Pour en finir avec les grincheux

De
Publié par

« La France va mal », « la compétitivité est au point mort », « on a même laissé filer la croissance »… Voilà ce que nous serinent les grincheux, qu’ils soient hommes politiques, experts ou journalistes. 
Nostalgie d’un âge d’or, comme le montre bien le débat récurrent sur l’école, ou obsession néolibérale, qui attribue tout le mal à l’État et aux protections qu’il dispense, le déclinisme est le refrain des prophètes de malheur. Une fois leur démonstration terminée, il ne reste qu’un champ de ruines, que personne ne se sent le courage de relever. Les grincheux tuent le désir et étranglent les possibles. 
Dans cet essai stimulant, Sibylle Vincendon a décidé de démonter les discours du déclin en nous plongeant en plein cœur de la France qui pense et parle autrement, à la recherche de pistes innovantes, de celles qui donnent envie d’inventer un avenir.

Sibylle Vincendon est rédactrice en chef adjointe de Libération. Elle a notamment publié Petit traité des villes à l’usage de ceux qui les habitent, Hachette Littératures, 2005.

Publié le : mercredi 27 mars 2013
Lecture(s) : 39
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213670256
Nombre de pages : 200
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
« La France va mal », « la compétitivité est au point mort », « on a même laissé filer la croissance »… Voilà ce que nous serinent les grincheux, qu’ils soient hommes politiques, experts ou journalistes. 
Nostalgie d’un âge d’or, comme le montre bien le débat récurrent sur l’école, ou obsession néolibérale, qui attribue tout le mal à l’État et aux protections qu’il dispense, le déclinisme est le refrain des prophètes de malheur. Une fois leur démonstration terminée, il ne reste qu’un champ de ruines, que personne ne se sent le courage de relever. Les grincheux tuent le désir et étranglent les possibles. 
Dans cet essai stimulant, Sibylle Vincendon a décidé de démonter les discours du déclin en nous plongeant en plein cœur de la France qui pense et parle autrement, à la recherche de pistes innovantes, de celles qui donnent envie d’inventer un avenir.
Sibylle Vincendon est rédactrice en chef adjointe de
Libération. Elle a notamment publié Petit traité des villes à l’usage de ceux qui les habitent, Hachette Littératures, 2005.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi