Atomes et rayonnement

De
Publié par

Matière et lumière sont intimement liées dans notre modélisation du monde physique. De l’élaboration de la théorie quantique à l’invention du laser, l’interaction entre atomes et rayonnement a joué un rôle central dans le développement de la science et de la technologie d’aujourd’hui. La maîtrise de cette interaction permet désormais d’atteindre les plus basses températures jamais mesurées. Le refroidissement de gaz d’atomes par la lumière d’un laser conduit à une « matière quantique » aux propriétés radicalement différentes des fluides ordinaires. Ces atomes froids sont à la base d’une nouvelle métrologie du temps et de l’espace, qui trouve des applications dans des domaines aussi divers que la navigation, les télécommunications ou encore la géophysique.

Ancien élève de l’École normale supérieure et agrégé de physique, Jean Dalibard travaille au laboratoire Kastler Brossel de l’École normale supérieure. Il est membre de l’Académie des sciences et, depuis 2012, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Atomes et rayonnement.

Publié le : mercredi 30 octobre 2013
Lecture(s) : 4
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213680453
Nombre de pages : 80
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Matière et lumière sont intimement liées dans notre modélisation du monde physique. De l’élaboration de la théorie quantique à l’invention du laser, l’interaction entre atomes et rayonnement a joué un rôle central dans le développement de la science et de la technologie d’aujourd’hui. La maîtrise de cette interaction permet désormais d’atteindre les plus basses températures jamais mesurées. Le refroidissement de gaz d’atomes par la lumière d’un laser conduit à une « matière quantique » aux propriétés radicalement différentes des fluides ordinaires. Ces atomes froids sont à la base d’une nouvelle métrologie du temps et de l’espace, qui trouve des applications dans des domaines aussi divers que la navigation, les télécommunications ou encore la géophysique.
Ancien élève de l’École normale supérieure et agrégé de physique, Jean Dalibard travaille au laboratoire Kastler Brossel de l’École normale supérieure. Il est membre de l’Académie des sciences et, depuis 2012, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Atomes et rayonnement.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.