Les meilleurs ennemis

De
Publié par

Les 9 et 16 octobre 2011, les électeurs de gauche sont appelés à élire lors des primaires socialistes le candidat qui devra vaincre Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle du printemps 2012. Hélène Fontanaud et Sophie Landrin, toutes deux journalistes chargées de suivre le PS pour Les Inrockuptibles et Le Monde, assistent en coulisses depuis plusieurs mois à la terrible bataille qui se livre entre les divers candidats. Elles racontent de l’intérieur, les coups bas, les manœuvres, les stratégies de communication. Leur récit commence bien sûr avec le coup de théâtre du 15 mai, l’arrestation à New York de Dominique Strauss-Kahn, le champion des sondages, alors même que ses partisans mettaient la dernière main au scénario de son retour en France. Toutes les cartes sont rebattues, les stratégies révisées. Martine Aubry doit se lancer, sans apparaître comme une candidate de substitution. François Hollande, bombardé favori par les sondages, doit gérer une situation bien plus complexe qu’il n’y paraît : autant DSK était un adversaire respectable, autant Martine Aubry est une ennemie de toujours du député de Corrèze. Et jusqu’où ira l’appétit de revanche de Ségolène Royal ? La bataille a en fait débuté en 2008, au lendemain du Congrès de Reims qui a vu le trio Aubry-Strauss-Kahn-Fabius triompher dans sa stratégie d’empêchement de Ségolène Royal. Mais rien n’a été réglé depuis, et la compétition de l’automne 2011 s’annonce bien plus féroce encore que celle de 2006. Le tout sous l’œil gourmand de Nicolas Sarkozy, qui s’amuse à jouer les arbitres dans cette compétition. Un document riche en révélations
Publié le : mercredi 23 novembre 2011
Lecture(s) : 112
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213667300
Nombre de pages : 208
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Les 9 et 16 octobre 2011, les électeurs de gauche sont appelés à élire lors des primaires socialistes le candidat qui devra vaincre Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle du printemps 2012. Hélène Fontanaud et Sophie Landrin, toutes deux journalistes chargées de suivre le PS pour Les Inrockuptibles et Le Monde, assistent en coulisses depuis plusieurs mois à la terrible bataille qui se livre entre les divers candidats. Elles racontent de l’intérieur, les coups bas, les manœuvres, les stratégies de communication. Leur récit commence bien sûr avec le coup de théâtre du 15 mai, l’arrestation à New York de Dominique Strauss-Kahn, le champion des sondages, alors même que ses partisans mettaient la dernière main au scénario de son retour en France. Toutes les cartes sont rebattues, les stratégies révisées. Martine Aubry doit se lancer, sans apparaître comme une candidate de substitution. François Hollande, bombardé favori par les sondages, doit gérer une situation bien plus complexe qu’il n’y paraît : autant DSK était un adversaire respectable, autant Martine Aubry est une ennemie de toujours du député de Corrèze. Et jusqu’où ira l’appétit de revanche de Ségolène Royal ? La bataille a en fait débuté en 2008, au lendemain du Congrès de Reims qui a vu le trio Aubry-Strauss-Kahn-Fabius triompher dans sa stratégie d’empêchement de Ségolène Royal. Mais rien n’a été réglé depuis, et la compétition de l’automne 2011 s’annonce bien plus féroce encore que celle de 2006. Le tout sous l’œil gourmand de Nicolas Sarkozy, qui s’amuse à jouer les arbitres dans cette compétition. Un document riche en révélations
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.