//img.uscri.be/pth/2d0ba77f482322e4c3ac66d668423ede91f12fea
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Histoire de la poésie française, volume 2 - poésie du XVIº

De
304 pages
La Poésie du XVIe siècle constitue le deuxième des six tomes consacrés à l'histoire générale de la poésie en France et de la poésie d'expression française, de la Cantilène de sainte Eulalie aux poèmes les plus immédiats.
Dans le tome Ier, consacré aux siècles du Moyen Age, l'auteur a défini les grandes lignes de cette longue et belle histoire d'un art et de ses servants :
« ... Cette "Poésie" aux mille définitions, toujours belles, toujours incomplètes, j'ai choisi de la prendre dans son acception la plus vaste, tout au moins quant à la formulation écrite, quant au fait de langage. Je n'ai point, comme il est de convention, sacrifié le rhétoriqueur au lyrique, l'artisan à l'inspiré. J'ai retenu toute manifestation créatrice, sans omettre le discours versifié, le poème descriptif, le théâtre en vers, et même l'emploi didactique du poème mnémotechnique. Le plus souvent possible, j'ai fait état du poétique de la prose elle-même.
« ...Ne m'interdisant ni la curiosité ni le pittoresque devenus tabous, j'ai invité les originaux, les oubliés, les dédaignés, les maudits sociaux comme les maudits de tout avenir...
« ... Enfin, j'ai voulu que ce livre fût en même temps une histoire des poètes et j'ai tenté de tracer des portraits, souvent en laissant parler le créateur lui-même, parfois en ayant recours à ses proches... »
Histoire ? Essai ? Panorama ? Métamorphoses ? Tableau ? Il fallait bien choisir un mot. L'auteur souhaite que son lecteur ou son ami inconnu le prenne comme une mise en évidence de cette chose si précaire en nos heures, mais éternellement salvatrice qui se nomme Poésie. Si par l'éveil d'une attention nouvelle, le poète lointain ou proche devient lumière pour qui le découvre, l'incitation-invitation n'aura pas été inutile.
Voir plus Voir moins