Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 14,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

Le Coran

de fayard

Vise le soleil

de fayard

suivant
Invisible du public, caché dans les coulisses, il veillait sur "ses" artistes en train de chanter sous les projecteurs. Des centaines d’heures debout. Des jours, des mois, des années. Il y gagnera l’amitié de Jacques Brel, de Barbara et de bien d’autres. Né à Sousse, en Tunisie, d’un père exerçant la surprenante profession de goutteur d’huile d’olive, Charley Marouani aura lui-même goûté à pas mal de métiers, de manutentionnaire à photographe, avant de rejoindre son oncle Félix, impresario à Paris. Jacques Canetti, incontournable producteur musical de l’époque, soumet alors à Félix et Charley les noms de trois débutants dont il n’a pas le temps de s’occuper. Parmi eux, Brel. Charley, ému par une de ses chansons, dit simplement : "je choisis Brel". Pendant plus de vingt ans, les deux hommes ne se quitteront plus. C’est Charley qui conduira le grand Jacques à sa dernière demeure, aux Marquises. Dans l’intervalle, Charley Marouani aura pris sous son aile un nombre ahurissant d’artistes : Salvador, Bécaud, Hallyday, Greco, Reggiani, Dassin, Nougaro…et bien d’autres. Après avoir porté l’étoile jaune pendant la guerre et déchargé des camions, c’est lui qui mènera Salvatore Adamo jusqu’au Carnegie Hall. Reprenant un de ses propres vers, Jacques Brel aurait dit qu’il a forcé le destin. Le natif de Tunisie dira plus simplement mektoub…