Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

La Nouvelle Revue Française N° 307

de editions-gallimard-revues-nrf

La Nouvelle Revue Française N° 472

de editions-gallimard-revues-nrf

Jean Follain N° 222

de editions-gallimard-revues-nrf

Du même publieur

Jean
Giono
DèssonpremierlivreilfutconnuetrecherchéàParis. MaislegrandsuccèsdeGionoluivintdel'Europecen-trale,lecultedelaNatureesttraditionnel,cetteEurope «verte»,celledesbergers,desforestiers,deschasseurs,et c'estellequivintdéferlerparvaguesdecentainesdeper-sonnesàManosquelamaisondeGionofutassiégée. C'estalorsque,nepouvantlesrecevoir,Giono,surle conseildessiens,lesemmenasurceplateauélevéetdésert qu'onappelleleContadourmigrationpareilleà celle desHébreuxconduitsparMoïse.Beaucoupd'entreeux, intellectuelsouartistes,plusoumoinsbohèmes,étaient dépaysésloindescafésduDômeetdelaRotondeils avaientl'habitudedepasserlanuitendiscussionspoli-tiquesouesthétiques.Leurs femmestrouvaientdurd'aller chercherl'eauàunegrandedistance,aufondd'unvallon. Ilsfaisaientquandmêmecontremauvaisefortunebon cœurets'encourageaientlesunslesautresàreconstruire desmaisonsdétruites.Uncertainenthousiasmerégnaitque venaitentretenirtouslessamedisGiono.Celui-cifaisait unelecturepubliquedeL'Odysséeetpassaitledimanche. Sic'étaituneutopiequecette vieauContadour,elle dispensaentoutcasunbonheurréelàceuxquilacon-nurent.
LaNouvelleRevueFrançaise
m
L'imaginationdeGionoétaitsivivequ'elleenarrivait àfairecroireàl'existencedechosesquin'avaientjamais existé. Ainsi,medit-ilunjour,j'aidansleSerpentd'étoiles inventédetoutespiècesdesinstrumentsdemusiqueles harpesàventquisontdecinqsortes,lestymponsqui sontdesflûtesàneuftuyaux(flûtesdejeuxetdedétresse) quidonnentunegammeetdeuxdotrèsgraves,l'undevant lagamme,l'autrederrière,enfinlesgargoulettesquisont desflûtesàeau,lesunesenboisdesureau,lesautresen terrevernie. OrGionoaprèslapublicationdulivrereçutdeslettres defabricantsallemandsd'instrumentsdemusiquequilui demandèrentdesprécisionspourpouvoiràleurtouren fabriquerdepareils.Giononelesavaitpourtantpaspris entraîtrepuisque,parexemple,ilécrivaitquelevéritable joueurdetymponsereconnaissaitàceque,lorsqu'il jouait,unmoutons'approchaitdelui,posaitsatêtesurses genouxetattendaitlaconsolation!
Vis-à-visdusurnaturellapositiondeGionoétaitsimple illeniaitetnevoyaitdansl'attachementdeshommespour luiqu'unemarquedepeur.C'est,ensomme,laposition deNietzsche.Quedésirel'homme?Vivre,continuerà vivre.Alorsilinventeunesurviequisoitpareilleàlavie ilmetenfacedeluiunmiroirchargéderefléterson existenceactuellec'est«l'au-delà»etilinventeun dieuquiestunbonpapa.Quevaut-ilmieux?Connaître lavéritédanslasouffranceouchercheràêtredupepour échapperàcettesouffrance?a Giononeveutpasêtredupe,d'autantplusqu'ilsaitun moyend'échapperàlasouffrance.Iln'estpasbesoinpour celad'êtrechrétien.
JeanGiono Bachs'écrieJésus,quemajoiedemeure!MaisGiono neveutpasdeJésusdontlareligiondemandeselonlui desepriverducorps.Ilnefautsepriverderien,etsurtout pasducorpspuisquenousavonsbesoindeluipourexister. Ilfauttrouversajoieàtraverslui. LajoiedeGionoseradoncpaniqueetpanthéistique.Elle n'estpaspersonnelle«J'aiparticipéàtouteslesvies.Je mesuissentivéritablementsansfrontières.Jesuismélangé d'arbres,debêtesetd'éléments;etlesarbres,lesbêteset lesélémentsquim'entourentsontfaitsdemoi-mêmeautant [.].Toutmeporte,toutmesoutient, qued'eux-mêmes toutm'entraîne.»
