Innocents Le Calvaire des accusés d'Outreau

De
Publié par

   Ils étaient chauffeur de taxi, serrurier, gardien d’immeuble, boulangère, prêtre-ouvrier… Ils menaient des vies sans histoires, avant d’être happés par une machine judiciaire devenue folle. Accusés par Myriam Badaoui, une voisine pour les uns, une inconnue totale pour les autres, d’actes insensés de pédophilie et de barbarie sur de nombreux enfants, tous protestent de leur innocence. En vain.
   Le juge d’instruction, persuadé que « l’affaire d’Outreau » est l’affaire du siècle, ne les écoute même pas, subjugué qu’il est par la logorrhée de son accusatrice principale dont il fait la star de toutes les confrontations. Ni le procureur, ni le juge des libertés, ni les magistrats de la cour d’appel n’auront le courage ou la clairvoyance d’arrêter la machine infernale, et leur défaillance scellera, pour chacun des accusés, une étape de leur descente aux enfers : la garde à vue, la détention préventive, l’infamie, la ruine, la destruction du lien familial et, pour au moins l’un d’entre eux, la mort.
   C’est à croire qu’en France s’est reconstituée une justice d’Ancien Régime, autiste, arbitraire, murée dans ses certitudes et surtout méprisante à l’égard de ceux qu’elle a pour mission de juger, dès lors qu’ils viennent de la « France d’en bas ».
   Ce livre répare cette injustice en restituant dans toute leur épaisseur ces vies brisées. Des vies de petits plaisirs et de grandes épreuves, des vies de lutte quotidienne pour joindre les deux bouts et maintenir ses enfants dans le droit chemin, des vies marquées par la dignité et le courage dans l’adversité la plus extrême.
Publié le : mercredi 12 octobre 2005
Lecture(s) : 62
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782702146798
Nombre de pages : 550
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
   Ils étaient chauffeur de taxi, serrurier, gardien d’immeuble, boulangère, prêtre-ouvrier… Ils menaient des vies sans histoires, avant d’être happés par une machine judiciaire devenue folle. Accusés par Myriam Badaoui, une voisine pour les uns, une inconnue totale pour les autres, d’actes insensés de pédophilie et de barbarie sur de nombreux enfants, tous protestent de leur innocence. En vain.
   Le juge d’instruction, persuadé que « l’affaire d’Outreau » est l’affaire du siècle, ne les écoute même pas, subjugué qu’il est par la logorrhée de son accusatrice principale dont il fait la star de toutes les confrontations. Ni le procureur, ni le juge des libertés, ni les magistrats de la cour d’appel n’auront le courage ou la clairvoyance d’arrêter la machine infernale, et leur défaillance scellera, pour chacun des accusés, une étape de leur descente aux enfers : la garde à vue, la détention préventive, l’infamie, la ruine, la destruction du lien familial et, pour au moins l’un d’entre eux, la mort.

   C’est à croire qu’en France s’est reconstituée une justice d’Ancien Régime, autiste, arbitraire, murée dans ses certitudes et surtout méprisante à l’égard de ceux qu’elle a pour mission de juger, dès lors qu’ils viennent de la « France d’en bas ».
   Ce livre répare cette injustice en restituant dans toute leur épaisseur ces vies brisées. Des vies de petits plaisirs et de grandes épreuves, des vies de lutte quotidienne pour joindre les deux bouts et maintenir ses enfants dans le droit chemin, des vies marquées par la dignité et le courage dans l’adversité la plus extrême.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Rapt de nuit

de albin-michel

Le bal des hypocrites

de au-diable-vauvert

DSK Retour de l'enfer

de le-nouvel-observateur

suivant