Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 12,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

La Nouvelle Revue Française N° 265

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 472

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 416

de editions-gallimard-revues-nrf

Vous aimerez aussi

suivant
JEANFOLLAIN (l'urtraitparLydieChanlrell.t'.Hil)
Ainsi
c'était
Ainsic'était»peutservirdeclausuleàtoutpoèmede « Follain,Inillotempore.Hicetnunc.«Ainsic'est»convien-draitmieux,puisqueleprésentestletempsfavori,l'im-parfaitsevoyantréservéaumondeparfaitdusouvenir.Et cependant«Ainsi laquincaillerievogue[etnonvoguait] versl'éternel.»Lestitresdesrecueilsappartiennentlesuns auvocabulairetemporel(Usagedutemps,Toutinstant,Des heures,Eclatsdutemps),lesautresauspatial(Chef-lieu,, Ici-bas, LaVisitedudomaine,Territoires,Appareildela Terre,Chantsterrestres).Espacesd'instants,sondernier livreFollainestmortlaveilledujourildevaiten signerlesexemplairesdestinésàsesamisporteletitre leplussynthétique.Commeletempsquidureaveclen-teur,l'espaceselimiteàunejournéedemarcheetne s'étendguèreau-delàdel'horizon,maisavecl'âge aspectinattendulepoèteglobe-trotte;etl'onaperçoit leMékong,Bombay,d'autresCanisylà-bas,pointsi lointains.Demême,letempsparfoisdevienthistorique maiscettehistoireestunehistoireécolière,Napoléon,Fon-tenoy,lesRomainsetlesGaulois.LapoésiedeFollainévo-quealorscelledeCavafy,maissansrechercheéruditeou linguistique;Follainn'utilisepaslemotrare,oublié,dia-lectal(lui,ceNormand),demêmequ'iléliminelaméta-phoreetautresfiguresderhétorique.Parcontre,aprèsdes adjectifsconvenus,usuels(murscrevassés,lampeséteintes, vieuxpeintreoublié,écritureillisible,etc.),ilterminesou-
LaNouvelleRevueFrançaise ventunpoèmeparuneépithètesurprenante(bijouxfroids, nidhautementtressé,paysanverdâtre.Dieutrinitaire, penduleactive,yeuxbéats,fleursmaigres,ongleravagé). Commequidiraitlemotdel'énigme;carcesbrefspoèmes rappellent,nondansleurformebiensûr,cegenrenégligé depuisledébutduxix°siècle,l'énigme.Cesépithètespri-vilégiéessontrares;lemotseprésente(auprésent)comme unoutilmodestedecettepoignantequincailleriequivogue versl'éternel. Enfant,Follainvoulaitétablirun«cataloguearmorié delaterre»,unesorted'encyclopédieunpeuchinoise. Est-cecelaqu'ilavouluréaliserdanssonœuvre«envers? »P Enprose,ilnes'agitpresquetoujoursquedel'enfanceet decemondedecordonniersetdecabarets,debêtesetde végétauxau«sangvert»,delaboureursetdecommères, d'objetsdontonsaitquelartisanlesfabrique,d'outilsàla rigueur,maissontinconnuesles«machinesusinièresa uneseulefoiscitées,etsurtoutpas,ah!surtoutpasles voituresautomobilesdesméfaitsdesquelsilétaitjuge,me dit-ilunjour,là-basdanslesArdennes. Carilétaitmagistrat,cepoète,etchrétien;chrétiensi l'onencroitl'undesprêtresquiofficiaitdevantsoncer-cueil.Desonvivant,jemesuissouventdemandésil'intérêt deFollainpourlaliturgie(etl'argotecclésiastiquedontil récoltaquelquestermespourunsavoureuxglossaire)ne relevaitquedecegoûtesthèteetindulgentqu'ontcertains incrédulespourlelatindubréviaireetlessplendeurspas-séesdel'Eglise. LemotDieuestabsentdesapoésie,sinondansdesexpres-sionstoutesfaites (dansundesespoèmes,ontrouve,au mieuxouaupis,cellede«Dieuestmort»qu'on«serine» auxoreillesdupoète). Envued'écrirecethommage,j'ailusaViedesaintJean-MarieVianney,curéd'Ars,paruedansunecollectiondont chaqueouvragerecevaitl'approbationd'unthéologien. Celarépondraitdoncàmaquestion.D'autrepart,j'yai trouvédesappréciationssurlecuréd'Arsquiéclairent
LaNouvelleRevueFrançaise JEANPÉPIN anciens. Laphilosophiedestemps88 » JEANPÉROL LamortdeMishima«Eros+Massacre46 GEORGESPERROS Grenier) Lessensitives{Jean12 MARCPETIT Kofman. L'Enfancedel'art,deS.88 L'Idéedepaixetl'agressivitéhumaine;Psy-chanalyseeturbanisme,d'AlexandreMit-scherlichgo GAETANPICON Grenier). Unedistractionobstinée(Jean44 MICHELPIÉDOUE filles Les3o DeJMeanasca ets14 ANDRÉPIEYREDEMANDIARGUES SavoirFollain.72 viMICvHÈLEre. 1 Cledf'rsOspcaorurel'imaginlaiPreH,ILlIoPuPEl'APeuOtrNeSscè.ne, PIRAZZOLI DelaRévolutionlittéraireàlaRévolutioncultu-ga Mannoni. 92 RAYMONDQUENEAU Follain). Ainsic'était(Jeani ROGERQUESNOY Grenier). L'effacement(Jean34 RoFrogllaeins. JACQUESRÉDA JorgeLuis77 PoidsetmesuredeJean37 W.D.REDFERN pur. «LeChantdumondenroman3o
CCXVII
CCXIX
CCXXI
CCXX
CCXX
CCXXI
CCXIX
CCXIX CCXXII CCXXII
CCXX
CCXIX
CCXXII
CCXXI
CCXIX CCXXII
CCXVIII