Le sang de la paix

De
Publié par

L’histoire de la famille de Tracy Chamoun est intiment liée à celle du Liban contemporain. Son grand-père, Camille Chamoun, a été président du Liban, et son père, Dany Chamoun, a été le chef du Parti national libéral et le commandant de la milice des Tigres. Dans son best-seller Au nom du père, prix Vérité, publié en 1992, elle retraçait les combats de son pays et le terrible massacre dont avait été victime sa famille. 
Elle essaie aujourd’hui de se dégager de son passé dramatique où le « sang qui coulait sur les yeux de tous empêchait quiconque d’y voir clair », pour mieux comprendre et expliquer les fortes tensions qui animent toujours la vie politique nationale. 
Partisane d’un Liban indépendant des forces étrangères et multiconfessionnelles, Tracy Chamoun se livre à l’exercice périlleux de ne pas avoir un regard où le parti pris de son histoire personnelle fausse les responsabilités de chacun. 
Elle nous offre aussi une vision d’avenir et d’espoir dans une partie du monde où les équilibres changent, les révolutions se succèdent et où l’avenir des valeurs humanistes de l’Occident se joue.

Aujourd’hui, elle est la première femme fondatrice et présidente d’un parti politique arabe, le parti des Libéraux démocrates du Liban, et a décidé de se porter candidate à l’Assemblée nationale lors des prochaines élections parlementaires de 2013.

Traduit de l’anglais par Georges Dumbakly

Publié le : mercredi 3 avril 2013
Lecture(s) : 22
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709644549
Nombre de pages : 200
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L’histoire de la famille de Tracy Chamoun est intiment liée à celle du Liban contemporain. Son grand-père, Camille Chamoun, a été président du Liban, et son père, Dany Chamoun, a été le chef du Parti national libéral et le commandant de la milice des Tigres. Dans son best-seller Au nom du père, prix Vérité, publié en 1992, elle retraçait les combats de son pays et le terrible massacre dont avait été victime sa famille. 
Elle essaie aujourd’hui de se dégager de son passé dramatique où le « sang qui coulait sur les yeux de tous empêchait quiconque d’y voir clair », pour mieux comprendre et expliquer les fortes tensions qui animent toujours la vie politique nationale. 
Partisane d’un Liban indépendant des forces étrangères et multiconfessionnelles, Tracy Chamoun se livre à l’exercice périlleux de ne pas avoir un regard où le parti pris de son histoire personnelle fausse les responsabilités de chacun. 
Elle nous offre aussi une vision d’avenir et d’espoir dans une partie du monde où les équilibres changent, les révolutions se succèdent et où l’avenir des valeurs humanistes de l’Occident se joue.
Aujourd’hui, elle est la première femme fondatrice et présidente d’un parti politique arabe, le parti des Libéraux démocrates du Liban, et a décidé de se porter candidate à l’Assemblée nationale lors des prochaines élections parlementaires de 2013.
Traduit de l’anglais par Georges Dumbakly
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Dangereux? Voici pourquoi

de le-nouvel-observateur

L'Egypte sans illusions

de le-nouvel-observateur

suivant