Liberté, liberté chérie

De
Publié par

En juin 1940, Pierre Mendès France, lieutenant aviateur, s'embarque à Bordeaux sur le Massilia pour suivre son unité militaire repliée au Maroc et continuer la guerre contre l'envahisseur allemand.
Arrêté par les autorités de Vichy, il est incarcéré à la prison militaire de Clermont-Ferrand et condamné à six ans de prison, après une procédure mouvementée.
Il s'évade le 21 juin 1941 et, après dix mois de vie clandestine en France, il s'engage dans les Forces aériennes françaises libres et effectue de nombreuses missions de bombardement avec le Groupe Lorraine.
Cet ouvrage est le récit écrit sur le vif, en 1942, de son " voyage "freux à travers la patrie défaite, humiliée et asservie. De ce voyage _ écrit l'auteur _ j'ai rapporté quelques photographies qui sont un témoignage authentique et émouvant sur le choc du printemps de 1940 _ depuis la scène politique jusqu'aux prisons où on entasse les patriotes. C'est aussi le récit d'une évasion pittoresque, de la vie clandestine quotidienne dans " la faim et le froid " _ du réveil du pays et des débuts de la Résistance.
Publié le : vendredi 4 novembre 1977
Lecture(s) : 4
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213658070
Nombre de pages : 438
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
En juin 1940, Pierre Mendès France, lieutenant aviateur, s'embarque à Bordeaux sur le Massilia pour suivre son unité militaire repliée au Maroc et continuer la guerre contre l'envahisseur allemand.
Arrêté par les autorités de Vichy, il est incarcéré à la prison militaire de Clermont-Ferrand et condamné à six ans de prison, après une procédure mouvementée.
Il s'évade le 21 juin 1941 et, après dix mois de vie clandestine en France, il s'engage dans les Forces aériennes françaises libres et effectue de nombreuses missions de bombardement avec le Groupe Lorraine.
Cet ouvrage est le récit écrit sur le vif, en 1942, de son " voyage "freux à travers la patrie défaite, humiliée et asservie. De ce voyage _ écrit l'auteur _ j'ai rapporté quelques photographies qui sont un témoignage authentique et émouvant sur le choc du printemps de 1940 _ depuis la scène politique jusqu'aux prisons où on entasse les patriotes. C'est aussi le récit d'une évasion pittoresque, de la vie clandestine quotidienne dans " la faim et le froid " _ du réveil du pays et des débuts de la Résistance.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Prisonnier de Poutine

de editions-denoel

Poutine, la Russie à sa botte

de le-nouvel-observateur

Moscou 1941

de tallandier