Les Neuf Vies d'Al-Qaida

De
Publié par

Neuf vies en vingt ans, tel est l’incroyable parcours d’Al-Qaida. Bien avant le 11 septembre 2001, l’organisation de Ben Laden s’est forgée dans les confins afghans et a tissé sa toile planétaire à partir du Soudan. Mais c’est à l’ombre des talibans qu’elle a donné toute la mesure de sa violence. Al-Qaida est la première formation terroriste à vocation mondiale. Depuis l’impitoyable guérilla d’Arabie au bain de sang de l’Irak, c’est le tableau d’un réseau en perpétuel mouvement, capable de frapper au cœur de l’Europe comme de s’étendre jusqu’en Afrique du Nord. Pourtant, Al-Qaida perd pied dans les pays musulmans et elle combat pour sa survie sur le sol du Pakistan. Du sort de cette bataille dépend une partie de notre sécurité à tous. Cet ouvrage, puisé aux meilleures sources, nous livre les clefs du tragique succès d’Al-Qaida et explore les voies de sa possible disparition. Ce livre présente pour la première fois, de manière claire et très documentée, l’ensemble des données vérifiées sur l’organisation de Ben Laden. Il est le récit des huit métamorphoses successives d’Al-Qaida au fil de son étonnante histoire. Il permet de dissiper de très nombreuses zones d’ombre : - Ben Laden et ses partisans ne portent aucune responsabilité dans la défaite soviétique en Afghanistan, ni dans l’humiliation américaine en Somalie. - Ben Laden n’a plus quitté les confins afghans depuis 1996, date à laquelle il a été expulsé depuis le Soudan vers cette région… sous la pression des États-Unis et de l’Arabie saoudite. - Al-Qaida voulait par le 11-Septembre attirer l’armée américaine en Afghanistan : elle se préparait dès 2001 à une guerre de longue durée. - Al-Qaida a mis plus d’un an à s’investir dans le jihad en Irak, car sa priorité allait en 2003-2004 à la campagne terroriste en Arabie. - Les membres d’Al-Qaida n’ont jamais été plus de mille à deux mille, mais chaque défaillance individuelle a été punie sans pitié ; les effets miroirs de l’Internet ont permis d’exagérer la puissance réelle de l’organisation. - L’Allemagne est aujourd’hui le pays occidental le plus menacé par Al-Qaida et ses partenaires. Outre ces révélations, cette recherche est nourrie par de nombreuses années d’observation du phénomène Al-Qaida (avec accès direct à sa production en arabe) et de relations suivies avec les meilleurs spécialistes mondiaux de la question. Elle expose avec précision les forces et les faiblesses de la première organisation terroriste à vocation mondiale. L’administration Obama peut enfin emporter la victoire contre l’hydre du 11-Septembre, mais Al-Qaida peut encore se transformer, cette fois en s’identifiant avec la frange la plus extrême du jihad pakistanais. Actualité été/automne 2009 : la bataille entre les forces de l’Otan (Américains) en Afghanistan et les talibans fait rage. Avant le retrait annoncé, le renforcement des troupes a pour but de couper Al-Qaida de ses soutiens et de la détruire ; voire de capturer ses chefs. Dans le même temps, l’État pakistanais est menacé par les talibans, qui sont aux portes de sa capitale…
Publié le : mercredi 7 octobre 2009
Lecture(s) : 38
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213653976
Nombre de pages : 368
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Neuf vies en vingt ans, tel est l’incroyable parcours d’Al-Qaida. Bien avant le 11 septembre 2001, l’organisation de Ben Laden s’est forgée dans les confins afghans et a tissé sa toile planétaire à partir du Soudan. Mais c’est à l’ombre des talibans qu’elle a donné toute la mesure de sa violence. Al-Qaida est la première formation terroriste à vocation mondiale. Depuis l’impitoyable guérilla d’Arabie au bain de sang de l’Irak, c’est le tableau d’un réseau en perpétuel mouvement, capable de frapper au cœur de l’Europe comme de s’étendre jusqu’en Afrique du Nord. Pourtant, Al-Qaida perd pied dans les pays musulmans et elle combat pour sa survie sur le sol du Pakistan. Du sort de cette bataille dépend une partie de notre sécurité à tous. Cet ouvrage, puisé aux meilleures sources, nous livre les clefs du tragique succès d’Al-Qaida et explore les voies de sa possible disparition. Ce livre présente pour la première fois, de manière claire et très documentée, l’ensemble des données vérifiées sur l’organisation de Ben Laden. Il est le récit des huit métamorphoses successives d’Al-Qaida au fil de son étonnante histoire. Il permet de dissiper de très nombreuses zones d’ombre : - Ben Laden et ses partisans ne portent aucune responsabilité dans la défaite soviétique en Afghanistan, ni dans l’humiliation américaine en Somalie. - Ben Laden n’a plus quitté les confins afghans depuis 1996, date à laquelle il a été expulsé depuis le Soudan vers cette région… sous la pression des États-Unis et de l’Arabie saoudite. - Al-Qaida voulait par le 11-Septembre attirer l’armée américaine en Afghanistan : elle se préparait dès 2001 à une guerre de longue durée. - Al-Qaida a mis plus d’un an à s’investir dans le jihad en Irak, car sa priorité allait en 2003-2004 à la campagne terroriste en Arabie. - Les membres d’Al-Qaida n’ont jamais été plus de mille à deux mille, mais chaque défaillance individuelle a été punie sans pitié ; les effets miroirs de l’Internet ont permis d’exagérer la puissance réelle de l’organisation. - L’Allemagne est aujourd’hui le pays occidental le plus menacé par Al-Qaida et ses partenaires. Outre ces révélations, cette recherche est nourrie par de nombreuses années d’observation du phénomène Al-Qaida (avec accès direct à sa production en arabe) et de relations suivies avec les meilleurs spécialistes mondiaux de la question. Elle expose avec précision les forces et les faiblesses de la première organisation terroriste à vocation mondiale. L’administration Obama peut enfin emporter la victoire contre l’hydre du 11-Septembre, mais Al-Qaida peut encore se transformer, cette fois en s’identifiant avec la frange la plus extrême du jihad pakistanais. Actualité été/automne 2009 : la bataille entre les forces de l’Otan (Américains) en Afghanistan et les talibans fait rage. Avant le retrait annoncé, le renforcement des troupes a pour but de couper Al-Qaida de ses soutiens et de la détruire ; voire de capturer ses chefs. Dans le même temps, l’État pakistanais est menacé par les talibans, qui sont aux portes de sa capitale…
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.