollande est le deuxième président socialiste de la Ve République. Président d’action et non de transition, il entend conférer un nouveau style à la fonction : normal, sans pompe ni dorures. Il met en œuvre des promesses symboliques : baisse du salaire des ministres, limitation de leurs cabinets, encadrement des salaires des présidents des entreprises publiques, mais aussi des promesses au contenu social : premières réunions de concertation avec les syndicats, augmentation de l’allocation de rentrée scolaire, du SMIC, abrogation de la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers. Problème secondaire, qui suscite l’ironie ou la polémique : la présence à ses cotés, incontournable, de Valérie Trierweiler. Qui est cette première dame qui ne veut pas en être une ? La composition du gouvernement Ayrault 2, au lendemain des législatives, marque les vrais débuts du quinquennat : entre le sommet social du 14 juillet, la crise européenne, la Grèce, l’Espagne, la Syrie, quelle est la vraie marge de manœuvre de François Hollande ? La France peut-elle être réformée tout en remboursant sa dette ? Les espoirs des Français qui ont voté Hollande seront-ils rapidement déçus ? Assistera-t-on à la première vraie tentative d’instauration d’une social-démocratie ? Michèle Cotta raconte les premières semaines du nouveau quinquennat, grâce à une cinquantaine d’entretiens avec ceux qui, à gauche comme à droite, en sont les observateurs les mieux renseignés ou les principaux acteurs, à commencer par le président de la République et son Premier ministre.