Camarade P. 38

De
Publié par

Le mercredi 28 mai 1980, à 11 heures du matin, rue Solari, à Milan, six adolescents assassinent Walter Tobagi, grand reporter du Corriere della Sera. L'attentat est revendiqué par la "Brigade du 28 mars". Camarade P. 38 est le récit du terrible itinéraire de ces six brigadistes du 28 mars, de ces six fils de la bonne bourgeoisie italienne, fascinés par la violence. L'histoire de ces apprentis-sorciers, c'est celle de la lutte armée à Milan, cette métropole monstrueuse qui enfanta des adolescents tueurs, cette ville inquiète où des gamins se baladaient armés jusqu'aux dents et allaient dépenser dans les boîtes de nuit et les restaurants l'argent de leurs hold-up, tout en rêvant aux Brigades rouges. Fabrizio Calvi, qui, cinq ans durant, a couvert le terrorisme italien pour Libération, a connu la plupart des protagonistes de {Camarade P. 38}. Il a pu reconstituer leurs faits et gestes grâce à une minutieuse enquête, aux témoignages de quelques-uns des brigadistes du 28 mars, de leurs familles, de leurs compagnons d'armes et de certaines de leurs victimes.

Publié le : samedi 2 octobre 1982
Lecture(s) : 14
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246798354
Nombre de pages : 252
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le mercredi 28 mai 1980, à 11 heures du matin, rue Solari, à Milan, six adolescents assassinent Walter Tobagi, grand reporter du Corriere della Sera. L'attentat est revendiqué par la "Brigade du 28 mars". Camarade P. 38 est le récit du terrible itinéraire de ces six brigadistes du 28 mars, de ces six fils de la bonne bourgeoisie italienne, fascinés par la violence. L'histoire de ces apprentis-sorciers, c'est celle de la lutte armée à Milan, cette métropole monstrueuse qui enfanta des adolescents tueurs, cette ville inquiète où des gamins se baladaient armés jusqu'aux dents et allaient dépenser dans les boîtes de nuit et les restaurants l'argent de leurs hold-up, tout en rêvant aux Brigades rouges. Fabrizio Calvi, qui, cinq ans durant, a couvert le terrorisme italien pour Libération
, a connu la plupart des protagonistes de {Camarade P. 38}. Il a pu reconstituer leurs faits et gestes grâce à une minutieuse enquête, aux témoignages de quelques-uns des brigadistes du 28 mars, de leurs familles, de leurs compagnons d'armes et de certaines de leurs victimes.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.