Chroniques d'avant-guerre

De
Publié par

Les chroniques d'Alain Soral dans le journal Flash.





Chroniqueur durant deux ans (2010-2011) à la revue Flash, le " journal gentil et intelligent " créé par des dissidents du Parti communiste et de National Hebdo, Alain Soral a analysé avec pertinence et justesse les grands enjeux politiques, économiques et sociaux dans des chroniques où il manie les concepts avec humour et facilité pour mieux les faire comprendre. Opposé aux intellectuels qui ne parlent que pour eux-mêmes, Alain Soral s'adresse au plus grand nombre, et ils sont de plus en plus nombreux à l'écouter, en témoigne le succès constant de ses livres malgré l'omerta qui le frappe.


Ce sont l'ensemble de ses chroniques qui sont ici réunies et qui définissent le mieux la pensée de Soral.





Publié le : jeudi 27 février 2014
Lecture(s) : 21
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782846284486
Nombre de pages : 291
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
couverture
pagetitre

Ce document numérique a été réalisé par Nord Compo.

DU MÊME AUTEUR

ESSAIS ET ROMANS

Les Mouvements de mode expliqués aux parents, (en collaboration avec Hector Obalk et Alexandre Pasche), Robert Laffont, 1984.

La Création de mode, S.I.S., 1987.

Sociologie du dragueur, Éditions Blanche, 1996.

Vers la féminisation ?, Éditions Blanche, 1999.

La Vie d’un vaurien, Éditions Blanche, 2001 / Kontre Kulture 2011.

Jusqu’où va-t-on descendre ?, Éditions Blanche, 2002.

Socrate à Saint-Tropez : texticules, Éditions Blanche, 2003.

Misères du désir, Éditions Blanche, 2004.

CHUTe ! Éloge de la disgrâce, Éditions Blanche, 2006.

Comprendre l’Empire – Demain la gouvernance globale ou la révolte des Nations ?, Éditions Blanche, 2011.

COURTS MÉTRAGES

Chouabadaballet, une dispute amoureuse entre deux essuie-glaces, Éditions Soral, 1990.

Les Rameurs, misère affective et culture physique à Carrière-sur-Seine, Agat Films, 1993.

LONGS MÉTRAGES

Confessions d’un dragueur, Flach Films, 2001.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi