Anima sorella

De
Publié par

La femme... chemin vers la lumière. "Combien de millions d'années a-t-il fallu à la création pour en parvenir à cette improbable rencontre? Combien de temps pour en arriver à ce temps d'écriture et à cet instant précis où vous me lisez? Combien de jours, d'années, de bibliothèques et de pays parcourus, de bougies consumées, de lever de soleil, de cris, de moments de désemparement avant d'en arriver à ce frôlement d'âmes? Combien de millions d'années et d'inconcevables circonstances ont-elles été nécessaires pour parvenir à votre existence, à votre participation unique à l'épanouissement de la création quand vous croisez ces fleurs d'un jour sur votre chemin, ces couchers de soleil ou ces simples mots écrits pour vous? Ce moment d'écriture est bien plus que ce qu'il semble être. C'est un seuil, un moment d'assise, un moment de confiance, de reviviscence et de passion qui nous joint à l'éternité."
Publié le : jeudi 30 avril 2015
Lecture(s) : 11
Tags :
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342037159
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782342037159
Nombre de pages : 74
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Thibaut de Wurstemberger ANIMA SORELLA
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France IDDN.FR.010.0120373.000.R.P.2015.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication par Mon Petit Éditeur en 2015
« Où que je regarde, partout votre visage se représente à moi, et ce sourire tendre, qui m’a illuminé aux meilleures années de ma vie. »
La Mouette, Anton Tchekhov
«Tout amour est tragique, sauf l’amour de Dieu.»
L’Ami secret, Jacques Mercanton
ANIMA SORELLA
Ma chambre bleue Un cycle se termine, de la chambre bleu roi de mon enfance à ce dernier petit livre bleu. En cette chambre aux moulures blanches tout y était en germe. Tout, inconsciemment, commençait à prendre forme bien qu’avec maladresse, timides ébauches d’une vie, et aujourd’hui encore, l’univers matrice de cette maison m’imprègne. À présent, plus proche de ma naissance au Ciel que de celle d’ici-bas, est-ce que je parviens à me délester de l’inutile, et suis-je en train d’acquérir une distance sereine et souriante d’avec la rumeur de l’existence? Peu importe l’art, la musique ou l’écriture si cela n’incite à plus de douceur et de tendresse. Alors à nouveau, au travers du tamis des mots, laisser décanter et écouter. Amalgame de boue et de poussières d’étoiles, j’aspire à exprimer une note particulière d’amour. Chacun, nous sommes appelés à nous unir au chant des Anges et de l’immense création par notre timbre singulier avec le chant des cigales, des fleuves et de la pluie. Il y a autant de façon d’aimer que d’êtres humains depuis l’aube de la création, et l’Être se réjouit de cette multiplication d’expressions d’amour jusqu’à la parousie. Tisser la terre avec le ciel, un mot, un pas, un battement de cœur après l’autre, dans une attente patiente et confiante de la mort, convaincu que tout mène au céleste.
7
ANIMA SORELLA
Carnet de notes. Hang me on the cross to bind me to eternity C’est un chemin de croix, c’est un chemin qui donne la Vie, un chemin d’encre bleue qui me conduit vers le Royaume. Je ne sais qu’écrire loin de vous et j’espère que les évocations que dessine ma main le long de ces feuilles puissent toucher votre cœur aussi tendrement qu’elle souhaiterait le faire. De la dispersion à la réconciliation, de l’exil aux retrouvailles, ces quelques années, ce petit carnet de notes, c’est un chemin de détachement. Un apprentissage à ne plus aimer l’idée que je me faisais de vous mais vous authentiquement, telle que vous êtes. Cela s’est fait dans le silence et la prière, dans la distance et le manque consentis. Vous êtes cet élan vers l’exil de moi, le départ d’un voyage riche en découvertes sur l’existence, sur vous, sur le cosmos, sur le sens et sur l’amour. Un voyage où désirs et charmes sont toujours nouveaux, comme la source de l’inspiration, un périple éternel que chaque instant renouvelle. C’est pourquoi la chronologie de notre relation est tout simplement impossible. Les souvenirs s’enchevêtrent et participent encore aujourd’hui à notre maturation. Je souhaite vous écrire comme un carnet de route, d’humbles traces pour témoigner comment l’amour nous crée avec l’aide du temps. Pas une seconde je ne regrette d’avoir eu l’audace de tenter de faire votre connaissance. Faire votre connaissance? C’est prétentieux de dire cela. Vous qui étiez secrètement connue avant notre rencontre, vous qui êtes insaisissable, unique,anima mea, qui aspirez à une destinée éternelle.
8
ANIMA SORELLA
L’espérée Vous êtes l’espérée depuis ma jeunesse, cette femme que je rêvais de connaître un jour et de pouvoir étreindre. Vous inspiriez mes premiers balbutiements de poète et je ne savais qu’écrire allait être un chemin initiatique qui mènerait à notre rencontre. Toute une existence à vous chercher, à vous pressentir au détour d’un sentier ou à l’orée d’un bois. Cette soif a provoqué l’élan d’une quête spirituelle pour qu’enfin je puisse poser la plume et vivre grâce à vous le silence. À vous proche et lointaine, bienfaisante bien que souvent absente, ces quelques mots pour écouter ce qui à la fois sépare et réunit; pour accueillir cet ondoiement ambivalent, pour vivre l’indicible, source de l’eau qui jaillit sous nos paupières et est naissance en éternité. Placide, je me tiens sur le seuil, votre âme est aussi délicate et précieuse qu’un écureuil, surtout ne point l’effrayer ou assombrir sa merveille par mes propos. Il est préférable que j’évite de vous frôler de trop près pour ne point brûler instantanément. Ou plutôt si, après vous avoir effleurée, mourir enfin puisqu’à présent je sais que vous existez, magnifique fleur qui s’épanouit dans le déroulement du temps en l’éternité. Oui, je puis à présent m’endormir, prendre le chemin des étoiles, pour de là-haut, admirer votre lumière conquérir subtilement et tendrement l’ombre.
9
ANIMA SORELLA
Miracle de la rencontre Combien de millions d’années a-t-il fallu à la création pour en parvenir à cette improbable rencontre? Combien de temps pour en arriver à ce temps d’écriture et à cet instant précis où vous me lisez? Combien de jours, d’années, de bibliothèques et de pays parcourus, de bougies consumées, de lever de soleil, de cris, de moments de désemparement avant d’en arriver à ce frôlement d’âmes? Combien de millions d’années et d’inconcevables circonstances ont-elles été nécessaires pour parvenir à votre existence, à votre participation unique à l’épanouissement de la création quand vous croisez ces fleurs d’un jour sur votre chemin, ces couchers de soleil ou ces simples mots écrits pour vous? Ce moment d’écriture est bien plus que ce qu’il semble être. C’est un seuil, un moment d’assise, un moment de confiance, de reviviscence et de passion qui nous joint à l’éternité. Maintenant, c’est entre trois de mes doigts que la Source s’exprime, s’écoule, mais après ma mort, c’est tout mon être qui sera porté et s’épanouira en elle. Pour l’instant, c’est par vos yeux et votre cœur qu’un petit filet de cette eau vous atteint, mais après ce sera tout votre être qui en sera comblé.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant