Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 0,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : ZIP - PDF

sans DRM

Vous aimerez aussi

Attention à ne pas sacrifier l’entretien

L’entretien du réseau routier national non concédé nécessite a minima 230 à 250 millions d’euros chaque année, de l’avis de tous les experts. Pour cette année, les crédits budgétaires de l’« Action 12 » (sécurisation, régénération, entretien courant des routes non concédées) ne dépasseront pas 153 millions d’euros, un chiffre en baisse de 18 % par rapport à l’année dernière (après 202 millions en 2009 et 174 millions en 2008), déplorait au printemps la Fédération nationale des travaux publics (FNTP). Le ministère, lui, ne compte pas de la même façon, ajoutant aux crédits votés dans le cadre de la loi de finances ceux du fonds de concours de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (Afitf). Et estime donc avoir fait beaucoup ces dernières années pour le réseau existant, les ressources consacrées à l’entretien courant étant passées de 211 millions d’euros à 286 millions, puis à 322 millions et enfin à 277 millions entre 2008 et 2011.