Brèves De Tiroir

De
Publié par

Après avoir fermé définitivement sa caisse pour se consacrer à sa famille et à son trio de garçons, Mélina Loupia choisit de dédier son temps libre à sa passion qu’est l’écriture. Zette & The City voit le jour en juillet 2007. Entre humour et authenticité, Mélina Loupia se dévoile. Aujourd’hui, Brèves De Tiroir revient sur la période active de Mélina, la mère, mais aussi la femme active qui tente de trouver un certain équilibre entre son poste d’hôtesse de caisse et sa vie de famille. Ainsi, de clients en collègues, d’horaires en contrats et de chariots bondés en temps de pause, Brèves de Tiroir recèle bien d’autres trésors que de la menue monnaie.
Publié le : lundi 4 août 2008
Lecture(s) : 283
EAN13 : 9782304012484
Nombre de pages : 145
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Brèves De Tiroir
3
Titre Mélina Loupia
Brèves De Tiroir
Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es
Témoignage
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit 2008 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-01248-4 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304012484 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-01249-1 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304012491 (livre numérique)
6
.
.
8
Premier jour
PREMIER JOUR
Voici un mois que je suis pour une durée in-déterminée sacrée « Equipière Polyvalente » dans ce restaurant de type rapide, à consommer sur place ou à emporter, avec comme emblème un clown. Je suis donc derrière la scène. En cuisine. Ce matin-là, je chausse ma visière, ajuste mon badge et file tout droit vers les friteuses, quand avant même que je commence, le mana-ger d’alors me tire par la manche, retire mon tablier que je venais de nouer dans mon dos. Toi, t’es formation caisse. Hein ? Mais je suis marquée frites Je veux rien savoir, ici, on doit savoir tout faire, tu sais tout faire, sauf la caisse, tu discutes pas. 10 ans, Copilote, Jérémy, Nicolas, Arnaud et deux déménagements plus tard, je me retrouve face à un chef de groupe. Il supervise le rayon électroménager d’un hypermarché de la ville. Le blanc-gris.
9
Brèves de Tiroir
Dites-moi pourquoi vous m’avez envoyé votre candidature spontanée. Je veux travailler et gagner de l’argent. Vous êtes vendeuse, je cherche effective-ment une vendeuse pour le petit électroména-ger, mais je vois aussi que vous avez été cais-sière chez McDougall. Et ça, ça m’intéresse plus que le reste. Dans cette boite, les caissières sont polyvalentes, rapides et parfaites, c’est ce dont j’ai besoin. Je vais vous former 2 jours en caisse alimentaire et la semaine d’après, vous serez propulsée seule à la caisse chez moi, vous allez en baver, c’est bien plus que de l’encaissement, mais les horaires sont fixes, agréables et vous êtes autonomes. Voici comment le deux février 2002, à qua-torze heures, je suis devenue hôtesse de caisse dans un hypermarché. J’ignorais à cette époque que j’allais m’y faire exploiter, mépriser, insulter, jalouser, épier. C’était pour un contrat à durée déterminée d’un mois. Le premier des 6 que j’ai signés en moins de deux ans dans la même entreprise. D’autres contrats suivront. D’autres employeurs aussi. Et donneront naissance aux brèves de tiroir.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.