Nousn'avonspas àjugerdesentimentspareils.Nous pouvonssimplementenvierceuxpourquil'étatdenature estunétatdegrâce.Lemondeestsipleinetsibeaudans saplénitudequ'enfermésenluicommedanslacoqued'un oeufnousn'enprenonspasconscience.Ilfautqu'onnous ledécrivecommesic'étaitunautremonde.Ainsifontles poètesetparmieuxGiono.Voilàcequej'écrivaisilya unetrentained'années1àproposdelaLettreauxpaysans surlapauvretéetlapaix.Jenedonnaiscependantpas monadhésionàunpacifismeinconditionnelquimeparais-sait,commeàbeaucoup, impossibleàsoutenirdansles circonstancesquel'onsait.Leshommesaimenttousla paixmaisjusqu'àuncertainpointseulement.Ilssepar-tagentsurladéfinitiondecepointetcertainessituations peuventleurparaîtretellementintolérablesqu'ilspréfèrent sacrifierleurvie àlessubir. L'œuvredeGiononousdonnel'équivalentd'unparadis perduplusqued'unparadisretrouvé.Maisavecquel lyrisme JEANGRENIER
i.DanslaN.R.F.dejuilletig3g.
En
voisins
nsvisiteen efoisLetmoiavorendu Lapremièr voisinsàJeanGionoSalernesestàquarantekilomètres environdeManosquesortaientdesonbureauune dizainedejeunesgens,garçonsetfilles.Ils'agissaitd'étu-diantsetdelycéensvolontairespour répertorier,sousla directiondumaître,lesvieillesmaisonsetlesvoûtesan-ciennesdelarégion. NousavonsaussitôtéchangéavecGionodesrenseigne-ments,desadresses.Ilnousarapidementetaisémentsur-classés.Faceàlagrandecarteclouéeaumur,nousavons suiviavecenthousiasmedesitinéraires,recherchantgoulû-mentlesplusdifficiles,lesplussauvages. C'étaitaumomentdelapublicationd'Ennemonde,le plusgionesquepeut-êtredetouslesGionos.Nousavons évoquéensembleledécordulivrelamontagnedeLure etlavalléeduJabron.Séderonestlacapitaledecehaut pays,isolé,désert,hantépardespaysanspeuliantsqui disposentdutempsetdelasolitudenécessairespour nourrirlesfortespassions.Leventysouffleenmaître.Sa voixn'éveilleguèred'échos.DucôtédeSalernes,c'est différent.Lesarbresrépondent.Lesuns gémissent,les autress'indignent.Ilyalesplaintifsetlesrévoltés.Là-basl'espacenuattendd'êtrerempliparceluiquien est, detouteéternité,lepossesseur. Entrelaroutedesprincesd'OrangeetlecoldelaCroix del'hommemort,surunmonticulesedressenttroiscroix.
LaNouvelleRevueFrançaise
Dictionnairedelamusique (Bordas)
Lorsqu'onouvrecedictionnairerécemmentpubliésousladirec-tiondeMarcHonegger,onestaussitôtimpressionnéparlanetteté typographiquedesarticles,parlaprécisiondesréférences,par l'éruditiondenoticesparfaitementaufaitdesrechercheslesplus récentes.Ontrouved'embléeunrivaldepoidsàl'Encyclopédie entroistomesparuechezFasquelleilyadixans.Sil'onfeuil-letteplusattentivementlesarticles,cettepremièreimpressionse teintemalheureusementdequelqueétonnementMonteverdi occupemoinsdeplacequeLisztparexemple,etMoussorgski moinsqueMendelssohn.Etsicen'étaitqu'unequestiondelon-gueurlMaislecontenurépondaucontenantMoussorgskiest présentécommeunmaladroitauxréussitessporadiques.Monte-verdin'adroitqu'àunenoticebiographiquepolie.Sid'aventure ontournesacuriositéverslescompositeursrécents,lastupeur voussaisitPoulencpèseledoubledeVarese,etunGeorgesMigot vauttroisMessiaenlQuantàMéfano,Boucourechliev,Bussotti, PierreHenryetbiend'autres,vousleschercheriezenvain.Un telchoixpartisanseraittolérables'ilannonçaitfranchementsa couleur(quejevoisassezbienblanche,seméedefleursdelis); l'EncyclopédieFasquelle,aumoins,nesecachaitpasd'êtresou-ventunetribunepourlespartispris duDomainemusical,enassu-mantlerisquedefairesourire;maisicilatogeuniversitairesert decache-poussièreettoutrestefeutré.Untroisièmetomesera consacréauxquestionstechniques,esthétiquesetsociologiquesde lamusique.Unrégalenperspective! Heureusementunpetitlivrehonnêteetouvertvientcomblerles lacunesdecemonumentde«sciencesansconscience»;ils'agit duDictionnairedelamusiquecontemporainequeClaudeRostand apubliéchezLarousse,etquidevaitparmalheurêtresondernier ouvrage.Ceuxquiignoraientencorelaprofondeculturemusicale etlagénérositédececritiquerécemmentdisparutrouverontnonseulementunedocumentationsanséquivalentsurtousles nomsimportantsdepuisDebussy,maisaussideschoix,desjuge-mentsmotivés,dessuggestions,unengagementbienmoinssté-rilequelafausseobjectivitédelatraditionscolastique. F.-B.M.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin