Hommage à Saint-John Perse N° 278

De
Marcel Arland, Présence de Saint-John Perse
Gloria Alcorta, Saint-John Perse en voyage de noces
Vicente Aleixandre, Comme d'hier
Christiane Baroche, Le poète et l'homme
Joël Baudry-Bertin, Simplement
Alain Bosquet, Comme un refus de l'Occident
Louis Brauquier, Seigneur, je ne suis pas digne
Roger Caillois, Reconnaissance à Saint-John Perse
Alain Clerval, Faire allégeance au discours...
Georges Desportes, Saint-John Perse, poète créole ou l'insulaire révolté?
Lorand Gaspar, À Saint-John Perse
Jean-Charles Gateau, I grecs amers
Édouard Glissant, Saint-John Perse et les Antillais
Jorge Guillén, Colonie archaïsante
Arthur Knodel, Message du pays d'exil
Michel Léturmy, C'était un très grand livre
Roger Little, De l'ombre d'un grand arbre...
Romeo Lucchese, Saint-John Perse écrivait 'pour mieux vivre'
Archibald MacLeish, Souvenir de Perse
Robert Mallet, L'Heure du Testament
Paul Morand, Saint-John Perse à Londres, en 1940
Pierre-François Moreau, Le rythme du monde
Pierre Oster, Adieu à Leger
Yves Régnier, L'ambassade de Saint-John Perse
Guy Rohou, L'âme très foraine
Robert Sabatier, L'été plus vaste que l'empire...
Mireille Sacotte, Sur Saint-John Perse, à propos de musique
James Sacré, Saint-John Perse
György Somlyó, Ailleurs
Henri Thomas, Le songe de Crusoé
Louise Weiss, Alexis, fils exemplaire
Documents :
Jacques Rivière, Lettre à Alexis Leger
Saint-John Perse, Lettre à Gaston Gallimard - Lettre à Marcel Arland
Publié le : lundi 13 avril 2015
Lecture(s) : 4
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072389467
Nombre de pages : 176
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
A
HOMMAGE SAINT-JOHNPERSE (1887-1975)
PARIS 5,rueSébastien-Bottin 1976
MarcelArland GloriaAlcorta VicenteAleixandre
ChristianeBaroche JoëlBaudry-Bertin AlainBosquet LouisBrauquier RogerCaillois AlainClerval Georges Desportes
LorandGaspar Jean-CharlesGateau ÉdouardGlissant JorgeGuillén
ArthurKnodel MichelLéturmy RogerLittle RomeoLucchese
ArchibaldMacLeish
RobertMallet PaulMorand Pierre-FrançoisMoreau PierreOsterSoussouev
SOMMAIRE
PrésencedeSaint-JohnPerse Saint-JohnPerseenvoyagedenoces Commed'hier(Traduitdel'espagnol parBernardSesé) Lepoèteetl'homme Simplement Commeunrefusdel'Occident Seigneur,jenesuispasdigne ReconnaissanceàSaint-JohnPerse Faireallégeanceaudiscours. Saint-JohnPerse,poètecréoleoul'in-sulairerévolté? ASaint-JohnPerse grecsamers Saint-JohnPerseetlesAntillais Coloniearchaïsante(Traduitdel'es-pagnolparBernardSesé) Messagedupaysd'exil C'étaituntrèsgrandlivre Del'ombred'ungrandarbre. Saint-JohnPerseécrivaitpourmieux vivre» SouvenirdePerse(Traduitdel'amé-ricainparDominiqueAury) L'Heuredutestament Saint-JohnPerseàLondresen1940 Lerythmedumonde AdieuàLeger
5 7
16 1 7 24 26 30 33 45
49 58 59 68
75 76 85 89
93
98 101i 103 106 112
YvesRégnier GuyRohou RobertSabatier MireilleSacotte
JamesSacré GyôrgySomly6 HenriThomas LouiseWeiss
LaNouvelleRevueFrançaise
L'ambassadedeSaint-JohnPerse L'âmetrèsforaine L'étéplusvastequel'empire. SurSaint-JohnPerse,àpropos musique Saint-JohnPerse Ailleurs LesongedeCrusoé Alexis,filsexemplaire.
DocumentsLettredeJacquesRivièreàAlexisLeger d'AlexisLegeràGastonGallimardetMarcelArland.
de
Lettres
LaNouvelleRevueFrançaise toujoursàcœurd'affirmer,paramitiépersonnelle autantqueparreconnaissancepourlasympathielitté-rairequim'atoujoursététémoignéedansvotremilieu. LesnomsmentionnéspourceComité(Schlumberger, MartinduGard,Arland,Malrauxavecvous-mêmeet Paulhan)mesontdebonnesgaranties.Duseulnomde Queneau,mentionnéàtitrehypothétique,jenesais tropquepenser,carsapersonnaliténisonœuvrene mesontsuffisammentconnues.J'espère,s'ilestdes vôtres,danscepartagederesponsabilitémorale,qu'il comprendralesérieuxauqueldoitsacrifierunegrande Revueappeléeàjouerunrôlenationaldansuneréno-vationlittéraire. Jesouhaite,d'unefaçongénérale,quevousneratiez pasvotreprisederang,àcetteTroisièmemiseàflot delaN.R.F.,quiestaussi,aveclamaturité,uneprise d'autorité.C'estunvaisseaudehautbordqu'ils'agit delancer,etnonpasunbateau-fumoirpourleseaux parisiennes.L'heureestauxgrandeslignesdeforce,aux grandessimplificationsdelasynthèseetdelacréation artistique,etnonpointauxdissociationsoujeuxd'es-pritdumandarinatparisien.Ilfautavoirlecouragedu sérieux,quiafaitlaforcedelapremièreN.R.F.,même danssonadolescenceetendépitdesonallurehugue-note.Ilnefautsurtoutpascraindrel'antiparisianisme, parcequ'ils'imposetoujoursauxParisiens.Nepas craindredemanquerl'étincelleça,c'estunequestion derace.Ils'agitd'ailleursmoinsdesuivreletondujour quedeledonner.Désinvolture,impertinenceetfami-liaritéfantaisie,amusementetplaisanteries,crudité,fri-volitéetincongruité,autantquelebyzantinismeetla chinoiserie,ettouteslesaffectationsdedésaffectionlit-téraireoudedésenchantementsupérieur,peuventfaire l'attraitsuperficieletleseldepetitesrevues,ilsne mènerontjamaisbienloinunegranderevuesoucieuse deretrouverlecoursdufleuvefrançaisdanssavitalité, nonsastérilité.Assurerdoncàvotrerevueassezdestyle
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.